Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quel chauffage d'appoint consomme le moins ?

7 min de lecture

Afin de compléter votre système de chauffage central (chaudière, pompe à chaleur), vous voulez installer un chauffage d’appoint économique ? La meilleure solution est de privilégier un chauffage d’appoint au bois ou de choisir un chauffage électrique à faible consommation reposant sur le principe de l’inertie.

La consommation d’un chauffage d’appoint

Parce qu’il ne constitue pas la solution de chauffage principale mais bien un apport ponctuel, un chauffage d’appoint doit avoir un niveau de consommation réduit pour ne pas venir plomber la facture. En plus de cette considération économique, c’est aussi pour des raisons écologiques et durables qu’il faut préférer un chauffage « propre » en appoint.

Toutes les technologies ne sont pas égales et certaines sont très gourmandes en énergie.

En toute logique, les chauffages d’appoint qui fonctionnent au gaz, au fioul ou au pétrole et même au bioéthanol ont un coût à l’utilisation élevé. Surtout, en se basant sur des énergies fossiles, cette consommation a un impact direct sur l’environnement. Les modèles les plus avancés (poêle à gaz à catalyse, poêle infrarouge ou poêle infrableu) sont économiques mais restent soumis à une source d’énergie non durable.

Par opposition, les chauffages d’appoint qui utilisent le bois sont les plus économiques. Lorsque les bûches de bois où les pellets utilisés dans les appareils sont issus de forêts gérées durablement, le bois est considéré comme une énergie propre. Le rendement apporté par les poêles à granulés, poêles à bois ou les inserts (avec foyer fermé) sont excellents. L’énergie nécessaire pour la production de chaleur est réduite.

Lorsque les bûches de bois où les pellets utilisés dans les appareils sont issus de forêts gérées durablement, le bois est considéré comme une énergie propre.

Le chauffage d’appoint électrique se positionne de manière intermédiaire. Consommer de l’électricité pour se chauffer (plutôt que du bois) est plus polluant et moins vertueux. Toutefois, les radiateurs à inertie ou les radiateurs bain d’huile constituent des chauffages d’appoint économiques ! Grâce à une mise en température rapide puis à une diffusion de chaleur lente (avec l’alimentation électrique coupée), le recours à une énergie primaire est réduit. Problème, certains radiateurs électriques d’appoint ne sont pas aussi efficaces. C’est le cas des radiateurs convecteurs, des radiateurs rayonnants ou soufflants qui sont très pratiques et faciles à utiliser mais très gourmands en énergie.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Le classement des chauffages d’appoint qui consomment le moins

Pour vous aider à faire votre choix et à vous orienter vers une énergie dans votre sélection d’un chauffage d’appoint, nous vous proposons notre classement des modèles les plus économiques.

Le poêle à bois ou poêle à granulés

Grâce à un bilan CO2 neutre, le bois utilisé comme combustible est une énergie renouvelable. Selon votre besoin (appartement ou maison, superficie à chauffer, nombre d’occupants), le bois peut être la solution en appoint sur le plan économique. Les pellets et granulés ou les bûches de bois peuvent être commandés en grandes quantités à des prix très attractifs. Mais pour une vraie économie durable dans le temps à l’usage, il est important de s’équiper avec un modèle performant.

Le poêle à gaz

Lorsqu’il s’agit d’un modèle à catalyse, un poêle à gaz est très efficace pour réchauffer rapidement un espace. On profite alors d’une énergie relativement économique avec des bouteilles de gaz butane. D’autres modèles de poêles à gaz sont efficaces. C’est le cas notamment des modèles à infrarouge avec un brûleur qui sont équipés d’une brique réfractaire en céramique. Une solution peu écologique mais économique selon les variations du prix du gaz. Enfin, les poêles infra bleus sont eux aussi efficaces avec une montée en température et un coût d’achat très faible. Mais là encore, on ne peut pas parler d’écologie avec ces équipements.

Le radiateur électrique à inertie

Même lorsqu’il est éteint et n’est plus alimenté électriquement, un radiateur à inertie continue de restituer de la chaleur. Il s’agit d’une solution économique donc, qui vous permet également de moins dépendre des fluctuations des prix de l’énergie (comparativement au gaz).