Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Survitrage ou double vitrage ?

5 min de lecture

Le double vitrage est bien plus efficace que le survitrage en matière d'isolation thermique. Il en est de même pour l'isolation phonique, qui sera beaucoup plus conséquente avec un double vitrage prévu à cet effet. La plupart du temps, le survitrage est choisi par les personnes n'ayant pas les moyens de changer leurs menuiseries ou pour des raisons esthétiques.

Nous vous proposons de partir à la découverte de ces deux solutions pour l'isolation des fenêtres et portes. En vous révélant une comparaison des avantages et des inconvénients de chacune, vous pourrez choisir celle qui vous convient. Entre contraintes financières et qualité de l'isolation, le match est plus complexe qu'il n'y paraît.

Les avantages du double vitrage par rapport au survitrage

Une meilleure isolation thermique

Le coefficient d'isolation thermique constaté pour un double vitrage classique est de 3 Ug. Cette donnée permet de mesurer la résistance thermique du dispositif face au froid, à la chaleur ou encore aux variations de température. À titre comparatif, le simple vitrage présente un coefficient d'isolation thermique de 6 Ug.

La méthode du survitrage permet généralement d'améliorer le coefficient d'isolation thermique. L'efficacité du dispositif est néanmoins soumise à certaines contraintes. Il faudra tout d'abord une installation optimale, permettant d’étanchéifier la surface de contact entre le survitrage et le cadre de la vitre existante. La qualité de la vitre sur laquelle est posé le survitrage entre aussi en ligne de compte pour mesurer l'efficacité. La plupart du temps, les performances sont plutôt décevantes.

Le coefficient d'isolation thermique pour le double vitrage est de 3 Ug contre 6 Ug pour le simple vitrage.

La possibilité d’une isolation phonique

Pour un survitrage visant à améliorer l'isolation phonique, il est conseillé d'opter pour une vitre de 6 mm, contre 4 mm habituellement. Les performances du dispositif restent cependant discutables. À titre comparatif, il existe des doubles vitrages avec isolation phonique. Le verre situé à l'intérieur de ce dernier mesure jusqu’à 10 mm. Une telle épaisseur ne pourra pas être accueillie par un survitrage. Par ailleurs, c'est une nouvelle fois l'étanchéité parfaite du système qui permet d'assurer une isolation phonique optimale. De telles performances sont difficilement obtenues avec le survitrage.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Dans quel cas poser un survitrage ?

Le survitrage pour des raisons esthétiques

Le survitrage peut être choisi pour des raisons esthétiques. C'est notamment le cas pour les vieilles bâtisses que l'on choisit de rénover. Lorsqu'elles disposent de fenêtres en bois typiques de leur époque, il peut être difficile de les changer sans risque de dénaturer l'esthétique globale du bâtiment.

Le survitrage étant particulièrement adapté aux menuiseries en bois, il s'agira donc d'une solution à privilégier. Nous vous conseillons néanmoins de suivre scrupuleusement les règles en matière de pause pour vous assurer une isolation optimale. Nous vous conseillons par exemple de :

  • Choisir un verre épais

  • Assurer l'étanchéité du dispositif grâce à du silicone

  • Privilégier les systèmes démontables ou avec charnière

  • Vérifier que les joints des fenêtres soient toujours étanches avant de poser le survitrage

La solution pour une isolation à petit budget

Le survitrage est aussi généralement privilégié pour des raisons de budget. Il s'agit d'une solution pas chère, qui permettra d'améliorer les capacités énergétiques d'un logement sans avoir à s'acquitter du changement des menuiseries. Malgré les nombreuses incitations financières à effectuer des travaux d'isolation, certains particuliers choisissent donc encore cette alternative.

Le survitrage : la bonne idée en location

Par ailleurs, pour les locataires dont les propriétaires ne veulent pas engager ce type de travaux, il peut s'agir d'une solution intéressante. Le système peut être installé le temps de la location, puis retiré. Attention, avant d'effectuer ce type d'installation, nous vous conseillons de prévenir votre propriétaire. La plupart du temps, la pose d'un survitrage nécessite de faire des trous dans la menuiserie existante. Pour vous éviter de perdre la caution d'un logement en location, vous devez obtenir l'autorisation écrite de votre bailleur.