Illustration article

Comment optimiser sa consommation de chauffage électrique ?

7 min de lecture

En France, on estime qu’au sein du parc de 35 millions de logements, un peu plus d’un tiers - 35 % des logements - sont chauffés à l’électricité. Seul le gaz de ville fait mieux, tandis que le fioul ou le bois ne concernent respectivement que 10 % des énergies utilisées par les ménages. Le prix de l'électricité, élevé et surtout fluctuant sur la dernière dizaine d'années, impose à de plus en plus de ménages une rigueur stricte afin de ne pas voir exploser la facture mensuelle. En 2022, la crise énergétique majeure ne fait que renforcer cet état de fait en matière de consommation électrique.

Parallèlement, l'électricité est de plus en plus répandue dans nos logements ! En maison individuelle, l'électricité équipait 6 317 000 logements en 2016, contre 6 718 000 en 2020, soit une croissance de +6,35 % en 4 ans. A l'échelle de tous les logements français, le chauffage électrique était présent chez 10 372 000 habitats en 2016 et près de 10 947 000 en 2020, là encore, une croissance de 5,54 %. Optimiser la consommation de chauffage électrique, c'est accélérer les efforts en matière de transition énergétique et minimiser ses factures. Voyons comment procéder pour réduire la consommation d’un chauffage électrique et viser une meilleure sobriété énergétique.

Conseils pour réduire sa consommation de chauffage électrique

Pour réussir à consommer moins de chauffage électrique, Il est possible de choisir une installation efficace d’emblée, mais il est aussi incontournable d’adopter les bons réflexes.

Maîtriser la température de son chauffage électrique pour consommer moins

Le plan de sobriété énergétique présenté par le gouvernement en octobre 2022 est clair : pour optimiser sur leur consommation d'électricité et réduire l'empreinte carbone de leur logement, les français sont appelés à chauffer leur habitation à 19°C, une mesure déjà inscrite dans la loi puisqu'elle aurait été publiée en réalité en 1974. Il s'agit en réalité d'une moyenne. Selon l'ADEME, la température idéale pour optimiser sa consommation de chauffage dépend des pièces de la maison :

  • 16°C dans la chambre

  • 19°C dans les pièces à vivre et les bureaux

  • 17°C dans la salle de bain et 22°C en cas d'utilisation

Première étape pour consommer moins de chauffage : régler votre thermostat sur les températures indiquées. Pensez également à suivre minutieusement l'évolution de votre consommation énergétique d'une semaine à l'autre sur votre compteur. Certaines solutions en ligne permettent aussi d'afficher une vue intuitive de cette évolution, sur l'analyse de vos données Linky.

En sus du réglage de votre température, pensez à adopter les quelques gestes simples suivants :

  • Coupez totalement lorsque vous vous absentez sur une longue période, ou utilisez le mode « hors-gel »

  • Pensez à anticiper l’obtention de la bonne température en coupant le chauffage avant d’atteindre la température désirée si celui-ci utilise l’inertie.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Entretenir vos équipements pour optimiser la consommation électrique

Un radiateur électrique est un équipement qu’il convient de suivre pendant les années afin d’en assurer une bonne maintenance préventive ou un remplacement si cela s’avère nécessaire. Du dépoussiérage des grilles de radiateurs à l’entretien du système de chaudière en passant par la purge d’un radiateur à eau, chaque type de chauffage – et notamment le chauffage électrique – doit faire l’objet de ce suivi.

Pour adopter les bons gestes, reportez-vous au mode d’emploi des chauffages qui sont installés chez vous. Consultez le carnet numérique de votre logement pour savoir quand vos radiateurs ont été posés et le détail des opérations réalisées.

Une bonne isolation vous permettra de consommer moins de chauffage électrique, naturellement

Le premier réflexe en cas d'inconfort thermique ou d'augmentation des factures est de changer ses radiateurs. Mais êtes-vous bien certain(e) que le problème vient de là ? Des échanges thermiques entre l'intérieur et l'extérieur, notamment au niveau du sol et des murs, entraînera de toute façon une surconsommation électrique, même en installant des émetteurs électriques très économes. Isolation et chauffage : l'un ne va pas sans l'autre.

Ainsi, pour optimiser votre consommation de chauffage électrique :

  • Isolez les murs de vos pièces de vie afin d'éviter la déperdition et de mieux orienter le flux d’air dans la pièce

  • Isolez vos tuyaux de chauffage pour réduire les pertes d’énergie (cette opération est appelée calorifugeage). Cela permettra aux conduits de ne pas subir de fluctuations de températures et donc de ne pas mettre en difficulté votre installation électrique lors de la saison hivernale.

  • Isolez vos vitrages, par lesquels peuvent s'échapper environ 15 à 20 % de la chaleur générée par vos équipements électriques

Ces efforts peuvent certes peser lourd sur le plan financier. Cependant, du fait du contexte économique et climatique actuel, renforcé par la crise énergétique, l'Etat décuple ses efforts en matière de financement travaux.

Indemnisez une partie de votre isolation avec la prime CEE ou MaPrimeRénov', par exemple ! Cette dernière est accessible à tous les propriétaires français.

Est-il essentiel de réduire la durée d'utilisation de ses appareils pour consommer moins de chauffage électrique ?

Réduire la consommation d’un chauffage électrique, c'est aussi faire attention à sa plage d’utilisation. Plus un radiateur est utilisé longtemps, plus il consomme… mais il ne faut pas pour autant l’éteindre systématiquement en cas d’absence. En effet, la remise en température d’une pièce devenue trop fraîche va demander une consommation d’énergie importante, ce qui implique nécessairement un surcoût.

L'une des solutions pour réduire ce gaspillage énergétique consiste à disposer d’un outil de programmation intelligent, permettant de planifier la marche et l'arrêt de vos appareils électriques en fonction de vos besoins de chauffage réels (présence/absence, porte ou fenêtre ouverte, saison été ou hiver, etc.). Les thermostats et programmateurs intelligents permettent désormais de régler la température de façon extrêmement précise et de configurer des programmes de chauffe correspondant au profil de consommation du foyer.

Ceci étant dit, consommer moins de chauffage suppose donc une modernisation de vos équipements et l'installation d'émetteurs au mur. Toutefois, ce système connecté avec des thermostats et des radiateurs autonomes apporte de réelles économies d'énergie dans le temps. Pour réduire la consommation d’un chauffage électrique et optimiser vos finances, cet investissement est très rentable. En maison, il est par exemple possible de faire de très belles économies, de 19 à 24 kWh/m²/an. En appartement, vous pouvez également consommer moins de chauffage électrique en gagnant de 11 à 13 kWh/m²/an environ. Ces chiffres, communiqués par la Fédération française du bâtiment (FFB), ne sont qu’une estimation. Il est nécessaire évidemment de s’intéresser au cas par cas à chaque logement pour avoir une vision précise des économies possibles.

Changer de fournisseur d'électricité pour économiser

Ultime solution pour pouvoir réduire votre facture en plus de votre consommation de chauffage électrique, le changement de fournisseur. En France, l’ouverture du marché de l’énergie a permis à de nombreux fournisseurs de proposer des offres concurrentes et avantageuses. Certaines offres permettent de profiter d’un tarif fixe pendant une période donnée et ainsi avoir un budget stabilisé pour vos consommations d’électricité. Une excellente initiative afin de réduire le poids que représente votre consommation énergétique sur votre budget : vous paierez alors moins sur le prix au kWh de votre chauffage électrique.

Chiffrez vos travaux de rénovation énergétique, estimez vos aides.

Optimiser sa consommation de chauffage électrique : bien choisir son émetteur de chaleur

L'une des meilleures options pour économiser sur sa facture de chauffage en consommant moins reste d'installer un émetteur de chaleur électrique économe, consommant moins d'énergie pour un confort thermique similaire, voire supérieur à vos équipements actuels. L'investissement est certes parfois onéreux, mais il permet d'optimiser très simplement sa consommation de chauffage électrique sur le long terme. Passons en revue les différentes solutions électriques à votre disposition. De la connaissance des systèmes électriques naît le bon comportement à adopter.

Le radiateur électrique rayonnant

Tout comme un convecteur, un radiateur rayonnant constitue un investissement faible mais engendre des coûts d’utilisation importants. Leur force réside dans une meilleure diffusion de la chaleur qui apparaît plus homogène dans la pièce. La montée en température est rapide mais le phénomène d’assèchement de l’air reste présent.

Le radiateur à accumulation

Deux fois plus coûteux à l’achat qu’un radiateur à inertie, le système par accumulation améliore le confort de chauffe. Le prix nécessaire pour s’équiper d’un tel chauffage limite le nombre de foyers qui en sont équipés. Il s’agit pourtant du type de radiateur qui permet de mieux réguler les consommations, notamment en profitant des heures creuses.

Le plancher chauffant

De nombreux ménages font le choix du plancher chauffant, rayonnant ou à accumulation. Dans les deux cas, le coût s’avère assez important (plus de 70 € par m²), mais le confort à l’usage est réel. Il est possible d’optimiser sa consommation de chauffage électrique en maniant bien le système et notamment en anticipant l’inertie ou le rayonnement de la surface pour éviter la surchauffe.

Le radiateur à inertie pour consommer moins de chauffage électrique

S’équiper avec un radiateur à inertie suppose un investissement plus important qu’avec un convecteur ou un système rayonnant. Il existe des modèles très performants – notamment les radiateurs à inertie fluide – qui réduisent le phénomène de convection et permettent un chauffage uniforme agréable.

On retrouve sur les appareils à inertie un corps de chauffe puis une façade conductrice. Le tout peut être commandé via un système digital et est associé à des systèmes de sécurité et notamment un limiteur thermique. Il n’en reste pas moins que le radiateur à inertie induit un coût d’exploitation élevé.

Bon à savoir : optimiser sa consommation de chauffage électrique, c'est faire la chasse aux vieux convecteurs

A l'heure où le pouvoir d'achat des Français diminue, il est facile de céder à la tentation du convecteur. Sous son coût d'acquisition abordable se cachent des coûts d'usage très élevés ! Affublé d'une régulation par thermostat trop approximative, le convecteur chauffe vite et bien, mais en surconsommant dès la première minute d'utilisation. A éviter donc si vous faites construire ou si vous rénovez, le rapport qualité/prix n’étant pas optimal, sauf dans les petites pièces, lieux de passages et pièces peu occupées.

Quels résultats espérer en optimisant sa consommation de chauffage électrique ?

Finalement, il est pertinent de se demander quels avantages concrets impliquent de changer son chauffage électrique ou de faire évoluer son comportement. Que les plus réticents se rassurent : en fonction de la classe énergétique de votre logement, on estime que les économies d'électricité peuvent rapidement atteindre 20 % en adoptant les bons gestes et en se munissant d'un appareil de régulation.