Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

VMC : comment savoir si elle fonctionne ?

3 min de lecture

Pour savoir si sa VMC fonctionne, il faut positionner une feuille de papier souple devant la bouche d’aération. Si celle-ci est aspirée et reste collée, alors le système de ventilation est bien effectif. Pour un diagnostic plus fiable, il est possible de faire appel à un professionnel qui utilise un anémomètre.

La VMC assure un renouvellement constant de l’air intérieur d’un logement. Les occupants produisent chaque jour de la vapeur d’eau de par leurs activités (dormir, marcher, travailler, parler, etc.). Même le fait de respirer produit de la vapeur d’eau qu’il est nécessaire d’évacuer afin de conserver un cadre de vie sain. Pour indication, une personne produit entre 1 et 5 litres de vapeur d’eau par jour. Si une bonne ventilation de l’air intérieur n’est pas assurée, l’humidité s’accumule au sein de l’habitation provoquant des dégâts comme l’apparition de moisissures sur les parois et de micro-organismes qui peuvent provoquer des allergies. S’assurer régulièrement que sa ventilation mécanique contrôlée fonctionne est donc important.

Quels tests réaliser pour savoir si ma VMC fonctionne ?

Quels tests réaliser pour savoir si ma VMC fonctionne ?

Le test le plus répandu est celui de la feuille de papier souple. Pour s’assurer que son système de ventilation simple flux fonctionne, il faut positionner une feuille de papier légère devant la bouche de ventilation. Si celle-ci est aspirée et reste collée contre la bouche d’aération, alors le système fonctionne bien.

Pour une VMC double flux, un test complémentaire peut permettre de confirmer le premier. Si la feuille doit être aspirée dans les pièces humides comme les toilettes, la salle de bain ou encore la cuisine, dans les séjours et les chambres, cette dernière doit être repoussée.

Que faire si le test ne fonctionne pas ?

Si le test n’est pas concluant et que la feuille ne reste pas collée à la bouche d’aération, voici la marche à suivre :

  • Contrôlez l’état de la bouche de VMC : démontez-la en la tirant vers vous.

  • Dépoussiérez la bouche d’aération à l’aide d’un pinceau ou d’un chiffon.

  • Vérifiez son état : est-elle cassée ? Présente-t-elle des impacts ou un défaut de fabrication ?

  • Trempez-la dans une solution avec du dégraissant afin qu’elle soit entièrement délestée de toute poussière.

  • Contrôlez l’état de la gaine d’aspiration.

  • Avec une lampe torche, repérez sur les premiers centimètres si le tuyaux est sale ou bien déchiré. Cela expliquerait son mauvais fonctionnement.

  • Si la gaine est sale : un nettoyage du système de ventilation est recommandé. Moteur, tuyaux, etc., l’ensemble doit être dépoussiéré afin de bien fonctionner.

  • Si rien n’est repéré : faire appel à un professionnel est la meilleure solution. Il utilisera un anémomètre pour contrôler le débit d’air de la VMC.

L’anémomètre, l’outil le plus fiable pour vérifier le fonctionnement de sa VMC

Un anémomètre permet de contrôler les bouches de ventilation et d’extraction d’air (dans le cas d’une VMC à double flux). Sur l’écran est affiché le débit de l’air, le sens du flux d’air, le débit volumique et la température moyenne. Cet appareil très précis est possédé par les professionnels : faire appel à un spécialiste est le moyen le plus fiable d’obtenir un bon diagnostic sur le fonctionnement de sa VMC.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !