Tout savoir pour produire son électricité sans solaire

Produire son électricité pour faire des économies est possible lorsque l’on est particulier. Vous pouvez par exemple vous doter d’une éolienne domestique, d’un méthaniseur ou encore d’une pico-centrale hydroélectrique. Trois solutions durables pour produire une électricité propre.

production d'électricité

Solutions alternatives à la production d'énergie solaire

Découvrez les quelques solutions domestiques qui s'offrent à vous pour produire votre électricité et réaliser un maximum d'économies d'énergie.

Chiffrez vos travaux d'économies d'énergie, estimez vos aides.

Instantané, gratuit et sans engagement.

Produire son électricité : les solutions domestiques à votre disposition

Une éolienne domestique dans son jardin pour produire de l’électricité

L’énergie issue du vent, c’est-à-dire l’énergie éolienne, n’est pas réservée uniquement aux grandes entreprises, au monde de l’industrie ou encore à des exploitants. Vous pouvez également à l’échelle d’un logement installer une éolienne. Dans ce cas, on parle de « petit éolien », la puissance pouvant être déployée à l’échelle d’un logement étant comprise entre 1 et 36 kW.

Horizontale (la forme la plus connue) ou verticale (directement sur une toiture), une éolienne domestique peut produire suffisamment d’électricité pour alimenter un atelier ou un garage voire même une habitation complète si plusieurs paramètres sont réunis. Tout d’abord, la parcelle sur laquelle l’éolienne est installée doit jouir d’une bonne exposition au vent. Ce vent doit avoir une bonne intensité et une direction constante avec le moins de turbulences possibles. Il faut ensuite déterminer la puissance nominale de l’éolienne pour qu’elle soit suffisante pour extraire ce potentiel d’énergie productible. Certains modèles ont des hélices dont l’envergure peut atteindre 5 m !

L’électricité ainsi produite pourra suffire à une autoconsommation ou ensuite être revendue et réinjectée dans le réseau en contrepartie d’une rémunération.

Un méthaniseur pour exploiter l’énergie des déchets ménagers

Vos déchets ont de la valeur. En installant un système de méthanisation domestique, vous pouvez exploiter vos déchets du quotidien pour produire de l’énergie.

Par opposition à un composteur qui consiste à laisser les déchets se dégrader avec un apport d’oxygène, un méthaniseur est lui totalement hermétique à l’oxygène. Cela permet de lancer un procédé biologique naturel avec une hydrolyse, une acidogénèse, une acétogénèse et enfin une méthanogénèse. Ces quatre étapes permettent d’aboutir à une production de biogaz !

La méthanisation domestique est une solution 100 % renouvelable pour produire de l’électricité servant ensuite à alimenter la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Mais pour pouvoir déployer une telle installation plusieurs contraintes techniques sont à respecter. Il faut prévoir un espace suffisant dans le jardin (environ 5 m² au sol) et avoir une alimentation régulière pour produire de l’énergie. La qualité des déchets est également un facteur influençant directement les performances du méthaniseur.

La pico-centrale hydroélectrique, ou quand l’eau permet de répondre aux besoins énergétiques

Utiliser l’énergie hydraulique pour produire de l’électricité c’est possible. Le mode de fonctionnement d’une pico-centrale hydroélectrique consiste à convertir la force de l’eau en énergie mécanique. Comme sur un barrage hydroélectrique, une petite centrale peut utiliser la puissance de l’eau et de son écoulement ou une chute d’eau pour produire de l’énergie.

Pour les particuliers, la puissance pouvant être générée est souvent inférieure à 20 kW. C’est pourquoi on parle alors de pico-centrales hydroélectriques, par opposition aux microcentrales hydroélectriques (pour des puissances installées entre 20 kW à 500 kW).

Pour exploiter toute la puissance de l’eau et produire de l’énergie, il est important de disposer d’un terrain adapté. La présence d’un cours d’eau est indispensable avec une construction bâtie déjà présente ou non. Vous pouvez par exemple vous tourner vers un moulin ancien ou décider de construire une nouvelle installation qui va exploiter l’énergie hydraulique. Mais attention aux démarches qui sont parfois fastidieuses. En effet, au-delà des contraintes techniques (hauteur d’eau, débit de l’eau), des contraintes administratives sont aussi à honorer. Il ne faut pas que la parcelle sur laquelle vous envisagez d’installer une pico-centrale hydroélectrique fasse l’objet d’un classement ou qu’une règle d’urbanisme empêche la construction. Pour votre projet, il est important de vous tourner vers des organismes officiels et de réaliser en amont une étude de faisabilité avec un cabinet d’experts.