Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment mettre en place de la ouate de cellulose ?

6 min de lecture

La ouate de cellulose est un matériau isolant naturel pouvant être mis en place selon différentes techniques suivant la zone à traiter : pose par soufflage, insufflation, projection humide ou flocage, pose de panneaux semi-rigides. Chaque procédé a sa spécificité et requiert une démarche précise à suivre.

Quelques règles à respecter avant la pose de la ouate de cellulose

Sécurisation du chantier

Poser de la ouate cellulose demande quelques règles de sécurité qui ne doivent pas être prises à la légère. Elles sont à mettre en place avant le démarrage du chantier :

  • Vérifier la structure à traiter : vous devez être vigilant notamment sur d’éventuels trous qui pourraient nuire à l’efficacité du futur matériau isolant ;

  • Localiser et isoler les dispositifs électriques (hottes aspirantes, spots, pieuvres etc.) : en effet, toutes sources de chaleur non protégées sont interdites au sein de l’isolation. Vous pouvez les couvrir avec un boîtier conforme CPT 3693 ou respecter un écart de 18 cm avec la ouate de cellulose ;

  • Calculer le poids et l’épaisseur d’isolant nécessaire : ces paramètres sont à prendre en compte afin de ne pas surcharger la structure et de permettre à l’isolant d’être performant ;

  • Déposer l’ancien isolant : ce dernier a pu se tasser avec le temps et perdre en efficacité. Il est nécessaire de repartir sur une bonne base ;

  • Propreté du chantier : afin de limiter l’émission de poussières et d’écarter tout objet qui pourrait être dangereux.

Port des EPI

Les équipements de protection individuels sont indispensables pour la pose de ouate de cellulose, notamment lors du procédé par soufflage. En effet, le matériau isolant émane beaucoup de poussières composées de sels de bore et de fibres de papier qui sont mauvaises pour la santé par inhalation.

Il est donc fortement recommandé de porter un masque respiratoire, des lunettes fermées, des gants et une combinaison protectrice. N’oubliez pas également d’aérer le chantier.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Mettre en place de la ouate de cellulose par soufflage

Ce procédé est principalement utilisé pour les combles perdus. Vous devez vous munir d'une cardeuse souffleuse. Pour cette opération, la présence de deux personnes est recommandée. La première sera chargée de remplir la machine au fur et à mesure tandis que la deuxième orientera le système de soufflement afin que la ouate de cellulose soit répartie de façon uniforme. Le tuyau doit être maintenu à environ 1 mètre du sol. Il est conseillé de commencer par le fond de la pièce puis de remonter petit à petit vers la trappe de sortie.

S’il s’agit de combles ventilés, vous pouvez effectuer un “croûtage”, c’est-à-dire pulvériser un peu d’eau au-dessus de l’isolant afin de le stabiliser et d’éviter qu’il ne s’envole.

Mettre en place de la ouate de cellulose par insufflation

Cette méthode de pose est employée pour l’isolation intérieure des murs (ITI), des sols et des sous rampants. La ouate, sous forme de vrac, est insufflée à sec sous pression dans des volumes fermés.

Là encore, il est nécessaire d’avoir une cardeuse souffleuse afin de régler la bonne densité. Assurez-vous que les caissons, en ossature bois légère, soient étanches et que leur largeur ne dépasse pas 70 cm. Leurs parois opaques doivent être percées en leur centre.

Insérez le tuyau de soufflement et descendez le jusqu’à environ 20 cm du fond du coffrage puis remontez progressivement. Remplissez ainsi chaque cavité en vous assurant de garder un débit constant. Enfin, refermez soigneusement ces orifices de façon hermétique à l’aide de mastic, adhésif ou pare vapeur.

Mettre en place de la ouate de cellulose par projection humide ou flocage

Ce procédé est utilisé pour l’isolation intérieure des murs et des plafonds afin d’améliorer, notamment, l’isolation acoustique. Comme pour l’opération par insufflation, vous devez réaliser des caissons, si possible en bois, ouverts vers l’intérieur. Mixez la ouate de cellulose avec de l’eau dans la machine puis projetez le mélange contre le mur. À la fin de l’opération, rabotez le surplus d’isolant.

Mettre en place des panneaux de ouate de cellulose

Les panneaux semi-rigides de ouate de cellulose s’adaptent très bien pour l’isolation des murs, cloisons intérieures, rampants, plafonds. Ils se posent entre des fourrures métalliques et contre une plaque de BA13.

Une fois vos panneaux mis en place, posez un pare vapeur, qui couvre également la structure métallique. Il est conseillé d'effectuer un collage périphérique, un collage sur le chant des fourrures ainsi que la pose de bandes de kraft sur les recouvrements. Enfin, il ne vous reste plus qu’à visser les plaques de plâtre comme pour une cloison classique.

Chiffrez vos travaux d'isolation, estimez vos aides.