Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment régler une VMC hygroréglable ?

4 min de lecture

La VMC hygroréglable est une installation de ventilation qui combine la ventilation traditionnelle à celle automatique. En conséquence, ce système de ventilation mécanique contrôlée n’est pas réglable manuellement puisqu’il est complètement autonome. Toutefois, vous pouvez régler l’hygrostat c’est-à-dire régler l’humidité souhaitée au sein de votre logement.

Comment régler votre VMC hygroréglable ?

La VMC hygroréglable est donc une installation de ventilation parfaitement autonome qui a le grand avantage de s’adapter à la qualité de votre air pour permettre le renouvellement de celui-ci et donc favoriser un espace de vie sain. Néanmoins, son automatisation rend impossible son réglage. En effet, le moteur de la VMC tourne à vitesse constante et n’est régulé que par les entrées d’air et bouches d’extraction situées près des fenêtres, qu’elles soient autonomes ou non. La seule donnée qui impacte le fonctionnement de la VMC est le taux d’humidité dans la pièce.

Sachez qu’il est néanmoins possible de modifier le débit de certaines bouches ou entrées d’air en utilisant un détecteur, une cordelette ou un bouton-poussoir. En outre, bien que la VMC hygroréglable ne soit pas réglable en tant que telle, vous pouvez régler l’hygrostat. Il s’agit d’une télécommande qui gère une molette ou un écran digital dans le but de régler l’humidité souhaitée dans votre logement.

Pourquoi opter pour une VMC hygroréglable ?

En premier lieu, ce type de VMC hygroréglable est particulièrement prisé car il permet d’assurer un débit d’air un et renouvellement de l’air vicié de manière constante. Cela vous permet de vivre dans un logement sain avec une qualité d’air garantie. Les capteurs lui permettent en effet de s’adapter à vos besoins en mesurant en temps réel le taux d’humidité et ce, de manière automatique.

Le fait la VMC hygroréglable soit automatique limite les déperditions énergétiques à la différence des modèles autoréglables, tout en étant peu coûteux.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Rappel : qu’est-ce qu’une VMC hygroréglable ?

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) combine la ventilation traditionnelle à celle mécanique afin d’assurer le renouvellement de l’air au sein de votre logement.

Comment fonctionne la VMC hygroréglable ?

La VMC hygroréglable limite de manière intelligente les risques d’humidité puisqu’elle dispose de capteurs internes qui permettent de mesurer en temps réel le taux d’humidité dans l’air.

Indispensables dans les pièces telles que la salle de bain, la cuisine ainsi que les WC, ce système de ventilation est vraiment utile surtout en cas de problème d’aération ou d’une ventilation naturelle compliquée au sein de votre logement. En effet, en cas d’humidité, la VMC vous permettra de contrôler le taux d’eau dans l’air et ainsi de mieux réguler son assainissement.

Quels sont les types de VMC hygroréglables ?

Il existe deux types de VMC hygroréglable, celle de type A et celle de type B. La VMC de type A dispose de bouches d’extraction autonomes tandis que les entrées d’air sont à débit fixe. La VMC de type B quant à elle, a à la fois des bouches d’extraction et des entrées d’air autonomes ce qui garantit un assainissement de votre air adapté à vos besoins.