Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Chauffage d'appoint sans électricité

6 min de lecture

En complément de votre système de chauffage central (pompe à chaleur, chaudière) vous cherchez un chauffage d’appoint sans apport électrique ? Il existe deux solutions : le chauffage au bois ou le chauffage au pétrole/à l’huile avec des appareils dédiés, pour remplacer le chauffage électrique.

Se chauffer sans électricité

Énergie coûteuse, l’électricité est devenue indispensable dans tous les foyers ! Si nous n’imaginons pas nous en passer dans notre quotidien, nous pouvons en revanche tenter de réduire son usage, notamment en ce qui concerne le chauffage. Surtout, lorsque vous avez besoin d’un chauffage d’appoint pour faire face à une période de grand froid, à l’intersaison ou encore pour chauffer des pièces de passage, l’électricité est inutile.

Il existe en effet des appareils de chauffage d’appoint qui fonctionnent de manière indépendante. Ces modèles autonomes sans électricité fonctionnent alors au gaz, au pétrole ou au bois.

Chauffage d’appoint sans électricité : se chauffer au bois

Pour ne pas avoir recours à l’électricité et se chauffer avec un appareil en appoint, le bois est la solution à privilégier.

Les poêles à bois avec bûches

Les poêles à bois (avec des bûches) fonctionnent de manière autonome. Il vous suffit de placer les bûches au sein du foyer et d’allumer le feu pour que la chaleur se diffuse ensuite dans tout votre logement. Un poêle à bois utilise le même principe qu’une cheminée mais le fait de disposer d’un foyer fermé accélère la combustion et la distribution de chaleur. Ne nécessitant pas d’alimentation électrique, fonctionnant par une alimentation manuelle en bûches, les poêles à bois sont pensés pour réchauffer une pièce et contribuer au renouvellement de son air.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Les poêles à bois avec granulés

Les poêles à granulés (avec des pellets de bois compressés) offrent l’avantage de disposer d’un système de programmation et de gestion. En clair, l’appareil gère lui-même l’alimentation grâce à un système de vis sans fin pour acheminer les granulés dans la chambre de combustion. Tous les réglages ainsi que la programmation d’un poêle à pellets s’effectuent avec une interface de commande qui peut être plus ou moins complexe selon les modèles. Il faut alors une alimentation électrique… mais des poêles à granulés sans branchement électrique existent.

Dans ce cas, le réservoir - situé au-dessus de la chambre de combustion - stocke des granulés qui descendent ensuite grâce au phénomène de gravité pour assurer une diffusion constante de chaleur. La seule opération manuelle que vous devez réaliser est la gestion de l’apport d’air pour définir la puissance de combustion. Un potentiomètre est présent sur l’appareil. Les modèles de poêles à granulés sans électricité nécessitent un allumage et un arrêt manuels. Mais il s’agit d’une solution d’appoint sans raccordement au réseau électrique !

Chauffage d’appoint sans électricité : se chauffer au bois

Le chauffage d’appoint au pétrole ou à l’huile, c’est une solution qui peut paraître rustique mais qui fonctionne toujours. Un poêle à pétrole possède une autonomie importante, qui dépasse en règle générale 24 heures.

Dans cette grande famille, on retrouve les poêles à mèches. Il s’agit des appareils dont la technique est la plus ancienne mais très abordable à l’achat, avec un allumage manuel. Les poêles à mèches avec double foyer de combustion ont une montée en température plus rapide et un rendement élevé. Idéal donc pour une pièce d’une surface plus importante qu’une chambre, par exemple un salon salle à manger.

Il existe dans la famille des poêles à pétrole les poêles électroniques. L’avantage est que l’on dispose ici d’un thermostat intégré et de fonctionnalités de régulation pour plus d’économies… mais il faut brancher le tout ! S’il s’agit bien d’un chauffage d’appoint basse consommation, on ne peut pas parler d’un « chauffage sans électricité ».