Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle est la densité de la laine de bois ?

4 min de lecture

La laine de bois fait partie des matériaux isolants naturels et plus particulièrement des éco-matériaux possédant une excellente performance thermique comme acoustique. Présentée sous plusieurs formes (vrac, panneaux semi-rigides ou rigides) elle peut avoir une densité variant de 40 kg/m³ à plus de 180 kg/m³.

La densité de la laine de bois

La densité de la laine de bois correspond à la masse du matériau par rapport à son volume. La densité se mesure en kg par m³. La valeur qui est communiquée par les fabricants est ainsi celle du poids pour un volume de 1 m³. Plus le matériau est dense, plus il est lourd. Moins sa densité est élevée et plus cela indique qu’il est léger.

La densité de la fibre de bois est directement fonction de sa présentation. En effet, lorsque la laine de bois est présentée en panneau, elle a tendance à être plus lourde que les produits en vrac.

  • Les panneaux semi-rigides de laine de bois ont une densité qui varie de 40 à 55 kg/m³ ;

  • Les panneaux rigides avec fibre de bois ont une densité supérieure, qui peut être comprise entre 100 et 180 kg/m³. On peut même atteindre une valeur plus élevée, jusqu’à 250 kg/m³ ;

  • En vrac, la laine de bois à une densité comprise entre 30 et 35 kg/m³ en épandage manuel et 40 à 45 kg/m³ par insufflation machine.

Précisons que nous employons ici le terme de panneaux en laine de bois et de panneaux en fibres de bois. Pour plus de simplicité, sachez que les panneaux laine de bois sont des panneaux laine de fibre de bois. Tous les produits sont en effet composés de fibres, le terme laine servant simplement à désigner les panneaux les plus flexibles.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Exemples de densité de laine de bois

Prenons un exemple avec deux panneaux souples ou semi-rigides qui ont respectivement des lambda de 0,036 et 0,038 et une densité équivalente de 50 kg/m³ (panneaux Thermoflex de Gutex et SteicoFlex de Steico). Leur conductivité thermique peut être comparée à celle de panneaux rigides dont la densité est bien supérieure. Exemple avec les produits Multisol 110 d’Isonat ou SteicoTherm de Steico qui possèdent un lambda de 0,039 et 0,038 pour une densité respective de 110 et même 160 kg/m³.

Le cas de la fibre de bois en vrac est un peu à part, celle-ci possédant une densité de pose, c’est-à-dire mesurée une fois l’isolant soufflé avec un appareil adapté ou disposée manuellement. Cette densité finale est généralement comprise entre 32 et 38 kg/m³ en cas de soufflage dans des combles perdus et équivalente à 35 kg/m³ par insufflation dans des parois verticales.

La densité finale de laine de bois en vrac est généralement comprise entre 32 et 38 kg/m³ en cas de soufflage dans des combles perdus et équivalente à 35 kg/m³ par insufflation dans des parois verticales.

À titre de comparaison, sachez que certains éco-matériaux ont une densité inférieure à la laine de bois. C’est le cas par exemple du coton recyclé (25 kg/m³ en moyenne) ou de la ouate de cellulose (35 kg/m³ en moyenne). À l’inverse, le liège possède une densité plus importante. Lorsqu’il est expansé, celle-ci est voisine de 120 kg/m³ et peut grimper à 200 kg/m³ pour le liège naturel.