Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Pourquoi le chanvre est-il isolant ?

5 min de lecture

Le chanvre fait partie des isolants d’origine végétale qui connaissent un certain succès ces dernières années. Leurs nombreuses qualités et leur côté écologique séduisent le grand public. Le chanvre, en particulier, est l’un des matériaux isolants naturels les plus performants. Mais quelles sont les particularités qui font du chanvre un isolant thermique de qualité ?

Le chanvre présente trois caractéristiques particulières qui en font un excellent isolant :

  • Il présente une faible conductivité thermique ;

  • Il est imputrescible, c’est-à-dire qu’il ne moisit pas ;

  • C’est un bon régulateur hygrométrique, perméable à la vapeur d’eau.

La faible conductivité thermique du chanvre

La laine de chanvre

La laine de chanvre, légère, est particulièrement adaptée à l’isolation des habitations puisqu’elle possède une inertie correcte. Elle affiche un coefficient de conductivité thermique lambda de 0,039 à 0,042.

Cette indicateur mesure le flux de chaleur traversant un matériau d’environ un mètre d’épaisseur sur une surface d’un mètre carré. Entre l’intérieur et l’extérieur, la température présente un écart d’un Kelvin. Ainsi, plus le coefficient est bas, plus le matériau est isolant. Par exemple, une pierre naturelle comme le granit ou le marbre présente un coefficient thermique entre 2,91 et 3,49 W/m.K, tandis que pour le polyuréthane (qui possède le meilleur pouvoir isolant), il se situe autour de 0,022 W/m.K. La laine de chanvre est ainsi un isolant qui se classe parmi les plus performants.

La chènevotte

La chènevotte est issue du cœur de la tige du chanvre. Elle se matérialise par des particules de cellulose de 2 cm environ. Elle est utilisée en vrac, le plus souvent, ou mélangée avec de la chaux pour former un conglomérat de construction (liant entre les briques) isolant. Son coefficient de conductivité thermique est de 0,5 W/m.K. Soit légèrement moindre que la laine de chanvre, mais toujours dans le haut du classement. C’est pour cela qu’elle est souvent utilisée pour fabriquer du mortier, ce qui isole la construction.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Le chanvre, un matériau naturellement imputrescible

Le chanvre (et donc la laine de chanvre ainsi que la chènevotte) est imputrescible. Extrêmement résistant à l’humidité, il ne pourrit pas. Cela lui confère deux avantages importants. Tout d’abord, il est très résistant dans le temps. Puisqu’il ne moisit pas, il affiche une durée de vie de 40 à 50 ans. Une caractéristique à prendre en compte dans le choix de son isolant puisqu’une laine de roche, par exemple, doit être renouvelée dans les 15 ans. D’autre part, le chanvre est un répulsif naturel pour les rongeurs comme les insectes. Son imputrescibilité lui confère une fibre amère et exempte de protéines qui protège donc les combles et la structure de son logement de toute invasion.

D'une durée de vie moyenne de 40 à 50 ans, le chanvre est extrêmement résitant à l'humidité et ne pourrit pas.

Le chanvre, un bon régulateur thermique

Enfin, le chanvre est perméable à la vapeur d’eau. Il absorbe l’humidité ambiante et la rejette lorsque le temps devient plus sec. Un atout indéniable pour la vie quotidienne puisqu’un excès d’humidité peut provoquer des moisissures au niveau des murs et du plafond. Grâce à sa perméabilité, le chanvre régulera ainsi la vapeur d’eau générée par l’activité des occupants et offrira à la fois un confort de vie et une optimisation de ses dépenses en énergie. En effet, un air plus sec se réchauffe plus rapidement.