Les isolants naturels biosourcés, quels sont-ils ?

L’isolation à base de matériaux biosourcés tend à se démocratiser, du fait de la bonne couverture de ces matériaux sur le marché. Quels isolants choisir pour une meilleure efficacité énergétique et pour bénéficier des aides financières à la rénovation énergétique ? Détails.

matériaux isolants naturels

Chiffrez vos travaux d'isolation, estimez vos aides.

Instantané, gratuit et sans engagement.

Pourquoi choisir une isolation à base de matériaux biosourcés ?

En matière de matériaux biosourcés et donc naturels, on retrouve désormais la laine de chanvre ou encore la laine de mouton en panneaux et en de multiples conditionnements, pour répondre à tous les besoins d’isolation. Si les matériaux naturels sont aussi plébiscités, c’est également pour leur bilan énergétique neutre ou très réduit. Issus de la nature, ceux-ci ne nécessitent pas autant d’énergie à produire et à conditionner que les matériaux minéraux ou encore synthétiques. Plus sains, ils ne dégagent pas non plus de substances chimiques au fil de leur cycle de vie ou même lors de leur retrait.

Enfin, les matériaux naturels se veulent presque la norme en matière de constructions neuves, depuis la RT 2020 venant d’entrer en vigueur. Objectif ? Considérer l’ensemble du cycle de vie d’un habitat pour déterminer sa performance énergétique. En intégrant des matériaux naturels à l’isolation du logement, on s’assure que le chantier est le plus écologique possible, et donc respectueux de l’environnement sur le long terme.

Quels sont les matériaux isolants naturels ?

Les isolants naturels se distinguent des isolants synthétiques ou minéraux par leur provenance, issus directement de la nature et des matières biomasses. Pour reconnaître un isolant naturel, c’est très simple, il faut donc s’intéresser à sa composition chimique, et consulter également la liste des additifs qu’il peut parfois contenir. Parmi les isolants naturels les plus répandus, on retrouve :

  • La ouate de cellulose. Cet isolant se distingue non pas par son caractère naturel mais par sa nature recyclable, puisque fabriquée à base de papier journal réutilisé. Ce faisant, le bilan écologique de ce matériau est particulièrement faible : seule l’énergie nécessaire à sa transformation est utilisée, contrairement aux matériaux minéraux demandant par exemple une extraction.

  • Le chanvre, conditionnée sous forme de laine en panneaux, notamment. Utilisé pour de multiples usages notamment textiles, le chanvre bénéficie de performances isolantes reconnues et de fibres très solides, caractéristiques de sa durabilité. Son bilan écologique est minime, la culture de chanvre ne demandant que très peu d’énergie et d’eau.

  • La laine de mouton, faisant partie des matériaux les plus isolants à date.

  • La laine de bois, dont les panneaux sont constitués à partir de bois de trituration et donc écologiquement neutre.

  • Le liège, matériau isolant présentant des performances thermiques équivalentes au polystyrène tout en offrant une très bonne couverture acoustique et phonique.