Une région, un territoire : l'Occitanie

Ou comment booster la transition énergétique d’un territoire tout en contrastes

Bien que située à mi-chemin entre les zones climatiques H2 et H3, l’Occitanie n’est pas pour autant exempte de problématiques de rénovation énergétique, bien au contraire.

N’oublions pas que le territoire compte deux massifs montagneux d’envergure (Massif central et Pyrénées). En outre, certains de ces départements affichent un parc immobilier relativement dégradé, comportant plus de 20 % de passoires énergétiques soit un logement sur cinq.

Intéressons-nous à la façon dont la région prend ces problématiques à bras le corps et dont elle se situe en matière de transition énergétique en France.

Logements économes

1ère sur 13 régions de France

24 %

Sociétés du bâtiment

10ème sur 13 régions de France

3 %

Primes CEE (2015-2019)

6ème sur 13 régions de France

656M €

Le top du territoire

Energies renouvelables

x3

de production d'énergie éolienne en 10 ans

01

Transition écologique en Occitanie : sobriété énergétique et renouvelable à l’honneur

01

Transition écologique en Occitanie : sobriété énergétique et renouvelable à l’honneur

Une stratégie territoriale ciblée autour de la sobriété énergétique

Selon les propos avancés par la région sur son site internet, “en plus d’être une urgence vitale, l’écologie est une opportunité économique pour nos territoires”.

Celle qui ambitionne de devenir la première région d’Europe à énergie positive d’ici à 2050 semble donc avoir d’ores et déjà mis la transition énergétique au cœur de ses priorités. Elle est d’ailleurs la première région d'Europe à avoir adopté un Pacte vert.

Sa stratégie concrète pour y parvenir se base sur des axes forts :

  • Déployer massivement le renouvelable, notamment le photovoltaïque et l’éolien,

  • Décupler la sobriété énergétique du territoire. Il s’agit de favoriser l’appropriation des offres de mobilité verte, mais aussi l’accélération de la rénovation énergétique des bâtiments, notamment via son Plan de Bâtiment Durable 2020-2030 en partenariat avec l’ADEME.

Le territoire met également en avant son propre maillage de guichets locaux d’aide à la rénovation énergétique “Rénov’Occitanie”, complémentaire à France Rénov (32 guichets). Enfin, à l’instar des autres régions françaises, l’Occitanie développe elle aussi sa propre aide au financement de la rénovation énergétique. L’écochèque logement aurait déjà permis de subventionner 84 000 logements depuis sa création.

Faire de la transition énergétique une priorité transversale des contrats de territoires notamment dans le secteur du bâtiment est un souhait affirmé par la région ; c’est aussi une priorité.

01

Transition écologique en Occitanie : sobriété énergétique et renouvelable à l’honneur

Les CEE en Occitanie : une bonne participation à l’effort national

En termes de CEE, l’Occitanie a vu son volume délivré quadrupler en 5, ce qui constitue l’une des plus fortes croissances à l’échelle des régions, malgré une certaine stagnation entre 2017 et 2018 due à la diminution du précaire. Au total, l’Occitanie participe entre 6 et 7 % à l’effort national des CEE.

En 2019, l’Occitanie a délivré plus de 261 millions d’euros de CEE, sur les 608 millions engendrés depuis 2015. Cela représente au total 109 Tw.

The chart REGION_CEE_EVOLUTION_CEE_TYPE_TW has not been created yet.

01

Transition écologique en Occitanie : sobriété énergétique et renouvelable à l’honneur

Favoriser la rénovation énergétique en Occitanie : les professionnels RGE

Les professionnels RGE sont d’une aide précieuse pour favoriser les travaux de rénovation énergétique et limiter l’impact carbone du bâtiment. Formés volontairement aux chantiers d’efficacité énergétique, ils sont les seuls professionnels donnant accès aux aides financières de l’Etat : prime énergie, MaPrimeRénov’.

Contrairement à ce que l’on pourrait attendre du fait de sa superficie, l’Occitanie compte un très faible pourcentage de sociétés labelisées RGE. Elles sont seulement 3 % à être certifiées sur des travaux de rénovation énergétique dans la région, soit 4 680 entreprises sur les 160 280 du bâtiment. A titre d’exemple, on compte 6 % de sociétés RGE dans le Grand Est ou dans le Centre-Val de Loire, 7,6 % en Pays de la Loire.

Notons que l’état du parc immobilier en Occitanie serait plutôt à qualifier de “très bon” : c’est la région de France comportant le moins de passoires énergétiques (quatre départements comptent d’ailleurs moins de 5 % de ces logements). Cela explique peut-être que les professionnels soient ici moins enclins à se faire certifier.

Contrairement à la quasi-totalité des autres régions françaises, l’Occitanie compte une majorité de professionnels RGE spécialistes de la menuiserie (bois, PVC, aluminium). Les professionnels de l'isolation intérieure et des toitures sont certes bien présents, mais moins nombreux. Cette spécificité peut s’expliquer du fait de la situation géographique du territoire, en zone H2/H3 au sud du pays et favorisée sur son littoral par un taux d’ensoleillement parmi les plus élevés de France. Les besoins en rénovation énergétique diffèrent donc en fonction de la morphologie du territoire.

The chart DEPARTEMENT_PROFESSIONNEL_NOMBRE_PRO has not been created yet.

01

Transition écologique en Occitanie : sobriété énergétique et renouvelable à l’honneur

Renouvelable en Occitanie : la croissance fulgurante du photovoltaïque et de l'éolien

En Occitanie, le déploiement du renouvelable est généralement partie intégrante des politiques urbaines.

Son relief montagneux en fait l’une des régions les plus consommatrices de bois énergie, bien que la surface boisée disponible puisse être encore davantage exploitée. Effectivement, le territoire est 5ème en matière de récole de bois, alors qu’il se positionne 2ème territoire forestier de France (2 600 000 ha). Quoi qu’il en soit, la biomasse reste l’énergie renouvelable la plus utilisée en Occitanie, suivie de près par l'hydroélectricité.

  • En 2017, les énergies thermiques renouvelables comptaient pour 10 % du mix énergétique d’Occitanie. Parmi ces 10 %, 46 % sont le fruit de la biomasse, 30 % de l’hydroélectricité, 12 % d’éolien et 8 % de photovoltaïque.

Les 4 % restants sont divisés entre le solaire thermique, la géothermie (hors PAC), les bioénergies thermiques et les bioénergies électriques.

Mais l’Occitanie compte également une vaste façade maritime ainsi qu’une situation géographique optimale au sud.

Celle-ci dispose donc aussi d’un fort potentiel d’énergie éolienne et photovoltaïque, lesquelles enregistrent d’ailleurs la plus nette évolution depuis 2008. En 10 ans, la production d’énergie éolienne a plus que triplé.

Energie la moins représentée en 2008, le photovoltaïque tenait quant à elle en 2018 la 2ème place des EnR les plus produites de la région (hors biomasse et hydroélectricité), avec 2 400 GWhs. Tout cela présage de bons résultats sur les prochaines années.

energies renouvelables occitanie

02

Etat des lieux du parc immobilier en Occitanie

02

Etat des lieux du parc immobilier en Occitanie

Maison ou appartement, qui mène le bal en Occitanie ?

Un territoire si vaste implique de naturelles disparités entre les marchés immobiliers des 13 départements d’Occitanie.

Quatre départements se distinguent ici par leur concentration de logements : l’Hérault (Montpellier), la Haute-Garonne (Toulouse), le Gard (Nîmes) et les Pyrénées-Orientales (Perpignan). Nous noterons par la suite qu’il s’agit également des départements les plus peuplés.

En analysant la typologie et la répartition des 3 595 000 logements du territoire, on remarque également que la maison s’y trouve en part majoritaire dans 11 départements sur 13.

Seuls la Haute-Garonne et l’Hérault voient leur parc immobilier légèrement dominé par l’appartement (respectivement 50,2 % et 50,8 %), un constat logique induit par la dynamique de construction des métropoles de Toulouse et Montpellier. Les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Orientales comptent également une répartition plus homogène entre maisons et appartements du fait des nombreux logements collectifs à caractère saisonnier.

A contrario, les départements les moins peuplés et les plus ruraux comme le Lot, le Gers ou l’Ariège comptent la plus nette majorité de maisons avec un pourcentage supérieur à 78 %. Le signal est similaire dans le Tarn : c’est le 5ème département le plus peuplé, séduisant grâce à sa proximité directe des deux métropoles mais aussi par des prix de l’immobilier plus abordables, permettant l’acquisition de plus grandes superficies.

Finalement sur la région, on compte 61,5 % de maisons contre 38,5 % d’appartements. Cet écart tend à se réduire avec la construction de plus en plus d’appartements, même si la maison reste majoritaire.

The chart DEPARTEMENT_LOGEMENT_NB_LOGEMENT has not been created yet.

02

Etat des lieux du parc immobilier en Occitanie

DPE en Occitanie : le parc immobilier est-il énergivore ?

Des Diagnostics de Performance Energétique majoritaires sur les appartements

The chart REGION_DPE_TYPE_BIEN has not been created yet.

The chart REGION_DPE_TYPE_TRANSACTION has not been created yet.

Entre 2011 et juillet 2021, on comptabilise 758 000 DPE en Occitanie.

Ce volume est plutôt cohérent avec l’occupation et la superficie de la région et permet de dresser une vue d’ensemble relativement fiable sur l'efficacité énergétique du parc immobilier.

Du fait du dynamisme immobilier relatif aux appartements dans la région (beaucoup de mises en location et d’achat/revente), 54 % des DPE réalisés depuis 2011 concernent cette typologie de biens.

Notons que l’appartement est prépondérant dans les DPE réalisés depuis 2016 seulement, indiquant une certaine accélération dans le dynamisme immobilier des régions les plus peuplées.

La maison quant à elle - pourtant majoritaire en Occitanie – est désormais concernée par 46 % des DPE réalisés.

02

Etat des lieux du parc immobilier en Occitanie

Dynamique immobilière en Occitanie

The chart REGION_DVF_TYPE_BIEN_ANNEE has not been created yet.

Au global et sans surprise, le marché immobilier de la région Occitanie est très dynamique, surtout en matière de maisons et de terrains. On dénombre 37 % de transactions immobilières concernant les maisons, 37 % également sur les terrains et 26 % sur les appartements.

Pourtant majoritaire à l’échelle des DPE réalisés, l’appartement concerne seulement 26 % des transactions totales depuis 2014 !

En part majoritaire, les terrains se raréfient toutefois en proportion, un fait pouvant s’expliquer par un foncier moins disponible, les prix de l’immobilier eux, restant stables pour ce type de bien.

Au total, on comptabilise 739 000 biens vendus tous départements confondus depuis 2014 en Occitanie. 

02

Etat des lieux du parc immobilier en Occitanie

A quel prix acquérir un bien immobilier en Occitanie ?

L’écart tarifaire peu important entre maisons et appartements est le fruit d’une représentation relativement homogène entre ces deux biens sur le territoire. Il fallait compter en 2021 104 €/m² pour un terrain, et :

Entre 2019 et 2021, le prix des appartements a évolué de +8 % ; celui des maisons a fait un bond de +10 %.

Toutefois, dans l’ensemble, ces tarifs restent abordables si on les compare avec ceux d’autres régions françaises également dynamiques comme la Bretagne (2 740 € pour un appartement et 2 126 € pour une maison), ou la Nouvelle-Aquitaine (2 294 € pour une maison, 3 014 € pour un appartement). Le prix des terrains en revanche, est plus élevé en Occitanie que dans les régions susmentionnées.

Pas de surprise ici : l’Hérault et la Haute-Garonne affichent des prix plus élevés pour les appartements, du fait de la proportion importante de ce bien immobilier. Dans l’Aude en revanche, les appartements portent les prix du marché, alors que le département compte plus de 70 % de maisons individuelles. Ce phénomène s’explique notamment par la présence du littoral méditerranéen, lequel comptabilise la plupart de ces hébergements collectifs.

A l’inverse, c’est la maison qui demande l’investissement tarifaire le plus important dans cinq départements sur 13 à savoir le Lot, la Lozère, le Tarn-et-Garonne mais aussi le Gard et les Pyrénées-Orientales.

The chart DEPARTEMENT_DVF_PRIX_M2_2020 has not been created yet.

Votre logement fait partie des 7 % de passoires énergétiques en Occitanie ?

Réduisez vos factures à moindre coût grâce aux aides de l'Etat

Vous souhaitez rénover votre logement sans vous ruiner ?

Estimez le montant réel de votre chantier en Occitanie

03

Qui vit en Occitanie ?

03

Qui vit en Occitanie ?

Une population récente, se concentrant sur le littoral

L’une des premières caractéristiques de la région Occitanie est sa très forte attractivité : le territoire enregistre la plus grosse croissance démographique après la Corse et la Bretagne, du fait de sa localisation géographique ou encore de son dynamisme économique. Les départements de la Haute-Garonne et de l’Hérault enregistrent même +13 % en 10 ans !

Cette croissance est bel et bien portée par le solde migratoire, puisqu’on constate que 20 % du territoire est occupé par des résidents de moins de 5 ans d’ancienneté. Cette attractivité est notamment le fait de certaines zones d’influences précises : le long du littoral méditerranéen (Gard, Héraut, Aude et Pyrénées-Orientales) mais aussi dans le rayonnement des deux métropoles de la région que sont Toulouse et Montpellier. Le Tarn et le Gers se distinguent également du fait de leur proximité avec Toulouse, située dans la partie nord de la Haute-Garonne. Peu surprenant, étant donné que les deux métropoles susmentionnées accueillent 41 % des emplois de la région.

5 885 496

d'habitants

59,0 %

de propriétaires occupants

76,0 %

de résidences principales

2 200 €

Salaire mensuel net moyen

04

Morphologie du territoire : l'Occitanie

04

Morphologie du territoire : l'Occitanie

Une région riche de singularités territoriales

L’Occitanie est caractérisée par presque autant de singularités territoriales que de communes !

Regroupant 13 % du territoire métropolitain, la région comporte 52 % de terres agricoles, une part en diminution mais positionnant tout de même l’Occitanie comme la 1ère région agricole française en nombre d’exploitations. Celle-ci détient également le titre de 1ère région viticole française avec 34 % des surfaces de production du pays.

Disposant à la fois d’un littoral et de deux massifs montagneux, elle brille par la diversité de ses paysages, de ses reliefs mais également de ses climats. Ainsi malgré la présence de nombreuses aires urbaines attractives (Montpellier, Nîmes, Toulouse, Perpignan etc.), la région est à 44 % constituée d’espaces naturels. Plaines, montagnes, gorges, fleuves et rivières, lagunes méditerranéennes, forêts (29 % du territoire régional) etc.

La plupart de ces espaces naturels sont d’ailleurs protégés à travers huit parcs naturels régionaux (PNR), un parc marin et deux parcs nationaux : ceux des Pyrénées et des Cévennes.

region occitanie

04

Morphologie du territoire : l'Occitanie

Un panel de grands sites classés

Vous l’aurez compris : la diversité naturelle est à l’honneur en région Occitanie. Celle-ci compte également un grand nombre de “Grands Sites d’Occitanie” (41 au total) ainsi que de sites classés.

A l’image de la région tout entière, ces derniers sont le reflet de la diversité culturelle, historique et économique des territoires qui la composent. Le canal du Midi, le Cirque de Gavarnie, le pont du Gard ou encore la Grande Motte sont particulièrement remarquables. Cette dernière se distingue en étant la seule ville française classée patrimoine du XXème siècle pour ses édifices, lesquels sont d’ailleurs étudiés par les écoles d’architecture du monde entier.

The chart DEPARTEMENT_MONUMENT_HISTORIQUE has not been created yet.

Votre logement fait partie des 7 % de passoires énergétiques en Occitanie ?

Réduisez vos factures à moindre coût grâce aux aides de l'Etat

Vous souhaitez rénover votre logement sans vous ruiner ?

Estimez le montant réel de votre chantier en Occitanie

Chiffres clés dans les départements
de l'Occitanie

Découvrez les autres régions
de France