Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Est-ce que le liège résiste à l'eau ?

5 min de lecture

Le liège est constitué majoritairement de subérine, une molécule qui le rend résistant à l’eau, à l’humidité et à la vapeur. Ainsi, il ne se désagrège pas et ne fond pas lorsqu’il est immergé ou en contact avec un liquide.

Le liège est l’un des matériaux isolants naturels qui présente le plus d’avantages : il est écologique et recyclable, il est presque ignifuge, c’est-à-dire qu’il résiste au feu et c’est un excellent isolant thermique et acoustique. Bref, le liège a presque tout bon. Mais quel est son comportement face à l’eau ? Supporte-t-il son contact ou bien l’humidité constitue-t-elle son point faible ?

De quoi est composé le liège ?

Avant de comprendre pourquoi le liège est étanche, il est intéressant de s’attarder sur sa composition. C’est elle qui confère autant de qualités à ce matériau. Il est constitué de :

  • Environ 45 % de subérine. C’est elle qui le rend imperméable à l’eau.

  • Environ 27 % de lignine. Elle assure la cohésion entre les matériaux ligneux et donc la stabilité du liège.

  • Environ 12 % de polysaccharides. Ils donnent au liège sa texture si agréable.

  • Environ 6 % de Céroïdes. Ils participent, avec la subérine, à l'imperméabilité du liège.

  • Environ 6 % de tanins. Leur association avec la subérine confèrent au liège sa texture brunâtre.

Pourquoi la subérine rend le liège imperméable ?

C’est donc la subérine qui rend le liège résistant à l’eau. Elle lui accorde des propriétés remarquables : il devient ainsi insoluble dans l’eau et infusible (ne peut pas fondre) dans l’alcool, l'éther, l’acide sulfurique et chlorhydrique, le chloroforme, etc. En somme, le liège est ultra résistant à de nombreux liquides. Mais qu’est-ce qui rend la subérine aussi endurante ?

La subérine, une molécule naturelle qui rend étanche aux gaz et à l’eau

La subérine n’est pas uniquement présente dans le liège. On la retrouve aussi au niveau de la tige et des racines de quelques espèces végétales. Elle est surtout présente dans les écorces. Le liège étant issu des écorces du chêne-liège, c’est donc tout naturellement que le ce matériau en contient énormément. Cette molécule se trouve partout où la flore nécessite une protection et une isolation contre l’environnement. Elle forme une paroi cellulaire étanche à l’humidité et aux gaz. Ainsi, le liège protège contre la chaleur, contre l’invasion de micro-organismes et est totalement imperméable.

Constitué d’air à 90 %, le liège est cinq fois plus léger que l’eau. Il ne coule pas, n’absorbe pas l’eau et est donc presque insubmersible.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Un liège plus résistant dans le temps grâce à son imperméabilité

Constitué d’air à 90 %, le liège est cinq fois plus léger que l’eau. Il ne coule pas, n’absorbe pas l’eau et est donc presque insubmersible. Cette propriété fait de lui un matériau privilégié pour la construction et l’aménagement de maisons écoresponsables.

C’est un avantage notable par rapport au bois, par exemple, qui ne résiste pas à l’eau et vieillit très mal dans un milieu humide. Ainsi, le liège, s’il n’est pas assez solide pour constituer une architecture d’un logement, peut revêtir ses murs afin d’améliorer l’isolation phonique, thermique mais aussi protéger contre l’humidité et la vapeur d’eau. Le liège ne réagit pas aux éléments extérieurs, il peut donc facilement atteindre une centaine d’années sans que le temps et les intempéries n’aient prise sur lui. Toutefois, dès que le liège est cassé, il est impossible de le réparer.