Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle est l'efficacité d'un chauffage d'appoint ?

7 min de lecture

L’efficacité énergétique d’un chauffage d’appoint varie énormément selon la technologie embarquée et la plage d’utilisation (durée quotidienne de fonctionnement). En faisant le choix d’un chauffage basse consommation utilisé de manière ponctuelle avec une énergie propre, vous pouvez disposer d’une solution de chauffage électrique efficace et peu consommatrice.

Le rôle d’un chauffage d’appoint

Avec une mission consistant à apporter rapidement et sur une période courte une chaleur dans une pièce, un chauffage d’appoint n’est par nature pas un équipement « durable ». Son usage doit rester limité car son efficacité énergétique n’est pas optimale. Recourir de manière répétée à un chauffage d’appoint risque de mener à une surconsommation énergétique… mauvaise pour la planète et le portefeuille.

Ne perdez ainsi jamais de vue l’objectif principal d’un chauffage d’appoint.

  • Il s’agit de la dernière solution vers laquelle se tourner après avoir utilisé toutes les possibilités d’optimisation de gestion de l’énergie et de la température dans un logement. Un bon chauffage central, une bonne isolation thermique ou encore des fenêtres performantes sont la priorité. Si vous ne pouvez pas financer ces travaux, renseignez-vous sur les aides financières à votre disposition. S’ils ne peuvent pas être réalisés à cause de contraintes techniques, alors le chauffage d’appoint est inévitable.

  • Un chauffage d’appoint doit toujours intervenir en complément d’un système de chauffage principal. Il peut s’agir d’un chauffage collectif ou individuel, électrique, gaz, bois, etc. Un chauffage d’appoint ne doit jamais être votre seul système de chauffage.

  • Le principal intérêt d’un chauffage d’appoint repose sur une utilisation dans les pièces peu fréquentées ou les pièces de passage. Ne l’utilisez pas comme seul moyen de chauffage dans votre pièce principale (salon, salle à manger). Il peut en revanche être le seul moyen de chauffage de votre salle de bain.

Afin de vous assurer d’une bonne efficacité énergétique lors de l’utilisation de votre chauffage d’appoint, vous devez avoir les bons réflexes : ne pas le solliciter en permanence et choisir un modèle basse consommation.

Dans la gamme des chauffages d’appoint basse consommation, il existe des modèles au gaz (infrableu ou infrarouge) mais aussi des modèles au fioul ou au pétrole. Le chauffage d’appoint au bois est aussi possible avec un très bon rendement. Mais ce sont généralement les appareils de chauffage d’appoint électrique que l’on retrouve le plus. Les radiateurs à inertie ou bain d’huile montent rapidement en chauffe et conservent une température élevée. L’efficacité énergétique des radiateurs d’appoint convecteurs, rayonnants ou soufflants est en revanche très mauvaise. Si ce sont bien eux les moins chers sur le marché, leur piètre efficacité énergétique à l’usage doit vous alerter. Choisissez a minima des radiateurs d’appoint électriques à basse consommation.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Le conseil d’achat pour optimiser l’efficacité de votre chauffage d'appoint

Le choix d’une technologie moderne et un usage modéré sont importants pour optimiser l’efficacité d’un chauffage d’appoint. Voici les critères que vous devez surveiller lors de l’achat de votre appareil :

  • Sélectionnez un modèle qui dispose d’un système de régulation efficace. Il est indispensable que le chauffage soit associé à un thermostat pour régler la température. Certains modèles peuvent être connectés à une sonde extérieure pour mesurer les variations de la température ou un thermostat d’ambiance pour ajuster le fonctionnement et permettre un confort optimal ;

  • Puisqu’un chauffage d’appoint a une durée de fonctionnement réduite, il est important qu’il possède une puissance de chauffe rapide. Avoir une bonne production de chaleur et un bon rendement est important, mais cette montée en température est la clé pour ne pas surconsommer.

  • La capacité de stockage de la chaleur est aussi un paramètre capital pour faire des économies. À ce titre, nous vous recommandons les modèles à inertie qui, même lorsqu’ils ne sont plus alimentés, continuent à diffuser la chaleur.

  • Enfin, pour disposer d’un appareil véritablement efficace, il faut choisir un combustible économique. L’électricité, le gaz, le fioul et toutes les énergies fossiles ne peuvent pas être qualifiées de durables. Nous vous recommandons plutôt de choisir un chauffage d’appoint au bois (poêle à bois, poêle à granulés ou insert dans la cheminée).