Tous nos conseils pour faire des économies d'énergie

Réaliser des économies d’énergie permet de maîtriser son budget tout en transitant vers un comportement plus responsable, mais comment faire ? Retrouvez tous nos conseils dans ce guide travaux dédié à l'amélioration de l'efficacité énergétique du logement et à l'indemnisation de votre chantier.

faire des économies d'énergie

Toutes nos rubriques de conseils en économies d'énergie

réduire sa consommation énergétique

Réduire sa consommation énergétique

Réduire sa consommation énergétique est simple, lorsque l’on sait optimiser l’utilisation de ses équipements domestiques. Découvrez les écogestes indispensables à adopter au quotidien pour économiser rapidement.

Réduire sa consommation énergétique

types d'économies d'énergie

Les différents types d’énergies

Gaz et électricité sont les énergies les plus utilisées en France. Comment réaliser des économies sur leur emploi, et éradiquer le gaspillage énergétique ? Mode d’emploi pour apprendre à consommer moins au quotidien.

Types d'énergies

habitat et transition énergétique

Transition énergétique dans l'habitat

La transition énergétique dans l’habitat, c’est améliorer l’efficacité thermique et acoustique d’un logement. Comment faire pour sortir d’une situation de précarité énergétique et gagner en confort thermique ?

Transition énergétique dans l'habitat

production d'énergie solaire

Production d'énergie solaire

Faire des économies passe par l'installation d'équipements vertueux utilisant les énergies renouvelables, tels que les panneaux solaires. Comment bien calibrer son installation de production d'énergie solaire, et pourquoi y avoir recours ? Découvrez notre rubrique.

Production solaire

produire son électricité

Production d'électricité verte

Saviez-vous qu'il était possible de gagner en confort et de réaliser des économies d'énergie via d'autres ressources que le solaire ? La méthanisation, l'aérothermie ou encore l'hydroélectricité se répandent chez les particuliers. Mode d'emploi dans cette rubrique.

Production d'électricité

Chiffrez vos travaux d'économies d'énergie, estimez vos aides.

Instantané, gratuit et sans engagement.

Réaliser des économies d’énergie dans son logement

Réduire sa consommation énergétique en favorisant une énergie renouvelable plutôt qu’un combustible fossile, adopter les bons gestes, rénover son habitat en vue de sortir d’une situation de précarité... Toutes ces actions voient leur importance devenir cruciale à l’heure du réchauffement climatique et de la baisse du pouvoir d’achat.

Réduire sa consommation énergétique, existe-t-il un mode d’emploi ?

Réduire sa consommation énergétique commence par comprendre son profil de consommateur. Quels besoins réels en chauffage, eau chaude ou électricité devez-vous combler ? Il s’agira ensuite non seulement de choisir un équipement, mais également une énergie de chauffage.

Si la France est l’un des pays d’Europe à l’électricité la plus décarbonée du fait du nucléaire, il n’en reste pas moins que l’électricité est chère et que son prix est fluctuant. Le gaz également, tend à devenir moins plébiscité pour son prix et son impact écologique. A contrario, voilà plusieurs dizaines d’années que les énergies renouvelables, dites vertes, se démocratisent dans nos foyers. Relativement coûteuses à l’achat d’un appareil à l’instar de la pompe à chaleur géothermique ou encore de la chaudière à granulés, le renouvelable est en revanche extrêmement rentable passé quelques années. La diminution de la facture énergétique du foyer est presque instantanée, du fait de l’utilisation d’une énergie inépuisable et gratuite !

Afin de réaliser des économies d’énergie et dans le cas où il vous est difficile de procéder au remplacement de votre chauffage, de votre système de ventilation ou de votre isolation, la bonne pratique consiste à apprendre à maîtriser votre consommation existante. Installer un thermostat programmable pour votre intérieur, un économiseur d’électricité ou encore des lampes à économies d’énergie fait partie des gestes à adopter en priorité. Il s’agit aussi d’adopter les bones habitudes pour consommer moins d’énergie, notamment en hiver. Tous les membres du foyer doivent y contribuer ! Un bon niveau d’information, notamment en suivant votre consommation énergétique hebdomadaire, vous permettra progressivement de limiter le gaspillage énergétique. Avec le temps, vous pourrez même réaliser des économies d’énergie sur l’utilisation d’un sèche-linge, d’un climatiseur ou encore d’un sèche-serviette !

En quoi la transition énergétique dans l’habitat est-elle essentielle ?

Pour mieux comprendre, parcourons les sujets complémentaires que sont la précarité énergétique et les logements qualifiés de passoires énergétiques.

Passoires énergétiques

La passoire énergétique est par définition un logement classé F ou G sur l’étiquette énergie du DPE. Ce classement est un parfait indicateur des performances énergétiques du logement et notamment de l’état de son isolation, de son système de chauffage ou de son système de ventilation. D’une classe énergétique à une autre, l’impact sur la facture des ménages est généralement majeur ! A titre d’exemple pour un logement classé G et fonctionnant au gaz, le montant annuel estimé pour un ménage classique est de 2 856 €. Il passe à 1 288 € en classe énergétique D (la plus répandue en France) et à seulement 386 € par an pour un logement économe de classe A ! On le remarque donc, la passoire énergétique porte bien son nom : dans un logement si énergivore, la chaleur s’échappe par l’ossature, et le système de chauffage est sollicité trop fortement sans permettre l’obtention d’un bon confort thermique.

Précarité énergétique

La précarité énergétique est quasiment systématiquement liée au phénomène de passoire. Lorsqu’un ménage occupe un logement si dégradé et énergivore, il consacre fréquemment la majeure partie de ses revenus à payer ses consommations énergétiques. La précarité énergétique induit donc une perte colossale de pouvoir d’achat, impliquant des difficultés supplémentaires à investir dans des travaux de rénovation énergétique. Les ménages dits précaires, sont en toute logique davantage favorisés au titre des aides de l’Etat telles que MaPrimeRénov’ et les autres subventions de l’Anah. Il s’agit de permettre à ces foyers français d’initier une rénovation ambitieuse leur permettant à la fois de gagner en confort thermique instantanément, mais également de maîtriser leurs factures sur le long terme, et de valoriser leur habitat.