Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quel est le prix d'une VPH ?

5 min de lecture

Très efficace sur le plan énergétique, la VPH gagne peu à peu tous les salons français. S’appuyant sur une technologie de pointe, elle convient parfaitement aux petits et grands espaces, mais savez-vous quel est le prix d’une VPH ? La première année, il faut compter en moyenne 3 260 €, installation, pose et maintenance comprise. Ensuite, l’entretien de la VPH revient à 200 € par an. Découvrez le détail de ces prix et plus de conseils sur la VPH et la ventilation mécanique contrôlée.

Achat, pose, maintenance : quel est le prix d’une VPH ?

L’installation d’une VPH dépend de sa puissance et de sa qualité ainsi que des coûts varient en fonction de la surface de votre foyer, du type de logement ou encore de votre projet.

Pour comprendre le prix final d’une VPH, sachez que celui-ci se décompose en 4 grands axes :

  • Le prix de l’achat d’une VPH : le prix constaté d'une ventilation positive par hydro régulation se situe entre 400 et 1 200 €. Ce prix comprend le matériel servant à créer les ouvertures pour les entrées et sorties d’air.

  • Le coût de l’installation d’une VPH : le prix de la pose d'une ventilation positive par hydro régulation par un professionnel varie entre 1 500 et 3 000 euros.

  • L’entretien de la VPH : il est nécessaire de changer les filtres au moins une fois par an. Comptez 15 € annuellement pour l’achat d’un nouveau filtre. Ajoutez à cela le coût du contrôle moteur pour garantir sa pérennité.

  • Le contrat de maintenance : le prix annuel du contrat de maintenance d'une VMC est compris entre 130 € et 260 €. Il varie en fonction du type de dispositif, des opérations effectuées et de la zone géographique de l’habitation.

Toutes charges confondues, l’installation et la maintenance d’une VPH coûtent en moyenne 3 260 € la première année, puis environ 200 € d’entretien par an 

3 critères pour déterminer le prix d’une VPH

La superficie et la configuration du logement

Pour choisir le bon modèle, il est nécessaire de connaître la superficie de son logement afin d’opter pour le bon taux de renouvellement d’air. Le taux de renouvellement d'air est une donnée qui permet de déterminer combien de fois par heure le volume d'air intérieur est renouvelé. Il est exprimé en volumes/heures. En général, on retiendra qu'il est conseillé pour le résidentiel que ce taux soit situé sur la période hivernale autour de 0.6 vol/heures. Plus la surface à aérer est importante, plus le coût de la VPH augmente.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Les performances et le débit de la centrale

Les performances d’une VPH se mesurent par le débit de la centrale et la consommation de l’appareil, exprimés respectivement en m3/h et Wh. Pour faire le bon choix, il faut à nouveau se baser sur la surface à ventiler. Plus la surface sera grande, plus le débit nécessaire sera important et plus le coût de l’appareil sera élevé.

Pour calculer le débit de la ventilation, on utilise la formule suivante : débit de l’appareil (en m³/h) = volume de la pièce x nombre de renouvellements/heure.

À titre d’exemple, on considère qu’il faut renouveler 6 à 9 fois/heure le volume d’air d’une salle de bain. Ainsi, pour une pièce de 6 m de long x 2 m de large x 2 m de hauteur, soit 24 m³, on obtient :

  • 24 x 9 : 216, vous aurez donc besoin d’un appareil offrant un débit de 216 m³/h.

Les options et caractéristiques de la VPH

Le prix d’une Ventilation Positive Hygroréglable varie également en fonction des options et caractéristiques de l’appareil. Ainsi, son coût sera différent en fonction :

  • Du choix du modèle de la VPH : fixation au mur (VPH apparente) ou fixation dans les combles sur 4 pieds

  • Du type de filtres : G4, F7, charbon actif ou combinaison de 2 ou plusieurs filtres.

  • De la régulation automatique ou non du flux de l’air

  • De la connectivité ou non de la VPH sur les réseaux de la maison

L’installation d’une VPH peut être assurée par un électricien, un plombier ou un artisan spécialiste de la ventilation. Pensez à choisir un professionnel certifié RGE pour bénéficier des aides financières octroyées pour les travaux de ventilation : MaPrimeRénov’, l’écoprêt à taux zéro…