Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment isoler un plafond avec du liège ?

8 min de lecture

Apprécié en décoration mais aussi pour ses qualités en isolation thermique et phonique, le liège est souvent l’une des meilleures options pour isoler par l’intérieur les murs et/ou les plafonds. Le liège atténue efficacement les bruits d’impact, c’est pourquoi on y recourt énormément pour isoler entre les deux étages d’une maison. C’est l’un des matériaux isolants naturels qui, grâce à peu d’épaisseur, peut se poser en intérieur sans grande perte de surface habitable. De cette manière, isoler un plafond de garage avec du liège peut, par exemple, chauffer un plancher de chambre trop froid et peu agréable. Voici toutes les clés pour isoler facilement un plafond avec du liège.

Comment isoler un plafond avec du liège

Voici un résumé des étapes à suivre pour isoler un plafond avec du liège :

  1. Préparer le plafond à la pose de liège en le nettoyant et en le brossant.

  2. Appliquer la colle sur le mur et sur les dalles de liège.

  3. Si nécessaire, installer des chevilles et visser.

  4. Maroufler pour bien répartir la colle.

  5. Poser les dalles de liège l’une contre l’autre pour ne pas former de ponts thermiques.

  6. Enduire les joints si besoin.

  7. Finaliser la pose avec de la peinture, de l’enduit, des plaques, etc. selon ses goûts.

La forme du liège et son épaisseur conditionnent sa pose

Les panneaux et dalles de liège : idéaux pour isoler un plafond

Niveau forme, mieux vaut privilégier la simplicité. Les panneaux et dalles en liège sont très faciles à poser sur le plafond. En effet, un panneau de liège est léger et assez rigide ce qui facilite la pose en hauteur contrairement aux rouleaux qui se contorsionnent et compliquent la manœuvre lorsqu’il s’agit d’appliquer le matériau contre le plafond.

Des précautions de pose différentes en fonction de l’épaisseur du liège

L’épaisseur de la dalle conditionne la fixation des dalles ou panneaux de liège.

  • L’usage d’une colle adaptée au liège suffit, avec bien entendu une pose appliquée, à faire tenir une dalle en suspension sur le long terme si l’épaisseur de celle-ci ne dépasse pas les 30 mm. Il faut par contre badigeonner la colle sur l’ensemble des plaques afin qu’elles ne se décollent pas en leur centre au fil du temps.

  • Si l’épaisseur des plaques est de plus de 30 mm, il est plus sûr de coller par plot, ce que l’on appelle aussi le doublage des murs. Appliquer du mortier adhésif sur le plafond avant d’apposer la plaque de liège adhère mieux en se solidifiant que la colle.

  • Au-dessus d’une masse de 6 kg par mètre carré de liège, il est recommandé d’utiliser des chevilles soit une au centre de la dalle et une sur chacun des angles afin de solidifier l’installation.

Comment appliquer le liège sur le plafond ?

Préparer le plafond à la pose de liège

Avant toute isolation du plafond, il faut s’assurer que le support soit propre, sans poussière, sec et sain (dénué de toute trace d’humidité) afin que la pose tienne sur le long terme. Un léger ponçage peut être nécessaire avant de dépoussiérer et d’appliquer un enduit de rebouchage si des impacts sont présents. La surface doit être la plus plane possible. Ne pas hésiter à brosser énergiquement pour que le plafond accroche bien avec la colle.

Il est aussi possible, pour une pose plus simple, de dessiner des carrés aux dimensions des dalles afin de les apposer en étant certain d’être bien droit.

Appliquer la colle ou le mortier adhésif sur les dalles de liège

L’application de la colle à liège est une opération qui demande de faire preuve d’une très grande minutie. Se munir de gants de protection est indispensable. Ensuite, appliquer la colle sur toute la dalle à la spatule crantée dans le sens de la longueur ou de la largeur. Pour s’assurer que la pose soit solide, un double encollage (badigeonner la dalle de liège de colle ainsi que le mur) offre une assurance supplémentaire.

Pour s’assurer que la pose soit solide, un double encollage (badigeonner la dalle de liège de colle ainsi que le mur) offre une assurance supplémentaire.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Placer la dalle de liège contre le plafond

Cette opération est particulièrement délicate. En effet, une fois positionnée, il n’est plus possible de déplacer les dalles. Ensuite, il est important de maroufler la surface avec un rouleau pour favoriser l’adhésion et bien répartir la colle. Commencez par le centre jusqu’à l’extérieur des dalles. La pression exercée doit être assez forte. Laissez ensuite reposer pendant une vingtaine de minutes. C’est aussi le moment de visser les chevilles si nécessaire. Pour les dernières plaques, mesurez l’espace à combler à l’aide d’un mètre et découpez au cutter ou à la scie les morceaux de liège manquants.

Assurer l’isolation entre les plaques

Il est important de bien coller les plaques de liège entre elles afin de ne pas créer de ponts thermiques. Coller une bande de ruban adhésif ou plâtre les joints entre les panneaux est aussi une option efficace.

Une fois le liège posé, quelles finitions appliquer ?

Une fois les plaques de liège posées, il est possible d’y appliquer :

  • L’usage d’une colle adaptée au liège suffit, avec bien entendu une pose appliquée, à faire tenir une dalle en suspension sur le long terme si l’épaisseur de celle-ci ne dépasse pas les 30 mm. Il faut par contre badigeonner la colle sur l’ensemble des plaques afin qu’elles ne se décollent pas en leur centre au fil du temps.

  • Si l’épaisseur des plaques est de plus de 30 mm, il est plus sûr de coller par plot, ce que l’on appelle aussi le doublage des murs. Appliquer du mortier adhésif sur le plafond avant d’apposer la plaque de liège adhère mieux en se solidifiant que la colle.

  • Au-dessus d’une masse de 6 kg par mètre carré de liège, il est recommandé d’utiliser des chevilles soit une au centre de la dalle et une sur chacun des angles afin de solidifier l’installation.

Pour cette étape finale, à chacun d’opter pour la solution qui lui sied le plus en fonction de ses goûts esthétiques.