Une région, un territoire : la Normandie

Un laboratoire d’expérimentation architecturale et urbaine

10ème région la moins peuplée de la Métropole, la Normandie est pourtant l’un des territoires les plus engagés en faveur de la transition énergétique en France.

Plan de rénovation énergétique structuré, déploiement massif mais ciblé du renouvelable (éolien, méthanisation) etc. Si ses particularités morphologiques permettent à la Normandie de bénéficier d’un bon potentiel de déploiement d’énergies vertes, la région a aussi su décupler ce potentiel par le biais d’actions concrètes.

Intéressons-nous aux spécificités de ce territoire ouvert et engagé.

Logements économes

9ème sur 13 régions de France

17 %

Sociétés du bâtiment

4ème sur 13 régions de France

7 %

Primes CEE (2015-2019)

7ème sur 13 régions de France

491M €

Le top du territoire

Transition énergétique

1ère

région à s'être dotée d'un GIEC

01

Transition énergétique Normande : favoriser l’appropriation territoriale

01

Transition énergétique Normande : favoriser l’appropriation territoriale

L'ambition et les moyens de favoriser une transition énergétique à 360°

Faire de la transition énergétique une priorité transversale des contrats de territoires notamment dans le secteur du bâtiment est un souhait affirmé par la région ; c’est aussi une priorité.

La Normandie est l’une des seules régions de France ambitionnant de devenir une écorégion. Or, on ne devient pas une écorégion sans une assimilation profonde et par tous des enjeux de la transition énergétique.

Pour accentuer le travail de la région en matière de transition énergétique, le territoire s’est doté d’un GIEC spécifique, complémentaire au groupe international IPCC/GIEC.

L'objectif de ce GIEC ? Fournir des estimations fiables des évolutions climatiques à venir en Normandie pour inspirer les politiques régionales et communales.

Chaque région française compte ses propres problématiques climatiques, morphologiques, socio-démographiques ou encore économiques... Traduire les prévisions des experts à l’échelle de la région est donc essentiel pour s’approprier réellement les axes à tenir et définir les actions impactantes en faveur de la transition énergétique. La création de ce GIEC est l’une des spécificités fortes de la Normandie, qui prend donc le pas d’une transition énergétique concrète et rapide, diffusant l’information sur l’ensemble de son territoire.

Favoriser cette diffusion passe par le travail de nombreuses organisations et la coordination des acteurs régionaux œuvrant pour la transition énergétique.

Le GRAINE Normandie est l’un d’eux : un réseau d’acteurs de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable. Œuvrant à l’échelle de la région entière, le GRAINE illustre justement tout l’enjeu de la compréhension du concept de transition énergétique et de son appropriation territoriale.

01

Transition énergétique Normande : favoriser l’appropriation territoriale

Les CEE en Normandie : un effort régional cohérent

Comme les autres régions françaises, la Normandie affiche une belle progression en matière de CEE délivrés depuis 2015, qu’ils soient classiques ou précaires (au sens de l’Anah).

Le volume global de CEE attribués a même doublé en 5 ans, passant de 10 Tw à 25,8 Tw.

Cela correspond désormais à 491 millions d’aides financières reversées soit 5 à 7 % des volumes de la France. En termes d’évolution comme de volume global, la région se positionne finalement à la place que l’on attend d’elle, ni plus ni moins.

On peut avancer l’hypothèse que les nombreuses aides financières attribuées par la région à titre spécifique amenuisent peut-être le recours au CEE.

The chart REGION_CEE_EVOLUTION_CEE_TYPE_TW has not been created yet.

01

Transition énergétique Normande : favoriser l’appropriation territoriale

Couvrir les besoins en travaux de rénovation énergétique : les professionnels RGE de la région

Rénovateurs BBC, professionnels RGE... les spécialistes de la rénovation énergétique sont particulièrement nombreux en Normandie et ce sur l’ensemble du territoire (plus ou moins urbanisé).

On compte actuellement 7 % de professionnels Reconnus Garants de l’Environnement en Normandie, l’un des plus hauts pourcentages à l’échelle de la France !

Et, si les sociétés concernées couvrent près de 91 qualifications RGE différentes, celles-ci sont avant tout compétentes en isolation intérieure. Logique, à la vue de la part grandissante de CEE délivrés pour l’isolation des murs et des planchers... Sur le même signal que les autres régions françaises, le second métier représenté par ces professionnels RGE concerne la toiture.

On note que le maillage d’espaces France Rénov (guichets de la rénovation énergétique) est lui aussi plutôt cohérent sur les départements : 12 espaces en tout, presque équitablement répartis ! SI le volume global de guichets n’est pas faramineux, leur implantation constitue l’une des caractéristiques favorables de la région, permettant à chaque département de contribuer à armes égales à la massification de la rénovation énergétique.

The chart DEPARTEMENT_PROFESSIONNEL_NOMBRE_PRO has not been created yet.

01

Transition énergétique Normande : favoriser l’appropriation territoriale

Méthanisation et éolien : le vrai potentiel renouvelable de la région

En région Normandie, les objectifs de déploiement du renouvelable sont en passe d’être remplis, du fait de politiques publiques engagées. La région a opté non pas pour une stratégie globale mais plutôt pour une combinaison d’actions ciblées sur les quelques énergies renouvelables au meilleur potentiel de déploiement.

Ainsi, au-delà de la biomasse et de la géothermie, c’est le biométhane qui est mis à l’honneur via le plan Métha’Normandie, porté en partie par les exploitations agricoles et d’élevage. 70 % du territoire Normand est effectivement dédié à l’agriculture, positionnant la méthanisation comme l’une des énergies renouvelables au meilleur potentiel de déploiement. Et si on s’intéresse à l’évolution du parc d’unités de méthanisation en Normandie, on constate rapidement que ce déploiement est justement exponentiel.

On comptait 29 unités en 2010 et près de 141 en janvier 2021, concernant majoritairement les fermes suivies des collectifs agricoles.

Le développement de la méthanisation en Normandie est crucial, et revêt autant d’enjeux environnementaux qu’énergétiques ou encore sociétaux, créant de l’emploi non délocalisable et valorisant l’actif agricole de la région.

Autre aubaine régionale en matière de renouvelable : le potentiel éolien, directement induit par les 660 km de façade maritime normande. A l’heure actuelle, la région constitue même le 1er territoire mondial en termes de potentiel commercialement exploitable. La ressource éolienne est évaluée à 5 GW, sur les 3 parcs que compte la région (sur 7 en France).

énergies renouvelables normandie

02

Etat des lieux du parc immobilier en Normandie

02

Etat des lieux du parc immobilier en Normandie

Panorama d'une région contrastée

La Normandie, ce sont 1 827 000 logements, dont 81,9 % de résidences principales.

Si l’on porte un rapide coup d’œil à la répartition des logements en Normandie, on remarque que ceux-ci sont davantage situés le long de la façade maritime, en cohérence avec la répartition de la population.

Le profil de ces logements lui, est similaire à celui des autres régions de même envergure : une majorité de maisons (à 67 %) mais un écart restant faible entre logement individuel et collectif, du fait des nombreuses communautés urbaines et d’une métropole dans la région : Le Havre, Caen, Rouen notamment.

Les appartements disponibles sont quant à eux majoritairement situés dans les départements les plus urbains, même si la maison reste le bien majoritaire en proportion tous départements confondus.

Enfin, du fait de ce faible écart maison/appartement, on constate une assez large proportion de locataires de leur résidence principale : 40,0 % contre 58,5 % de propriétaires (une part légèrement supérieure à la moyenne nationale).

The chart DEPARTEMENT_LOGEMENT_NB_LOGEMENT has not been created yet.

02

Etat des lieux du parc immobilier en Normandie

La nécessaire rénovation des passoires énergétiques

Quelle est l'ancienneté du parc immobilier en région Normandie ?

The chart REGION_LOGEMENT_LOGEMENT_PERIODE has not been created yet.

Dans l’ensemble, le parc immobilier Normand a vu plusieurs périodes de constructions principales.

  • Les appartements ont majoritairement été construits entre 1946 et 1970, période suivant la seconde guerre mondiale et impliquant de rapides reconstructions. Le centre-ville du Havre par exemple, a été totalement reconstruit post-45 suite aux bombardements : ce patrimoine est désormais en première ligne des rénovations énergétiques à réaliser en priorité.

  • Historiquement et comme dans la majorité des régions à dominante rurale (70 % de terres agricoles), les maisons ont été construites aussi bien avant 1919, qu'entre 1971 et 1995. Cette dernière période a vu la construction pavillonnaire être la plus représentée et de nombreuses familles s’implanter.

02

Etat des lieux du parc immobilier en Normandie

Un marché immobilier porteur mais disparate

The chart REGION_DVF_TYPE_BIEN_ANNEE has not been created yet.

Sans surprise, la tendance de marché dans la région est similaire à la typologie des biens. Sur les 323 000 biens vendus depuis 2014, c’est la maison qui est majoritaire avec 44 % des transactions réalisées.

Ce bien l’est d’ailleurs depuis 2014 même s’il a été affecté par la baisse des transactions liées à la Covid-19 comme partout ailleurs. Nulle surprise ici, dans une région à dominante rurale à la forte implantation de maisons.

A contrario, on enregistre "seulement" 20 % de transactions relatives à l'appartement, et 36 % relatives aux terrains en Normandie.

Quoi qu'il en soit, l'ensemble du marché immobilier s'est vu affecté durant la crise de la Covid-19 :

  • 25 000 maisons vendues en 2019 contre 15 000 en 2020

  • 17 000 terrains en 2019 contre 10 000 en 2020

  • 12 000 appartements en 2019 contre 7 000 en 2020

Malgré un solde migratoire négatif dans la région, les prix de l’immobilier eux, sont en augmentation régulière.

02

Etat des lieux du parc immobilier en Normandie

Un marché immobilier tendu à l'origine de fortes hausses de prix

En Normandie entre 2018 et 2021, on enregistre :

  • + 16 % sur le prix des appartements.

  • + 14 % sur le prix des maisons.

Ainsi, il faut compter en 2021 :

La hausse des prix susmentionnée est avant tout portée par les départements de la Manche, de la Seine-Maritime et du Calvados, les plus urbanisés et attractifs. Ici, le prix au m² est supérieur pour les appartements que pour les maisons, contrairement aux départements de l’Eure et de l’Orne.

The chart DEPARTEMENT_DVF_PRIX_M2_2020 has not been created yet.

Votre logement fait partie des 15 % de passoires énergétiques en Normandie ?

Réduisez vos factures à moindre coût grâce aux aides de l'Etat

Vous souhaitez rénover votre logement sans vous ruiner ?

Estimez le montant réel de votre chantier en Normandie

03

Qui vit en Normandie ?

03

Qui vit en Normandie ?

Une population inéquitablement répartie, une majorité de propriétaires occupants

En s’intéressant à la population normande, on remarque assez rapidement qu’elle est concentrée dans le département de la Seine-Maritime, premier département urbain de la région avec l’unique métropole Rouen ainsi que Le Havre.

Avec ses 1,3 million d’habitants, le département regroupe effectivement 37,8 % de la population régionale, bien loin devant le Calvados (deux fois moins d’habitants malgré la présence de la communauté urbaine de Caen, presque aussi vaste que Rouen) ou l’Orne (8,26 % de la population seulement).

3 327 477

d'habitants

58,5 %

de propriétaires occupants

81,9 %

de résidences principales

2 164 €

Salaire mensuel net moyen

04

Morphologie du territoire : la Normandie

04

Morphologie du territoire : la Normandie

La richesse naturelle du territoire Normand

La Normandie est une région historique renommée pour ses paysages naturels et sa qualité de vie.

Le panorama régional est fait de fleuves et de vallées, de bocages, de plateaux et de terres fertiles. En toute logique, le territoire est l’un des premiers pôles agricole et d’élevage en France (22 races à préserver) et constitue même la 1ère région française pour la production de crème, beurre, fromages frais et à pâte molle de lait de vache.

Ceci étant dit, le territoire est également fortement caractérisé par sa façade maritime, propice aussi bien au développement de l’éolien qu’à la pêche et au commerce.

Le long des départements de la Manche, du Calvados et de la Seine-Maritime constitue d’ailleurs à ce jour l’axe maritime le plus fréquenté au monde.

region normandie

04

Morphologie du territoire : la Normandie

Un patrimoine historique à préserver

Intéressons-nous à présent à la richesse patrimoniale et architecturale du territoire Normand.

La Normandie possède un patrimoine remarquable avec près de 3 000 édifices inscrits ou classés au titre des Monuments Historiques, plus de 90 musées labellisés Musée de France et plus de 30 000 sites archéologiques recensés sur les cinq départements. 3 052 immeubles sont donc protégés au titre des monuments historiques, majoritairement dans le Calvados et en Seine-Maritime.

En résumé, la Normandie se révèle être un territoire florissant et ouvert. Si son parc immobilier mérite d’être tout particulièrement réhabilité sur les prochaines années du fait de son histoire, la région a déjà bien structuré ses politiques urbaines dans le but d’atteindre ses objectifs.

Il semble que le territoire ait particulièrement bien saisi les enjeux de la transition énergétique et se soit donné les moyens d’y répondre.

The chart DEPARTEMENT_MONUMENT_HISTORIQUE has not been created yet.

Votre logement fait partie des 15 % de passoires énergétiques en Normandie ?

Réduisez vos factures à moindre coût grâce aux aides de l'Etat

Vous souhaitez rénover votre logement sans vous ruiner ?

Estimez le montant réel de votre chantier en Normandie

Chiffres clés dans les départements
de la Normandie

Découvrez les autres régions
de France