Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Que vaut le survitrage ?

5 min de lecture

Le survitrage dispose d'une efficacité discutable. En effet, lorsqu'il est effectué sur une fenêtre vétuste, il peut être inefficace. Il est donc primordial de s'assurer que cette solution soit pertinente, en fonction des menuiseries en place dans le logement pour une parfaite isolation des fenêtres et portes. Notre équipe vous propose de découvrir ce que vaut véritablement le survitrage. Solution privilégiée par de nombreux particuliers ne pouvant pas changer leur menuiserie, ses effets sont parfois décevants. Ne manquez pas les quelques lignes qui suivent, pour savoir si ce genre de vitrages isolants peut vous permettre de faire des économies d'énergie.

À quoi sert le survitrage ?

Le survitrage est une méthode par laquelle on vient renforcer l'isolation d'une vitre existante. Il s'agit de créer un cadre, d'y insérer une vitre. Le tout est ensuite posé directement sur les menuiseries du logement. En principe, le système est créé sur-mesure, pour apporter la meilleure efficacité possible. Le fait d'ajouter une couche supplémentaire de vitre est un atout pour réduire les effets de la température extérieure sur celle de l'intérieur de l'habitation.

Notez que l'espace vide laissé entre la première et la seconde vitre contribue également à l'isolation. Le système devra donc être étanche, pour assurer aux utilisateurs de ne pas se retrouver face à un phénomène de condensation. Outre l'aspect inesthétique de la chose, il en va de l'efficacité du dispositif.

Quels sont les types de survitrage ?

Il existe plusieurs types de survitrage. La matière qui compose le contour du survitrage peut être du PVC ou de l'aluminium. Dans certains cas, il est aussi possible que les particuliers choisissent de créer un cadre en bois. La plupart du temps, le matériau sera choisi pour correspondre à celui qui a été utilisé dans la conception des fenêtres à isoler.

Aussi, le survitrage peut être fixe. Cela signifie qu'une fois en place, l’utilisateur n'aura pas la possibilité de l'enlever facilement pour pouvoir nettoyer entre les deux vitres. Face à cette contrainte, certains particuliers choisissent d'opter pour un système de profil associé à des charnières. Il s'agira de pouvoir ouvrir le dispositif comme un placard.

Le matériau du survitrage sera généralement le même que le matériau de la fenêtre à isoler.

L’efficacité du survitrage en fonction du matériau utilisé

Le PVC et l'aluminium proposent des capacités d'amélioration d'isolation assez similaires. La plupart du temps, le survitrage en PVC est posé avec un système de charnière permettant d'ouvrir et de fermer le survitrage. Il s'agit d'un atout pratique pour le nettoyage.

L'aluminium sera plutôt posé avec des équerres et des vis pour le fixer directement sur la fenêtre. On parle alors de survitrage fixe.

Attention néanmoins à ceux qui souhaitent utiliser un cadre en bois. Ce type de profil dispose d'une moins bonne étanchéité qu'avec les deux matériaux précédemment mentionnés. Si pour des raisons d'esthétique, vous souhaitez opter pour du bois, vous devez être conscient de cette faille.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

L’isolation phonique du survitrage

L’isolation phonique apportée par le survitrage est par ailleurs discutable. La mise en place d'une simple vitre supplémentaire ne suffit pas à atténuer davantage le bruit de façon significative. Certains doubles vitrages ne disposent pas non plus d'une bonne capacité d'isolation phonique.

Les avantages du survitrage

Le survitrage représente l’opportunité d'améliorer l'isolation des menuiseries à moindre coût. Il s'agit d'une solution idéale pour les personnes n'ayant pas suffisamment de moyens pour changer leurs menuiseries. Pour des raisons esthétiques, il est aussi possible que les particuliers souhaitent conserver les fenêtres d'origine d'un bâtiment.

Les inconvénients du survitrage

L'efficacité du survitrage par rapport à celle d'un double vitrage est absolument incomparable. La fenêtre sur laquelle sera posé le survitrage doit par ailleurs être sans aucun défaut. Certaines aspérités peuvent notamment empêcher le système d'être complètement étanche et efficace. Vous l'aurez donc compris, le survitrage n'est pas adapté à tous les types de menuiseries.

Le survitrage est donc une solution qui ne conviendra que dans des situations particulières. Si la fenêtre doit s'y prêter, l'efficacité ne sera au rendez-vous que si la pose est effectuée de la bonne façon. Ces types d'aménagements coûtent entre 80 et 200 €. S'il faut parfois débourser plusieurs milliers d'euros pour changer ses fenêtres au profit d'un double vitrage, il existe des aides pour pouvoir financer ses travaux. Cette démarche s'inscrit par ailleurs davantage sur le long terme.