Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment installer une VMC dans une vieille maison ?

5 min de lecture

Pour installer une VMC dans une vieille maison, une étude de faisabilité est nécessaire. Il faut ensuite évaluer le débit d’air minimal nécessaire à la maison puis définir les emplacements des bouches d’aération. Ce n’est qu’une fois tout cela fait que les travaux d’installation d’une ventilation mécanique contrôlée pourront commencer.

Installation d’une VMC dans une vieille maison : nos conseils

Vous souhaitez que l’installation de votre VMC dans votre maison ancienne soit faite rapidement et correctement ? Confiez-la à des professionnels. De cette manière, l’étude de faisabilité de votre projet sera réalisée en un rien de temps. Le débit d’air minimal nécessaire à votre logement, lui, sera déterminé avec précision. Même chose pour l’emplacement de vos bouches d’aération. En somme, en faisant appel à des professionnels, vous gagnerez non seulement en temps, mais serez également sûr de profiter d’une VMC efficace, durable et économique.

Vous désirez installer votre ventilation mécanique contrôlée vous-même ? Outre les étapes citées précédemment, suivez ces conseils.

Bien choisir votre VMC pour votre vieille maison

Pour pouvoir profiter pleinement de votre VMC, commencez par bien choisir votre équipement. Pour rappel, il existe plusieurs types de VMC (simple flux, double flux, gaz, etc.). Les plus prisées actuellement sont la VMC double flux hygroréglable et la VMC autoréglable. Pour une vieille maison, celle que les professionnels recommandent est généralement la première. Le fait est que ce type de VMC a l’avantage d’être autonome et intelligente. Par ailleurs, elle peut permettre de faire des économies non négligeables sur le chauffage.

Pour bien choisir votre VMC double flux hygroréglable, tenez compte de son rendement. Autrement dit, portez une attention particulière à la quantité de chaleur qu’elle pourra récupérer à partir de l'air vicié pour chauffer l'air neuf. Plus votre VMC aura un rendement élevé, plus vous réaliserez des économies de chauffage importantes, surtout en hiver.

Afin d’être sûr qu’une VMC aura un bon rendement, assurez-vous qu’elle ait été certifiée NF 205 ou NF VMC. Si tel est le cas, vous aurez la garantie que votre équipement aura un rendement supérieur à 85 % et une faible consommation d’énergie.

Comme mentionné plus haut, avant de choisir et d’installer votre VMC, vous devrez aussi connaitre le débit minimal d’air nécessaire à votre maison. Cette information vous permettra en effet de déterminer la puissance que votre VMC devra avoir pour bien aérer votre maison ancienne.

Afin d’en savoir plus sur le débit d’air minimal utile à votre maison, pensez à vous référer à l’arrêté du 24 mars 1982 relatif à l’aération des logements.

Bien choisir l’emplacement de votre ventilation mécanique contrôlée

Il est fortement recommandé de toujours installer votre VMC là où la gestion des odeurs, des vapeurs et de l’humidité peut être difficile. Dans un logement, ces endroits sont souvent la cuisine, la salle de bain et les toilettes.

Pour ce qui est de l’emplacement précis où poser votre VMC, les combles sont l’idéal. Si votre maison n’en dispose pas, vous pourrez toujours opter pour une VMC extra-plate.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Installer une VMC dans une vieille maison : combien ça coûte ?

Le prix de l’installation d’une VMC dans une vieille maison dépend de plusieurs facteurs à savoir :

  • vous faites jusqu'à 60 % d’économies d’énergie, soit 1 000 € par an ;

  • elle s’intègre très facilement à votre système de chauffage central existant

  • elle offre un bon confort thermique grâce à sa chaleur douce et homogène

  • elle produit à la fois du chauffage et de l’eau chaude sanitaire.

Voici quelques informations qui vous permettront de vous faire une idée de combien pourrait vous coûter l’installation d'une VMC.

Actuellement, le prix d'une VMC double flux peut aller de 800 à plus de 3 000 euros (pose non comprise). En rénovation, cette dernière peut coûter de 500 à 9 000 euros HT (pose incluse).

Pour l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée, un professionnel vous demandera généralement entre 45 et 60 euros HT.

Pour finir, sachez que rien ne vous oblige à installer une VMC si la ventilation naturelle est suffisante pour bien aérer votre vieille maison. Cependant, gardez en tête qu’avec une VMC, vous bénéficierez d’un air de meilleure qualité dans votre logement tout en le préservant.

Le prix d'une VMC double flux peut aller de 800 à plus de 3 000 euros HT (pose non comprise). En rénovation, son prix va de 500 à 9 000 euros HT (pose incluse).