Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment fonctionne une VMC simple flux ?

4 min de lecture

La VMC fonctionne grâce à un extracteur, qui permet de retirer l'air vicié du logement par l'intermédiaire des pièces de service. L'air frais est donc attiré par dépression dans le logement et entre par les autres pièces. Des petites ouvertures, généralement situées au niveau des fenêtres permettent ce renouvellement d'air.

La ventilation mécanique contrôlée simple flux assure bel et bien la ventilation du logement, pour bénéficier d'un air de qualité. Alors que de plus en plus de particuliers s'orientent vers une VMC double flux, ce système classique fait encore des adeptes. Il en existe même des versions économes en énergie, qui s'adaptent à la quantité d'humidité dans les pièces.

Le fonctionnement de la VMC simple flux

Les composants de la VMC simple flux

Pour mieux comprendre comment fonctionne une VMC simple flux, il est utile de connaître ses composants. Il s'agit en général :

  • D'un groupe d'extraction fonctionnant avec un moteur électrique et d’un ventilateur

  • D'un réseau de gaines PVC, pour extraire l'air vicié

  • De bouches d'extraction placées dans les pièces humides ou dites de service (cuisine, salle de bain, WC, etc.)

  • De grilles d'évacuation placées sur le toit ou en façade

  • D'entrées d'air, positionnées dans les murs ou au niveau des fenêtres dans les pièces de vie (salon, chambre, etc.)

Le principe de fonctionnement de la VMC simple flux

Le groupe d'extraction fonctionne avec un ventilateur dont l’hélice tourne à l'envers, par rapport au ventilateur que l'on a l'habitude d'utiliser. Cela lui permet d'attirer l'air vicié à travers les bouches puis les gaines de PVC. Le fait d'enlever de l'air dans la maison entraîne un système de dépression. Ce dernier est donc remplacé par de l'air frais, qui s'engouffre par les entrées d'air situées dans les pièces de vie.

Le système de VMC double flux dispose de conduites chargées d'injecter de l'air frais. Ici, cela se fait directement grâce à une optimisation des mouvements d'air dans l'habitat.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Un fonctionnement différent selon les modèles de VMC simple flux

Fonctionnement de la VMC simple flux autoréglable

La VMC simple flux autoréglable fonctionne en toute autonomie. Elle fonctionne néanmoins en permanence, ce qui peut entraîner une consommation d'électricité supérieure à d'autres systèmes disponibles sur le marché. Elle ne s'adapte pas non plus aux besoins réels du logement, en proposant un débit constant. Si certaines d'entre elles disposent de plusieurs modes, le réglage reste en principe manuel.

Fonctionnement de la VMC simple flux hygroréglable

La VMC simple flux hygroréglable s'adapte quant à elle à ce qu'on appelle le taux d'hygrométrie. Il s'agit en fait de la quantité d'humidité contenue dans l'air vicié extrait de la maison. Le système peut donc adapter l'ouverture des bouches d'évacuation, pour faire sortir une quantité d'air humide ou vicié plus importante, lorsqu'il y en a besoin.

On distingue deux types de VMC simple flux hygroréglables. La type A agit exclusivement sur le débit d'air extrait, grâce à une adaptation des bouches d'évacuation. La type B agit quant à elle aussi sur la quantité d'air entrant dans l'habitation. Cela signifie que les bouches d'entrée d'air situées dans les pièces de vie s’ouvrent plus ou moins selon les besoins de l'habitation.