Illustration article

Quelle épaisseur pour une isolation en laine de bois ?

6 min de lecture

Lorsque vous choisissez la laine de bois parmi les matériaux isolants naturels afin de disposer d’une bonne protection thermique et acoustique dans votre logement, vous devez sélectionner une épaisseur en fonction des performances attendues. Les plaques de fibres de bois ont une épaisseur qui varie de 40 à 200 mm. Lorsque vous choisissez l’insufflation des fibres de bois, notamment pour remplir des cavités, ce n’est pas l’épaisseur qui importe mais plutôt la densité, qui doit osciller entre 25 et 38 kilogrammes par m3.

quelle épaisseur pour une isolation en laine de bois

Définir la bonne épaisseur d’isolant en laine de bois

Choisir la bonne épaisseur (e) pour son isolant en laine de bois est important car celle-ci contribue avec la conductivité thermique (λ) à déterminer la résistance thermique (R) du matériau.

Pour une conductivité thermique définie, un matériau isolant possède une résistance thermique plus forte selon qu’il soit plus ou moins épais. En clair, si vous voulez disposer d’une isolation de qualité, il est dans l’immense majorité des cas préférables de choisir une épaisseur élevée.

Épaisseur d'une isolation en panneaux en laine de bois isolante semi-rigide

Prenons l’exemple de panneaux isolants à base de laine de bois destinés aux toitures, aux murs et aux planchers. Nous partirons d’un panneau au format 1220 x 575 mm avec une conductivité thermique de λ = 0,038. Selon l’épaisseur des panneaux, la résistance thermique sera la suivante :

  • R = 1,05 pour 40 mm

  • R = 1,30 pour 50 mm

  • R = 2,10 pour 80 mm

  • R = 2,60 pour 100 mm

  • R = 3,15 pour 120 mm

  • R = 3,65 pour 140 mm

  • R = 4,20 pour 160 mm

  • R = 4,70 pour 180 mm

  • R = 5,25 pour 200 mm

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Épaisseur d'une isolation en laine de bois isolante insufflée

Deuxième exemple avec de la laine de bois destinée à l’isolation entre structures (poutres/chevrons, constructions avec ossature bois, cloisons de séparation, murs et plafonds). En prenant un produit ayant une conductivité thermique équivalente à λ = 0,038, ce n’est pas l’épaisseur de l’isolant qui importe mais sa densité. Celle-ci peut varier légèrement selon l’épaisseur d’isolation (c’est-à-dire de l’élément de construction qui sert de support) mais est surtout différente selon l’élément isolé.

  • Pour une isolation en toiture en plafond avec un angle à 45° ou plus, la densité idéale est comprise entre 32 et 35 kg/m3. Dans certains cas, il peut être nécessaire de monter à 38 kg/m³ ou plus ;

  • Dans le cas d’un soufflage ouvert, par exemple dans des combles non utilisés, la densité visée est de 25 kg/m3.

Une répartition uniforme de l’isolant dans la structure est indispensable afin d’assurer une isolation performante.

Une répartition uniforme de l’isolant dans la structure est indispensable afin d’assurer une isolation performante. Une surépaisseur ne saurait apporter une protection durable si une partie de la surface traitée n’est pas recouverte par une couche de laine de bois minimale.

Que vous choisissiez la laine de bois sous la forme de plaques ou d’isolant à insuffler, il est important de savoir que plus la densité de celui-ci est importante et plus vous en retirerez d’avantages : plus dense, un isolant résiste mieux aux infiltration d’air, est plus durable dans le temps en étant moins sensible au tassement et apporte durablement des performances optimisées.