Financez le remplacement de votre chaudière gaz par une pompe à chaleur

Selon l’ADEME, le chauffage représente environ 66 % des consommations énergétiques d’un logement. Or, le gaz est encore actuellement la deuxième énergie la plus utilisée par les français après l’électricité. Est-elle également la plus économe, la plus écologique ? Rien n’est moins sûr. De ce fait, nombreux sont les ménages à souhaiter remplacer leur chaudière par une pompe à chaleur à l’aide d’une prime énergie pompe à chaleur. Dans cet article, nous parcourrons les possibilités qui s’offrent à vous, tant en termes d’installation qu’en matière de financement.

Financez votre pompe à chaleur avec la prime énergie

Les pompes à chaleur utilisent l’air, l’eau ou la terre pour chauffer votre habitation. C'est actuellement le système de chauffage le plus économique et écologique.

  • Jusqu’à 75 % d’économies sur votre facture d’énergie

  • Votre pompe à chaleur indemnisée jusqu’à 12 000 €

  • Une efficacité énergétique supérieure à 111 %

Instantané, gratuit et sans engagement.

Est-ce vraiment intéressant de remplacer une chaudière gaz

par une pompe à chaleur ?

Voici quelques arguments plutôt différenciants qu’il convient de garder à l’esprit si vous comptez installer une pompe à chaleur à votre domicile en remplacement de votre chaudière existante.

  • La pompe est plus économe à l’usage. La PAC utilise des énergies renouvelables, disponibles et illimitées. Ce faisant, vous limitez drastiquement votre consommation de gaz ou de fioul. L’installation d’une pompe à chaleur aérothermique ou géothermique permet même de diviser par 2 voire par 3 les dépenses en chauffage de l’habitation.

  • L’efficacité énergétique saisonnière (ETAS) de la pompe est supérieure à 100%. Les PAC aérothermiques atteignent souvent les 110% de rendement voire 130% en basse consommation. Les PAC géothermiques atteignent quant à elles près de 150% d’efficacité énergétique. Il faut compter 80 à 90% pour une chaudière au gaz d’une puissance inférieure à 70 kW.

  • L’utilisation d’une PAC est plus écologique. Vous prenez parti pour une consommation plus verte et plus responsable, les émissions de gaz à effet de serre étant réduites au maximum.

  • Du fait de la qualité de l’appareil et de ses performances sur le long terme, l’installation de la PAC vous permettra peut-être d’effectuer une plus-value à la revente ou en tout cas, de rendre votre logement plus attractif auprès des acquéreurs potentiels.

  • La disponibilité de l’énergie utilisée par la PAC est assurée sur le long terme.

Remplacer sa chaudière gaz par une pompe à chaleur sera plus favorable dans une habitation aux forts besoins en chauffage, pour l’atteinte d’une rentabilité optimale, plus rapidement.

Par quelle pompe à chaleur remplacer sa chaudière gaz ?

Quelle que soit la pompe à chaleur choisie, vous améliorerez considérablement les performances énergétiques de votre habitation en en installant une.

Privilégiez la PAC aérothermique si vous souhaitez maîtriser votre budget et que vous habitez dans un département où les températures sont douces. En cas de températures très basses, ce modèle de pompe à chaleur doit fréquemment être couplé avec un chauffage d’appoint électrique pour assurer l’ensemble des besoins en énergie du foyer. Soulignons également que les PAC peuvent être couplées avec une chaudière existante et qu’elles peuvent également générer de l’eau chaude sanitaire (ECS) lorsqu’elles sont équipées d’un ballon intégré. Si votre budget vous le permet, opter pour une installation de ce type est d’ailleurs recommandé.

Quelle que soit la pompe à chaleur installée, vérifiez la mention de la certification NF PAC, qui garantit les performances de la pompe à chaleur et son respect des normes nationales et internationales. Les labels Eurovent et Promotelec vous garantissent quant à eux que l’ensemble des données annoncées relatives aux pompes à chaleur sont fiables (volume sonore, consommation…).

Quelques précautions à prendre avant de remplacer une chaudière gaz par pompe à chaleur

Assurez-vous de disposer d’une bonne ventilation et d’une bonne isolation. Installer un système plus performant dans une habitation où les déperditions énergétiques sont constantes ne vous permettra pas de consommer moins ou de dépenser moins.

Chiffrez votre pompe à chaleur, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Remplacer une chaudière gaz par une pompe à chaleur : installation et financement

Combien ça coûte ?

L’installation d’une pompe à chaleur coûte environ 2 à 3 fois plus cher que celle d’une chaudière classique au gaz. Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), il faut compter environ 100€ TTC / m² chauffé pour l’installation d’une PAC air / air fonctionnant via aérothermie (pour un logement de 110 m²). La pompe à chaleur air-air est la moins onéreuse. Installer une pompe à chaleur géothermique est en revanche beaucoup plus onéreux : entre 13 000 et 15 000 € en moyenne, du fait des lourds travaux à effectuer. Son installation implique une installation de capteurs en extérieur (capteurs horizontaux) voire un forage en profondeur (capteurs verticaux), entre 30 et 100 m de profondeur !

A qui faire appel pour remplacer votre chaudière gaz par une pompe à chaleur ?

Tournez-vous vers un professionnel RGE, spécialisé dans l’installation de systèmes de chaleur à base d’énergies renouvelables. Ceci est d’ailleurs un impératif si vous souhaitez bénéficier par la suite d’une prime énergie pompe à chaleur.

Remplacer une chaudière gaz par une pompe à chaleur : possible grâce à la prime énergie PAC !

Les conditions d’éligibilité des PAC à la prime énergie CEE dépendent de leur type. Ainsi, les critères relatifs aux PAC air/air sont décrites dans la fiche d’opération standardisée n°BAR-TH-129 tandis que ceux des pompes à chaleur air/eau et eau/eau sont associés à la fiche BAR-TH-104. Mais de quelles conditions d’éligibilité parlons-nous ?

  • Pour les PAC air/air. La puissance nominale doit être inférieure ou égale à 12kW et le coefficient de performance saisonnier supérieur ou égal à 3,9.

  • Pour les PAC air/eau et eau/eau, le coefficient d’énergie saisonnier (ETAS) doit être supérieur ou égal à 111 % et à 12 6% lorsqu’il s’agit d’un modèle basse température. Cela s’applique aux modèles adaptés à un usage résidentiel et donc la puissance est inférieure à 400 kW.

Muni de ces informations, vous ne devriez plus hésiter très longtemps avant de remplacer votre chaudière par une pompe à chaleur en bénéficiant de la prime énergie associée. La question est, laquelle ?

Poursuivez votre lecture