Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment est faite la ouate de cellulose ?

6 min de lecture

La ouate de cellulose est un matériau isolant écologique fabriqué à partir de papier journal recyclé mélangé à des minéraux qui lui confèrent certaines propriétés. Sa conception est simple, elle s’effectue en sept étapes principales et demande peu d’énergie.

Sa matière première étant la cellulose, molécule organique la plus présente sur notre planète bleue, la ouate de cellulose est donc indirectement un isolant naturel, ou du moins d’origine végétale.

Composition de la ouate de cellulose

L’assemblage de la ouate de cellulose est rudimentaire, à base de matériaux naturels, ce qui en fait le plus vert des isolants écologiques. Les papiers journaux ou cartons recyclés représentent environ 95% de la matière, auxquels sont ajoutés différents additifs tels que le sel de bore.

Sous sa forme de panneaux semi-rigides, la ouate de cellulose est mixée à d’autres ingrédients comme le polyester ainsi qu’à des éléments biologiques tels que le chanvre ou des fibres textile de coton issues du recyclage. Ce mélange permet de la lier et de la rendre souple.

Collecte des journaux

Le papier journal, qui est omniprésent dans notre vie quotidienne, constitue la matière première de la ouate de cellulose. Ces déchets peuvent provenir de différentes sources : Cela peut être des invendus, des défauts de fabrication mais également des journaux vendus et jetés après avoir été lus.

La récupération de ces périodiques par les fabricants du matériau isolant peut prendre plusieurs chemins d’approvisionnement : les commerçants, sociétés d’édition ou collectivités peuvent transmettre le papier à des entreprises de recyclage, des associations locales, acteurs de l’économie solidaire et sociale, ou directement aux fabricants de ouate de cellulose. Les circuits peuvent être plus ou moins longs.

Les papiers journaux ou cartons recyclés représentent environ 95 % de la ouate de cellulose, auxquels sont ajoutés différents additifs tels que le sel de bore.

L’utilisation du papier en tant qu’isolant ne date pas d’hier. En effet, la confection et l’emploi de la ouate de cellulose comme isolant thermique du bâtiment en Amérique du Nord et dans les pays scandinaves date des années 1930. En Europe, la collecte de papiers usagés, destinés à être recyclés pour leur donner une nouvelle vie, a commencé vers les années 1970.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Procédé de fabrication de la ouate de cellulose

La fabrication de la ouate de cellulose est un procédé qui demande peu d’étapes et de machines. Elle s’effectue en sept phases principales :

  • Tri des journaux sur la table de pré-manipulation : selon la taille de la production, soit le tri peut s'effectuer manuellement, soit le papier est purifié et stocké en amont ;

  • Le broyage : cette étape s’effectue dans un gros moulin à plateaux dans lequel les journaux sont défibrés et réduits en petits morceaux ;

  • Récupération des particules métalliques : la matière première est transportée dans un silo tampon qui va la séparer des métaux tels que des agrafes ou des particules lourdes. Le but est de la purifier au maximum ;

  • Filtration de l’encre : des produits tels que le sel de bore sont ajoutés pour, notamment, contrer la toxicité et l’inflammabilité des encres. Un dosage précis est respecté ;

  • Raffinage : afin d’achever la purification des journaux, un système de cyclone va défibrer le papier dans le raffineur ;

  • Ajouts d’adjuvants : la matière première est ensuite placée dans un bac de récupération de fibres dans lequel différents additifs sont ajoutés ;

  • Compactage, emballage, conditionnement : une fois le procédé effectué, la ouate de cellulose est compactée, emballée et conditionnée selon les besoins et la capacité de production.

Propriétés de la ouate de cellulose

Grâce à son procédé de fabrication, la ouate de cellulose présente diverses propriétés qui ne sont pas négligeables et qui rendent cet isolant très répandu dans les bâtis écologiques européens.

Le sel de bore permet à la ouate de cellulose d’être ignifuge c'est-à-dire qu’il annihile ses effets inflammables. Ceci prémunit la ouate de cellulose des risques d’incendie. Mais le sel de bore présente une autre caractéristique très intéressante : il protège la ouate de cellulose des attaques de rongeurs et autres insectes, champignons et moisissures.

Chiffrez vos travaux d'isolation, estimez vos aides.