Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Où installer une VMC ?

6 min de lecture

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) doit être installée en partie haute du logement, idéalement dans les combles avec le caisson suspendu pour limiter les nuisances sonores et les vibrations. Les bouches d’aération et de soufflage trouveront leur place au plafond, avec le réseau de gaines permettant la distribution de l’air directement connecté et invisible depuis le logement.

Bien installer une VMC : où la positionner ?

Un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) est constitué au minimum de buses d’extraction d’air et d’un caisson extracteur. Ce dernier fait office d’échangeur en transférant à l’air neuf puisé à l’extérieur la chaleur de l’air extrait (dans un système double flux). On retrouve ainsi dans ce cas des bouches soufflantes en complément des bouches aspirantes. À chaque fois, l’air circule dans des gaines d’extraction et, le cas échéant, des gaines qui distribuent l’air neuf réchauffé.

Cela signifie qu’il faut déterminer l’emplacement de trois éléments : le caisson, les bouches et enfin les gaines.

Où installer une VMC ? emplacement du caisson de VMC

Commençons par l’emplacement du caisson. Celui-ci se retrouve généralement dans les combles. Il est rare de le voir fixé au sol. Il est généralement suspendu afin d’éviter que les nuisances sonores se transmettent au bâtiment. De même, il ne doit pas être fixé à la charpente, car il pourrait là encore transmettre des vibrations désagréables.

Le caisson est en effet composé d’un moteur et d’un ventilateur qui sont bruyants.

Il existe des caissons de VMC à installer directement dans le logement. Les modèles sont rares et plus coûteux. Il s’agit alors de caissons de VMC extra-plats avec des châssis anti-vibration pour un fonctionnement silencieux. On peut les retrouver par exemple en faux plafond ou dans un placard.

Bien installer les bouches d’extraction d’une VMC

Que vous fassiez le choix d’un système simple ou double flux, les bouches d’extraction de l’air doivent toujours être positionnées en partie haute des pièces. Leur objectif est de récupérer l’air vicié. Vous pouvez donc les installer directement au plafond ou en haut d’un mur. Vous devez prendre en compte les contraintes techniques propres à votre logement, notamment dans le cas d’une rénovation. Car n’oubliez pas que la bouche doit ensuite être reliée à une gaine d’extraction.

L’usage veut que les bouches d’aération d’une VMC se situent en face d’une porte. Cela permet de profiter naturellement des courants d’air pour extraire l’air et faciliter la circulation de celui-ci dans la pièce.

Le positionnement des bouches d’extraction doit se faire selon les contraintes techniques (pour effectuer le raccordement aux gaines) et selon la pièce concernée.

  • Dans une salle de bain ou salle d’eau, c’est l’air présent au-dessus de la douche ou de la baignoire qui doit être extrait. Cet emplacement est donc idéal pour une bouche d’extraction.

  • Dans la cuisine, c’est au-dessus de la zone de cuisson et notamment des plaques que l’on doit retrouver une bouche d’aération si aucune hotte n’est installée.

Si vous faites confiance à un professionnel pour installer une VMC, il vous recommandera les emplacements à privilégier dans chaque pièce. Avec sa vision globale pour créer le réseau complet d’extraction et de diffusion de l’air, il pourra vous indiquer les zones dans lesquelles placer les bouches.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Où installer les bouches de soufflage d’une VMC ?

Si les entrées d’air classiques (que l’on retrouve sur les portes et fenêtres) ont pour rôle de laisser pénétrer l’air extérieur dans le logement, les bouches de soufflage d’une VMC (pour un système double flux) vont-elles apporter l’air neuf puisé à l’extérieur depuis la centrale double flux. L’air va être pulsé à l’intérieur du logement, avec un débit cohérent au regard de l’air extrait.

Le positionnement des bouches de soufflage ne sera donc pas le même. L’idéal est de placer les entrées d’air en partie basse, en maintenant toutefois un espace minimal de 5 cm avec le sol. Il est recommandé de maintenir une distance minimale de 20 cm avec tout obstacle obstruant la circulation.

Toutefois, dans la plupart des cas, il n’est pas possible de positionner le soufflage de l’air en partie basse. Dans ce cas, les gaines qui distribuent l’air neuf réchauffé peuvent se situer en partie supérieure. Oui, dans le faux plafond, l’air est soufflé.

Dans ce cas, on réalisera une extraction de l’air dans les pièces avec un air vicié comme la cuisine, les toilettes et la salle de bain. L’air sera en revanche soufflé dans le salon, la salle à manger et les chambres. Le tout permettra un renouvellement dans l’ensemble du logement.

Le rôle des bouches de soufflage d’une VMC (pour un système double flux) est apporter l’air neuf puisé à l’extérieur depuis la centrale double flux.

Les gaines pour l’air de la VMC

Les gaines permettent de relier les bouches de soufflage, les bouches d’extraction et l’échangeur qui assure le transfert de la chaleur de l’air extrait à l’air neuf (pour une VMC double flux). Tout ce système doit être masqué.

Dans le cas d’une construction neuve, il est possible de voir le réseau intégré directement dans les murs et le plafond. En rénovation, c’est très souvent dans un faux plafond que l’on retrouve l’ensemble, avec les bouches d’extraction et de soufflage en partie haute et les gaines directement connectées.

Si vous disposez d’une belle hauteur sous plafond, vous pouvez faire installer un faux plafond et perdre légèrement en hauteur pour intégrer l’ensemble du système.