Illustration article

Qu’est-ce qu’une VMC ?

4 min de lecture

Une VMC ou ventilation mécanique contrôlée est un dispositif mécanique qui permet de renouveler l’air de votre logement et donc de conserver un intérieur sain. Il existe différents types de VMC selon l’usage que vous souhaitez en faire ou votre budget : de la ventilation mécanique contrôlée simple flux au double flux hygroréglable, qui s’adapte au taux d’humidité de votre habitation, en passant par le modèle thermodynamique.

Définition de la VMC et rôle

La ventilation mécanique contrôlée a pour fonction de renouveler l’air ambiant de votre intérieur. Elle se compose de bouches d’aspiration qui sont présentes dans les pièces d’eau (salle de bains ou wc) ou les pièces olfactives telle que la cuisine. Ces orifices sont reliés par des gaines à un extracteur qui évacue l’air pollué de votre logement vers l’extérieur.

La VMC permet de renforcer l’isolation et l’étanchéité de votre maison. Elle protège votre logement de l’humidité en le ventilant. Ce système d’aération évite ainsi l’installation de moisissures qui sont nocives pour votre santé mais également pour vos meubles.

Enfin, elle contribue aux économies d’énergie : il est indispensable d’ouvrir régulièrement les fenêtres de votre logement pour l’aérer. La VMC vous dispense de cette tâche, notamment l’hiver. Vous avez donc moins de déperdition de chaleur qui pourrait faire augmenter vos factures.

Pour que la VMC assure son rôle de façon performante, il convient de l’entretenir régulièrement en nettoyant les bouches sur lesquelles la poussière et le gras peuvent se déposer et empêcher son bon fonctionnement. De plus, il est conseillé de faire intervenir un professionnel environ tous les trois ans pour un nettoyage en profondeur du système de ventilation, des entrées d’air au bloc moteur, en passant par les gaines.

La VMC renforce l'isolation de la maison, protège contre l'humidité et permet d'effectuer des économies d'énergie.

Les différents types de VMC

  • La VMC simple flux : il s’agit du modèle le plus simple et le moins cher du marché. Elle se compose de bouches d'extraction qui aspirent l’air vicié de vos pièces. Ce dernier est acheminé dans des gaines et est rejeté à l’extérieur via un bloc moteur ;

  • La VMC simple flux hygroréglable : ce type de ventilation mécanique contrôlée s’adapte au taux d’humidité de la pièce. Plus il est élevé, plus le système aspire l’air. Dans le cas contraire, plus l’air est sec, plus le débit de celui-ci est réduit ;

  • La VMC double flux : elle représente le modèle le plus performant et le plus écologique car il limite les déperditions énergétiques. En effet, ce système utilise l’air vicié des pièces pour préchauffer l’air entrant dans votre habitation grâce à un échangeur thermique.

  • La VMC double flux hygroréglable : le débit d’air aspiré ou insufflé varie en fonction du taux d’humidité.

  • La VMC double flux thermodynamique : ce système permet de ventiler, chauffer ou refroidir l’air intérieur de votre logement. Ajouté à une pompe à chaleur, ce modèle de ventilation mécanique contrôlée peut même produire de l’eau chaude sanitaire.

Prix d’une VMC

Le prix d’une VMC va varier en fonction de la typologie et de la surface de votre logement. La pose d’une ventilation mécanique contrôlée dans un appartement, dans une maison neuve ou en rénovation ne demandera pas le même nombre de bouches, la même longueur de gaine, le même rendement ou les mêmes difficultés d’installation.

Pour vous donner un ordre d’idée, il faut compter une fourchette comprise entre 570 € pour le modèle simple flux à 8 500 € pour une VMC double flux. Ces tarifs comprennent l’achat de l’appareil et l’installation de ce dernier.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !