Une région, un territoire : les Pays de la Loire

Panorama d’une région prometteuse en matière de transition énergétique

7ème région de France en termes de superficie, les Pays de la Loire constituent un territoire pérenne, relativement ancré dans ses objectifs de transition énergétique et en accord avec son identité régionale. Région attractive de part un littoral de 450 km, un vaste réseau de transport et des communes en plein boom (Nantes, Saint-Nazaire, Angers, Le Mans etc.), la région voit son dynamisme économique et immobilier croître ainsi que son parc ancien se moderniser. Ici, on compte seulement 8 % de passoires énergétiques !

Néanmoins, les Pays de la Loire doivent désormais redoubler d’efforts pour traverser le plafond de verre qui séparent la région de ses objectifs de transition énergétique en France. Avec un secteur du bâtiment représentant 43 % de la consommation énergétique globale du territoire, la région a tout intérêt à massifier dès aujourd’hui la rénovation énergétique de ses bâtiments, notamment dans ses départements les moins urbanisés.

Logements économes

4ème sur 13 régions de France

22 %

Sociétés du bâtiment

1ère sur 13 régions de France

8 %

Primes CEE (2015-2019)

8ème sur 13 régions de France

468M €

Le top du territoire

Les énergies renouvelables

+36 %

de production globale en 5 ans

01

Transition énergétique en Pays de la Loire : quelle direction prend la région ?

01

Transition énergétique en Pays de la Loire : quelle direction prend la région ?

Des objectifs forts de transition énergétique, encore à concrétiser

En 2020, la région Pays de la Loire a mobilisé près de 13 millions d’euros au service de la transition et de l’efficacité énergétique sur le territoire, servant notamment l’AREEP, l’aide régionale aux économies d’énergie pour les particuliers.

La région, qui met la transition énergétique au cœur de ses préoccupations suit également les objectifs définis par le SRADDET en matière de lutte contre le changement climatique et de maîtrise de la consommation d’énergie.

D’ici à 2050, les Pays de la Loire ambitionnent de diviser par deux leur consommation énergétique et de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 80 %.

Pour ce qui est de la rénovation énergétique à proprement parler, force est de constater que les Pays de la Loire ne portent pas à l’unisson une plateforme dédiée à l’accompagnement des porteurs de projet.

La région soutient toutefois les initiatives locales aux côtés de l’ADEME telles que le guichet numérique de Nantes métropole, la plateforme “je rénove” du Pays des Herbiers ou encore Eco rénove, de la communauté d’agglomération de Saint-Nazaire (la Carène).

Enfin, notons qu'au même titre que la Normandie, les Pays de la Loire se sont dotés de leur propre GIEC, dont le premier rapport a été rendu public le 1er juin 2022. Composé d'une vingtaine de chercheurs, ce groupe a pour objectif d'approfondir la connaissance des changements climatiques, d'identifier ses impacts sur le territoire et de mettre en œuvre des stratégies d’adaptation efficaces.

Faire de la transition énergétique une priorité transversale des contrats de territoires notamment dans le secteur du bâtiment est un souhait affirmé par la région ; c’est aussi une priorité.

01

Transition énergétique en Pays de la Loire : quelle direction prend la région ?

CEE en Pays de la Loire : une contribution cohérente avec l’effort national attendu

La part de CEE délivrés en région est l’un des principaux indicateurs de l’efficacité de la politique de transition énergétique. En Pays de la Loire, on dénombre 445 millions d’euros reversés entre 2015 et 2019 (79 Tw).

Sur les années, cela représente entre 4 et 7 % des efforts nationaux, un résultat cohérent avec la démographie et la superficie des Pays de la Loire.

Si la région a peiné à démarrer sa période de CEE en 2016 sur les CEE précaires, on constate qu’elle a en revanche bien rattrapé son retard pour atteindre sur une seule année 192,7 millions d’euros en 2019. Ce signal, cohérent avec la tendance nationale, est ici relativement marqué.

The chart REGION_CEE_EVOLUTION_CEE_TYPE_EURO has not been created yet.

01

Transition énergétique en Pays de la Loire : quelle direction prend la région ?

Travaux de rénovation énergétique : quelle couverture RGE pour la région ?

Malgré un besoin relativement réduit en rénovation énergétique (8 % seulement de passoires sur son territoire et une zone climatique H2), la région des Pays de la Loire compte l’une des meilleures couvertures en professionnels Reconnus Garants de l'Environnement soit 7,6 %.

Cela représente 4 200 sociétés sur les 55 200 sociétés du bâtiment que compte le territoire !

La majorité sont compétentes en isolation intérieure (2 700 professionnels), mais pas que : elles sont souvent polyvalentes. La part de professionnels qualifiés en couverture, charpente et isolation des toits est par exemple similaire (2 600 professionnels), tout comme celle des professionnels certifiés en menuiseries intérieures (2 300). Ces typologies de travaux sont généralement les plus déterminantes en matière de confort thermique et d'efficacité énergétique en milieu résidentiel.

The chart REGION_PROFESSIONNEL_NOMBRE_PRO_METIER has not been created yet.

01

Transition énergétique en Pays de la Loire : quelle direction prend la région ?

Le renouvelable en Pays de la Loire : un mix énergétique à consolider

La région Pays de la Loire ne se distingue pas par son autonomie énergétique en matière d’électricité : 78 % de cette énergie consommée est importée des régions voisines. Les installations électriques renouvelables sont elles aussi peu présentes sur le territoire puisqu’elles permettent seulement de couvrir 7,3 % des besoins en électricité contre environ 19,6 % au niveau national. L’énergie thermique fossile représente encore 66 % de la production annuelle en électricité.

Heureusement, à l’instar des autres régions, la production globale d’énergies renouvelables a fortement progressé dans les Pays de la Loire. En 2018, on constatait déjà + 36 % de production globale en 5 ans pour atteindre 11,6 TWh. Les émissions de gaz à effet de serre étaient quant à elles réduites de 3 % sur la même période, un signal encourageant bien qu’encore à ses prémisses.

Dans la région, c’est finalement l’énergie éolienne qui est la plus prometteuse avec une croissance exponentielle. Entre 2015 et 2020, la part produite a augmenté de 90 % pour atteindre 2 395 GWh, selon les données ouvertes des Réseaux Energie. Au global, l’éolien compte pour 21 % du mix énergétique de la région, loin devant les autres EnR.

  • Qu’en est-il maintenant de la biomasse ?

Le très faible taux de boisement des Pays de la Loire (12 % contre 31 % en France) et une zone climatique H2 - induisant un plus faible besoin en chauffage et en climatisation – impliquent que la biomasse soit encore peu représentée dans les foyers de la région, malgré une augmentation du nombre d’utilisateurs (500 000 ménages en 2021). Sur le million de m3 récoltés en 2021, 28 % étaient consacrés au bois-énergie contre 55 % au bois d’œuvre.

energies renouvelables pays de la loire

02

Etat des lieux du parc immobilier en Pays de la Loire

02

Etat des lieux du parc immobilier en Pays de la Loire

Un territoire attractif et dynamique

La région des Pays de la Loire affiche une offre de logements assez diversifiée, principalement constituée de maisons.

Sur les 2 027 500 habitations, on compte effectivement 1 455 745 logements individuels soit 72 % du parc total. Les maisons individuelles sont d’ailleurs majoritaires dans chacun des départements et gagnent du terrain en matière de constructions neuves, creusant d’autant plus l’écart avec le volume d’appartements neufs.

Ce signal contraste d’ailleurs avec la tendance généralement constatée en France et selon laquelle la part d’appartements neufs ne cesse de croître. Ainsi en Loire-Atlantique, la seconde période de construction dominante pour les maisons est 1991-2005 ! Cela explique notamment qu’en Pays de la Loire, ces biens immobiliers affichent généralement un meilleur DPE que celui des territoires voisins.

Notons tout de même que le pourcentage de maisons diminue à mesure que l’on s’approche effectivement des grandes agglomérations : on compte 40 % d’appartements en Loire-Atlantique contre 28 % seulement dans la région.

The chart DEPARTEMENT_LOGEMENT_NB_LOGEMENT has not been created yet.

02

Etat des lieux du parc immobilier en Pays de la Loire

Un parc immobilier préservé malgré de nettes disparités

Le parc immobilier en fonction de ses performances énergétiques (neuf inclus)

The chart REGION_DPE_CATEGORIE has not been created yet.

The chart REGION_DPE_CATEGORIE_ANCIEN has not been created yet.

Abordons justement la question de l’état du parc immobilier en Pays de la Loire.

Sur les 538 600 DPE réalisés entre 2011 et 2020, on compte seulement 8 % de passoires énergétiques et 30 % de biens énergivores (neuf inclus), de très bons pourcentages en France. Pour rappel, on compte 18 % de passoires énergétiques à l’échelle du pays.

La région Pays de la Loire est relativement jeune et aisée, très active économiquement et urbanisée.

L’architecture globale reste assez récente et les programmes neufs sont légion notamment autour du littoral, expliquant notamment les bonnes caractéristiques énergétiques du parc immobilier.

Bien entendu, si l'on compare le DPE moyen neuf inclus avec celui du parc ancien, le constat est moins glorifiant.

02

Etat des lieux du parc immobilier en Pays de la Loire

Marché immobilier et dynamisme : la maison toujours dominante

The chart REGION_DVF_TYPE_BIEN has not been created yet.

Dans la lignée du volume des biens de la région, la maison est le bien majoritairement vendu tous départements confondus entre 2014 et 2019. Elle concerne 44 % des transactions immobilières enregistrées, contre 38 % pour les terrains et 18 % pour les appartements.

Le département le plus urbanisé à savoir le 44 (Loire-Atlantique) compte seulement 25 % de transactions liées aux appartements, un pourcentage relativement faible pour un département métropolitain (Nantes métropole).

739 000, c’est le nombre de biens immobiliers vendus en Pays de la Loire depuis 2014, majoritairement des maisons.

Du fait de l’inflation grandissante dans l’aire d’influence de Nantes et d’Angers, les prix des appartements comme des maisons ont explosé dans la région.

02

Etat des lieux du parc immobilier en Pays de la Loire

Des prix conditionnés par un rayonnement économique mais surtout touristique

En Pays de la Loire, on enregistre +18 % sur le prix au m² des appartements et +11 % sur celui des maisons entre 2019 et 2021, malgré la crise. Il faut compter dans la région 98 €/m² pour un terrain, et :

L’appartement est d’ailleurs le bien le plus cher partout, même dans la Sarthe et en Mayenne.

Après le 44, le département le plus onéreux est la Vendée du fait de son littoral et de la part de résidences et de tourisme secondaires notamment. Le département est finalement moins accessible que le Maine-et-Loire, pourtant plus urbanisé.

Remarquons tout de même que Le Mans, troisième ville du département, ne se distingue ni en matière d’état du parc immobilier, ni de transactions immobilières, ni de prix. Ceci est peut-être dû à la baisse démographique subie aux frontières de la Sarthe au profit des départements limitrophes.

Notons d’ailleurs que seulement 12 % des permis de construire de la région ont été délivrés en Mayenne et dans la Sarthe contre 38 % en Loire-Atlantique, témoignant d’une dynamique urbaine beaucoup moins intense.

The chart DEPARTEMENT_DVF_PRIX_M2_2020 has not been created yet.

Votre logement fait partie des 8 % de passoires en Pays de la Loire ?

Réduisez vos factures à moindre coût grâce aux aides de l'Etat

Vous souhaitez rénover votre logement sans vous ruiner ?

Estimez le montant réel de votre chantier en Pays de la Loire

03

Qui vit en Pays de la Loire ?

03

Qui vit en Pays de la Loire ?

Une population en forte croissance du fait de l'attractivité de la région

En Pays de la Loire, on compte 3 571 500 habitants en 2018, positionnant la région au 8ème rang français en termes de population.

Si la démographie est relativement équilibrée par rapport à la superficie de la région, on constate toutefois que le territoire compte la plus forte croissance de France après la Corse et l’Occitanie : + 0,7 % entre 2013 et 2019 (soit 25 000 habitants par an).

Cet engouement est notamment le fruit des métropoles de la région - Nantes concentre 35 % de la population globale - et de l’attrait du littoral. 69 % du gain total de population est concentré en Loire-Atlantique, alors que le département ne compte que 37 % des résidents. Ailleurs dans les Pays de la Loire, cette croissance est plus mesurée voire négative.

3 781 423

d'habitants

64,1 %

de propriétaires occupants

82,8 %

de résidences principales

2 147 €

Salaire mensuel net moyen

04

Morphologie du territoire : les Pays de la Loire

04

Morphologie du territoire : les Pays de la Loire

Un territoire à faible relief, favorable aux cultures

Avant toute chose, on note que les Pays de la Loire sont caractérisés par un faible relief : c’est la région de France la plus plate ! Du fait de son littoral de plus de 400 km, de son climat doux, de ses plaines et de son vaste réseau hydrographique (le bassin Loire-Bretagne), le territoire est bien sûr propice au développement de l’agriculture. A l’heure actuelle, 68 % de la région est valorisée par l’agriculture et l’élevage bovin. Les vignobles également, sont légion et représentent plus de 40 000 hectares de territoire.

Autre spécificité régionale relative à la morphologie du territoire, la présence de plus de 100 000 hectares de marais poitevin (dont 28 000 hectares inondés, la Venise Verte) qui non seulement caractérise le paysage régional mais également une partie de son architecture. La fameuse maison maraichine est plutôt répandue dans les Pays de la Loire à proximité de ces zones naturelles (tuiles, roseaux, pierres de taille, des matériaux traditionnels aux bonnes performances thermiques et dont l’ensemble est produit aux alentours).

region pays de la loire

04

Morphologie du territoire : les Pays de la Loire

Une région historique au patrimoine remarquable

Outre le marais poitevin, les Pays de la Loire ont bien sûr beaucoup à offrir en termes de patrimoine naturel et culturel. Le Val de Loire, fort axe économique, est également le seul site classé du fait de son ensemble de châteaux et de terres cultivées. A travers lui, de multiples sites historiques sont valorisés tels que la commune historique de Saumur, par exemple.

Finalement, 2 149 immeubles sont protégés dans les Pays de la Loire, notamment dans le Maine-et-Loire et la Sarthe. Le Maine-et-Loire compte d’ailleurs la très nette majorité des PSMV et des AVAP de la région, pour protéger ce patrimoine remarquable. Ils sont présents à Saumur, Angers, mais aussi Aubigné-sur-Layon et Chaumont d’Anjou.

The chart DEPARTEMENT_MONUMENT_HISTORIQUE has not been created yet.

Votre logement fait partie des 8 % de passoires en Pays de la Loire ?

Réduisez vos factures à moindre coût grâce aux aides de l'Etat

Vous souhaitez rénover votre logement sans vous ruiner ?

Estimez le montant réel de votre chantier en Pays de la Loire