Tous nos conseils sur le chauffage électrique

Le chauffage électrique sous toutes ses formes - notamment le radiateur rayonnant ou à inertie - sont plébiscités par les Français pour leur coût et leur qualité de chauffe. Que valent vraiment ces émetteurs de chaleur et comment optimiser leur fonctionnement ? Réponses.

chauffage électrique

Le chauffage d'appoint

Relativement peu écologique, le chauffage d'appoint électrique est généralement utile pour combler des besoins énergétiques ponctuels. Comment consommer moins avec son chauffage d'appoint ? Réponses.

Consommation d'un chauffage électrique

Bien étudier la consommation de son chauffage électrique, c'est éviter le gaspillage et une facture trop salée. Découvrons les spécificités de consommation d'un chauffage électrique.

Chiffrez vos travaux de chauffage, estimez vos aides.

Instantané, gratuit et sans engagement.

Tout savoir sur le chauffage électrique

Le chauffage électrique est d’ores et déjà adopté par une très grande majorité de Français, en maison comme en habitat collectif. Facile à installer, au prix relativement abordable, le chauffage électrique est effectivement particulièrement couru, notamment en rénovation. Cependant, les émetteurs de chaleur classiques tels que les radiateurs atteignent désormais leurs limites du fait de leur consommation énergétique relativement élevée et de leur bilan environnemental plutôt mauvais. Comment optimiser la consommation de son chauffage électrique pour faire des économies ? Quel équipement électrique choisir pour bénéficier des meilleures performances thermiques ? Vue d’ensemble.

Le radiateur, chauffage électrique par excellence

Le radiateur sous toutes ses formes habille depuis des décennies les logements des Français.

  • Le chauffage d’appoint électrique. Souvent appelé grille-pain, le chauffage d’appoint prend majoritairement la forme d’un convecteur électrique à positionner sur demande dans l’une ou l’autre des pièces de l’habitation, comblant un besoin ponctuel en chauffage. Le convecteur électrique n’est pas à ce jour réellement recommandé dans le cadre d’un projet de rénovation du fait de son caractère très énergivore. Consommant énormément d’électricité à l’allumage, il dispose d’un piètre bilan environnemental et ne permet pas non plus de bénéficier d’un confort thermique idéal. Effectivement, ce type de chauffage électrique a plutôt tendance à assécher l’air ambiant.

  • Le radiateur classique, désormais bien connu du grand public pour sa qualité de chauffe et sa montée en charge rapide. Economiques, les radiateurs adoptent tous les formats et se veulent particulièrement simples à installer.

  • Le radiateur à inertie. Il s’agit sans conteste du chauffage électrique à privilégier, tant en construction qu’en rénovation. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit de l’émetteur de chaleur le moins énergivore, fonctionnant sur le principe de restitution de la chaleur par inertie. En d’autres termes, l’électricité passant dans le radiateur réchauffe une résistance électrique ou bien un corps de chauffe (en fonte ou céramique majoritairement). La chaleur s’y accumule, si bien qu’elle est encore restituée même après l’extinction de l’appareil ! Ce fonctionnement permet donc de ne pas surconsommer d’électricité tout en bénéficiant quand même de pièces à vivres à température ambiante agréable. Bien entendu, le radiateur à inertie est plus onéreux que les convecteurs classiques, mais le jeu en vaut bien souvent la chandelle.

Quoi qu’il en soit, gardez à l’esprit que les radiateurs les plus performants installés en remplacement d’un chauffage électrique vieillissant peuvent vous permettre de bénéficier d’aides financières à la rénovation énergétique. Faites d’une pierre deux coups !