Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

VMC ou déshumidificateur, que choisir ?

4 min de lecture

Sur le principe, la ventilation mécanique contrôlée (VMC) et le déshumidificateur s’utilisent de la même façon : placés dans une pièce de votre habitation, ils viennent tous les deux supprimer l’humidité contenue dans l’air. Mais contrairement au second, le fonctionnement de la VMC ne s’arrête pas à cela. VMC ou déshumidificateur, que choisir ? Cela dépend de l’usage : pour couvrir les besoins en ventilation de plusieurs pièces de la maison, la VMC est à privilégier. En revanche, s’il s’agit de retirer l’humidité d’une seule pièce, le déshumidificateur peut suffire. On vous explique comment choisir sa VMC ou son déshumidificateur.

VMC ou déshumidificateur : de nombreuses différences

La VMC et le déshumidificateur ont tous les deux le même principe. En effet, installés dans une maison ou un appartement, ils sont utilisés pour supprimer le surplus d’humidité dans l’air intérieur. Malgré ça, ils ne s’utilisent pas de la même façon et divergent sur plusieurs éléments, dont :

  • Pour commencer, le fonctionnement. Tandis que la VMC aspire l’air vicié de la pièce pour la rejeter à l’extérieur grâce à des bouches d’aération, le déshumidificateur capte la vapeur d’eau présente dans l’air à l’intérieur du logement et la stocke dans un récupérateur à vider manuellement. Avec le déshumidificateur, l’air n’est pas renouvelé : l’appareil vient soustraire l’humidité, mais pas la totalité des particules qui s’y trouvent.

  • Ensuite, l’autonomie. Alors que la VMC est parfaitement autonome, au sens où elle ne nécessite pas d’actions supplémentaires en dehors des réglages de base, le déshumidificateur peut, d’un moment à un autre, s’arrêter de fonctionner, car il a atteint sa limite de stockage. Il est donc nécessaire de vider son réservoir avant de relancer l’appareil. En ce sens, le déshumidificateur a besoin d’une assistance pour fonctionner.

  • Enfin, l’efficacité. La VMC est un système qui couvre en règle générale plusieurs pièces d’un logement. Elle a donc une portée large et efficiente. Le déshumidificateur quant à lui est généralement conçu pour n’être utilisé que dans une seule et même pièce. Souvent, il s’agit de pièces particulièrement humides comme une salle de bains, des toilettes ou encore une pièce avec piscine ou spa. En revanche, le déshumidificateur a l’avantage d’être particulièrement résistant aux environnements agressifs (où il y a du chlore par exemple).

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

VMC ou déshumidificateur, que choisir ?

La VMC assure la ventilation de façon continue, là où le déshumidificateur retire uniquement l’humidité. En ce sens, la VMC est la solution à privilégier si vous cherchez à améliorer la ventilation de votre logement, tout en corrigeant la qualité de l’air. Néanmoins, l’installation d’une VMC peut coûter cher et demande quelques travaux : installation des unités, ouvertures dans le mur pour placer des bouches d’aération… Ainsi, nous recommandons la VMC en rénovation ou en construction neuve. Si vous êtes locataire et que ces travaux n’intéressent pas votre propriétaire, il est préférable d’y renoncer, à moins d’avoir le budget pour.

Le déshumidificateur est conçu pour enlever l’humidité d’une seule et même pièce. Il offre l’avantage de pouvoir être actionné uniquement en cas de besoin. C’est pourquoi il s’agit de la solution idéale pour une salle de bains ou des toilettes. Beaucoup plus accessible que la VMC, il peut parfaitement convenir à des locataires en quête d’un environnement plus sain, sans grandes dépenses ni travaux. Également, le déshumidificateur est parfaitement adapté pour piscine ou spa en intérieur.