Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle est la différence entre une VMC simple flux et double flux ?

4 min de lecture

La différence principale entre une VMC simple flux et double flux réside dans l’extraction de l’air extérieur. Pour le système à simple flux, l’air neuf arrive dans le logement par des simples bouches d’aération tandis que pour le modèle double flux, il est aspiré, filtré, puis passe dans un échangeur thermique pour réduire les écarts de température.

Les ventilations mécaniques contrôlées (VMC) se divisent en deux catégories : la VMC à simple flux et la VMC à double flux. Si la simple flux est la plus répandue, c’est la version à double flux qui est réputée comme étant la plus efficace.

Intéressons-nous plus précisément aux différences de fonctionnement entre ces deux systèmes de ventilation et aux bénéfices qu’elles présentent. Des indications qui permettent de mieux choisir sa VMC.

Une extraction de l’air neuf différente entre les deux types de VMC

Une extraction de l’air neuf différente entre les deux types de VMC

L’entrée d’air se produit par les bouches d’aération du logement, situées généralement au-dessus les fenêtres et portes-fenêtres. Ainsi, la VMC ne gère pas l’entrée de l’air neuf, qui se fait naturellement. Ses gaines aspirent l’air vicié à travers des bouches d’extraction situées dans les pièces humides comme les sanitaires, la cuisine ou encore les salles d’eau. Une fois aspiré, ce dernier est centralisé dans un caisson d’aspiration généralement situé loin des pièces de vie, dans les combles par exemple. L’ensemble de l’air aspiré dans le logement, quelle que soit la bouche d’extraction, arrive dans ce caisson et est rejeté à l’extérieur depuis le toit.

Comment fonctionne une VMC double flux ?

Une VMC double flux possède un système d’insufflation combiné à un système d’extraction. L’air extérieur est aspiré, il est ensuite filtré pour le délester d’un maximum d’éléments extérieurs (poussières, pollens, insectes, voire pollution), puis il est mis à température ambiante grâce à un échangeur thermique. L’air extérieur et l’air intérieur transitent plus précisément dans un échangeur thermique à plaques. Ils ne se mélangent pas mais échangent leurs calories. Ainsi, en hiver, l’air chaud provenant de l’intérieur confère un peu de sa température à l’air froid venu de l’extérieur.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Les différentes options supplémentaires d’une VMC double flux

Au-delà de cet avantage, une VMC double flux peut aussi présenter des options intéressantes comme :

  • Un préchauffage supplémentaire de l’air qui permet de l’insuffler à température directement dans le logement.

  • Un réglage automatique du débit de l’air qui s’ajuste en fonction du degré d’humidité détecté dans les pièces de service.

Quels sont les avantages offerts par la VMC double flux par rapport à la simple flux ?

Finalement, une VMC double flux offre des avantages certains par rapport à la VMC simple flux comme :

  • Une économie supplémentaire sur sa facture de chauffage. En effet, le fait d’injecter de l’air préchauffé au sein du logement sollicite moins le fonctionnement des radiateurs.

  • Aucun risque de condensation au sein des tuyaux puisque l’air absorbé et l’air injecté ne se rencontrent pas.

  • Un air insufflé plus sain puisqu’il est filtré des impuretés extérieures.

  • Un bruit extérieur qui se propage moins par les entrées d’air. Cela participe à une meilleure isolation phonique.