Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle est la différence entre une VMC autoréglable et hygroréglable ?

4 min de lecture

La différence entre une VMC autoréglable et hygroréglable concerne leur capacité à adapter leur débit d’air à l’humidité et aux conditions atmosphériques du logement. La VMC autoréglable assure le même débit en toutes circonstances tandis que la VMC hygroréglable s’adapte aux besoins de l’air ambiant.

Lors d’une rénovation, vient tôt ou tard le choix du système de ventilation. Opter pour la ventilation mécanique contrôlée est toujours une bonne option puisqu’elle permet de renouveler l’air efficacement et d’assurer ainsi un cadre de vie sain pour ses occupants. Deux types de systèmes sont proposés sur le marché : la VMC autoréglable et hygroréglable.

Zoom sur ces deux modèles pour bien choisir sa VMC.

Qu’est-ce qu’une VMC autoréglable ?

Une VMC autoréglable assure une extraction d’air constante sans prendre en compte les conditions intérieures ou atmosphériques. Le débit d’air peut toutefois être réglé, le plus souvent manuellement en optant pour un débit normal ou maximal. Une option utile lorsqu’une activité qui pollue particulièrement l’air est pratiquée comme cuisiner, par exemple, ou prendre une douche. Le système de VMC autoréglable est ainsi le plus basique qu’il est possible de trouver sur le marché.

Pourquoi choisir d’installer une VMC autoréglable ?

Une VMC autoréglable peut séduire de nombreux particuliers grâce à quelques atouts, autre que la technicité de son système. Voici lesquels :

  • C’est le choix le plus économique en termes de ventilation efficace qui respecte les normes RT.

  • Grâce à son système simple, elle est très facile à installer.

  • Son entretien est, lui aussi, très élémentaire.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Qu’est-ce qu’une VMC hygroréglable ?

Certaines pièces et certaines activités émettent plus de pollution et de vapeur d’eau que d’autres. C’est le cas de la cuisine, des pièces d’eau et de la buanderie, par exemple. Une VMC hygroréglable varie sa puissance d’extraction en fonction du taux d'humidité détecté dans les pièces. L’ensemble de l’air se retrouve au sein du caisson situé dans les combles.

La VMC hygroréglable A et B : quelle différence ?

On évoque régulièrement les VMC hygroréglables A et les VMC hygroréglables B, mais quelle est la différence entre ces deux systèmes ? Celle-ci réside dans les bouches d’aération. Dans la version A, les bouches d’aération sont elles-mêmes autoréglables, ce qui assure une entrée d’air constante, quelle que soit la situation de l’air intérieur. Dans la version B, les bouches d’aération sont hygroréglables. Elles adaptent aussi l’entrée de l’air neuf en fonction du taux d’humidité ou de pollution contenu dans l’air intérieur. De ce fait, la VMC hygroréglable B est le système de ventilation mécanique contrôlé le plus perfectionné.

Pourquoi choisir une VMC hygroréglable ?

Ce système est plus avancé que la VMC autoréglable, ce qui offre une meilleure ventilation du mouvement et permet donc d’obtenir un air plus sain dans son logement. Et, ce quelles que soient les activités pratiquées et en tout temps. Elle peut être un choix intéressant pour un ménage qui n’a pas les moyens financiers d’investir dans une VMC double flux mais qui souhaite tout de même assurer à son logement une ventilation moderne et adaptée aux conditions réelles.