Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Que choisir, une isolation en ouate de cellulose ou en laine minérale ?

8 min de lecture

Parmi les nombreux matériaux isolants naturels, la ouate de cellulose sera la plus économique et écologique dès lors que vos travaux concernent les combles de votre logement tandis que la laine minérale, de roche comme de verre sera préférable pour isoler vos murs et parois.

Performances isolantes de la ouate de cellulose et des laines minérales

Afin de vous orienter au mieux dans votre choix d’isolant, il est important de relever les divers avantages des matériaux envisagés.

Les avantages de la ouate de cellulose

S’agissant de la ouate de cellulose, elle est appréciée pour ses performances en termes d’isolation thermique et acoustique. De plus, elle dispose d’un taux d’absorption de l’humidité important. Cet isolant est fongicide et résistant au feu ce qui en fait un matériau utilisable pour les combles, les planches, pour du doublage ou encore pour l’isolation de vos sols.

Les avantages des laines minérales

Les laines minérales présentent également de nombreux avantages en ce qu’elles sont très économiques et permettent une isolation optimale de la chaleur et des bruits environnants. Résistantes au feu, elles s’adaptent à n’importe quelle surface à isoler.

Les inconvénients de la ouate de cellulose ou des laines minérales

Les inconvénients de la ouate de cellulose

En premier lieu, la ouate de cellulose peut être contestée car le sel de bore dont elle est composée et qui la rend résistante au feu a été déclaré dangereux pour la santé. De plus, bien qu’elle absorbe l’humidité, si cet isolant est exposé à un taux trop élevé, il risque de pourrir et ne pas assurer la durabilité souhaitée. La ouate de cellulose peut également avec le temps finir par se tasser ou manquer d’aération et ainsi perdre en qualité d’isolation.

Enfin, l’usage de cet isolant induit la présence de certains additifs tels que de la colle, des traces de polyuréthane ou encore des matières synthétiques qui en trop grandes quantités peuvent être nocives pour les habitants de votre maison.

Quel que soit l'isolant utilisé, manipulez le avec précaution et l'équipement de protection adéquat.

Les inconvénients des laines minérales

Les laines de roche et de verre ont également plusieurs inconvénients. Tout d’abord, elles sont très sensibles à la vapeur d’eau et relativement irritantes. Leur manipulation suppose gants, lunettes, combinaison et masques. En outre, dès qu’elles sont surfacées de papier kraft, elles ne présentent plus aucune résistance au feu et perdent ainsi une de leur qualité principale d’isolation.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Quel isolant choisir entre la ouate de cellulose et les laines minérales ?

Pour mieux les comparer, prenons deux données intéressantes dans votre choix d’isolant.

La conductivité thermique

S’agissant de la conductivité thermique tout d’abord, il s’agit de la résistance thermique de votre isolant. En premier lieu, la ouate de cellulose dispose d’une conductivité thermique oscillant entre 0.035 et 0.041W/Mk. Issue de matériaux naturels, la conductivité thermique de cet isolant n’est donc pas garantie en raison notamment de sa sensibilité à l’humidité et le risque de tassement du matériau.

Concernant la laine, sa conductivité thermique varie entre 0.030W (m.k.) et 0.040W (m.k.). Cet isolant présente quant à lui de fortes capacités d’isolation thermiques et une certaine résistance à l’humidité.

L’épaisseur standard

Si on prend le critère de l’épaisseur standard nécessaire pour vous assurer une isolation performante alors, pour une épaisseur de laine d’environ 10 cm, vous disposerez d’une résistance thermique entre 2,50 m2 K/W à 3,25m2 K.W à un coût entre 10 et 25 euros par m2.

Pour la ouate de cellulose, une résistance thermique minimale de 3.7m2 K/W pour une épaisseur d’environ 15 à 16 cm pour un coût de 15 à 20 euros par m2.

Or, à épaisseur à peu près égale, plus le lambda (la valeur exprimée en K/W) est faible, plus le matériau est isolant, la laine semble donc être l’isolant le plus performant.

D’où vient la ouate de cellulose ?

D’origine organique, la ouate de cellulose est un isolant écologique issu des fibres de papier recyclé tels que les cartons ou encore le papier journal. Ces fibres sont associées à un adjuvant comme le sel de bore pour lui permettre de devenir ignifuge c’est-à-dire de pouvoir résister en cas d’incendie. Anciennement utilisé sous la forme de papier broyé, la ouate de cellulose a beaucoup évolué depuis les années 1920 pour devenir à la fois un isolant performant et accessible mais également considéré comme un matériau résistant aux nuisibles sans impacter l’environnement.

D’où viennent les laines minérales ?

Les laines d’origine minérale et plus précisément de roche ou de verre sont des isolants non écologiques. En effet, à la différence de la ouate de cellulose, la laine de roche est constituée de fibres non hydrophiles générées à partir de basalte. La laine de verre quant à elle, est un mélange de verre recyclé, de calcin et de sable.

Chiffrez vos travaux d'isolation, estimez vos aides.