Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle VMC simple flux choisir ?

5 min de lecture

La ventilation mécanique contrôlée simple flux hygroréglable type B est la plus conseillée. Elle permet de détecter le taux d'humidité, pour adapter la quantité de ventilation. Il s'agit aussi du système qui permet de faire le moins de déperditions thermiques en étant conforme aux dernières normes.

Si la VMC double flux semble être plus efficace, grâce à la possibilité d'extraire de l'air vicié pour injecter de l'air frais, la VMC simple flux peut encore convaincre. En plus de constituer un système performant, elle peut répondre à des contraintes techniques et/ou budgétaires.

Quelle VMC simple flux choisir ? Les types d’appareils

La VMC simple flux autoréglable

La VMC en simple flux est le système le moins cher actuellement disponible sur le marché. Il parvient donc à convaincre les particuliers qui ne disposent pas de plusieurs milliers d'euros pour leurs installations. En général, il faut débourser moins de 1 200 € pour se doter d'une ventilation mécanique contrôlée de ce type.

Il y a néanmoins certains inconvénients à miser sur cette technologie. Elle fonctionne tout d'abord en permanence, et peut considérablement alourdir la consommation d'électricité d'un logement. On lui attribue aussi de très grandes déperditions de chaleur, qui ne sont pas compatibles avec les nouvelles aspirations à des logements moins énergivores.

La VMC simple flux hygroréglable de type A

Appliqué à la VMC, le terme de hygroréglable signifie que le système de ventilation s’ajuste en fonction de l'humidité dans les maisons. Pour une VMC hygroréglable type A, le taux d'hygrométrie vient agir sur l'évacuation d'air vicié. Ce dernier adapte véritablement son débit, en fonction du taux d'humidité.

En général, ce système de VMC se destine aux habitats collectifs et aux bâtiments. Son rapport qualité-prix est très attractif pour ce type de logement. Pour équiper une maison, on dépense en général moins de 1700 €.

La VMC simple flux hygroréglable de type B

Pour la VMC simple flux hygroréglable type B, on retrouve la même technologie sur la type A. C'est-à-dire que le taux d'hygrométrie est pris en compte, pour adapter la ventilation. La différence réside dans le fait que le système adapte l'extraction de l'air, mais aussi les arrivées. Il est donc véritablement possible de bénéficier de performances optimales, entre l'air vicié extrait, et l'air frais entrant dans le logement. C'est ce type de système qui est conforme à la norme RT 2012.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Choisir sa VMC en fonction de son besoin

Pour choisir sa VMC simple flux, il faut tout d'abord prendre en compte le volume d'air à renouveler au sein des différentes pièces. La plupart du temps, les fabricants indiquent très clairement la surface pouvant être ventilée par un système. L'installation par un professionnel est aussi la meilleure façon d'optimiser les flux d'air, pour une efficacité optimale.

Le choix de la VMC se fait aussi en fonction des caractéristiques du logement. L'isolation et l'exposition à l'humidité peuvent par exemple être prises en compte. Les habitants d'une région très sèche n'auront donc pas les mêmes besoins que ceux d'une région humide. Le fait de vivre dans un habitat collectif type immeuble peut aussi fortement influencer le choix de l'équipement.