Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle surface chauffer avec une chaudière à granulés ?

5 min de lecture

Pour une maison bien isolée, 7 kW permettent de chauffer un peu plus de 100 m2 de surface habitable. La surface que vous pourrez chauffer dépend de la qualité de l'isolation et du rendement de votre chaudière à granulés. La situation géographique du logement peut aussi influencer la surface qu'il sera possible de chauffer.

Sur quels critères définir la puissance nécessaire de sa chaudière à granulés ?

Plusieurs critères peuvent être pris en compte dans le calcul de la puissance nécessaire pour votre chaudière. Il s'agira notamment de :

  • La taille du logement

  • La qualité de l'isolation

  • Les habitudes de consommation du foyer

  • La situation géographique

Pour certains, d'autres données entreront en compte dans le choix de leur système de chaudière. Il peut notamment s'agir de la source d'énergie, pour ce dont les convictions écologiques ne sont pas compatibles avec certaines d'entre elles. La puissance nécessaire pourra aussi différer, en fonction de l'utilisation que les particuliers souhaitent faire de la chaudière à granulés. Elle sera par exemple plus importante, si le système doit alimenter un circuit d'eau chaude sanitaire conjointement à celui du chauffage.

Zoom sur le rendement de la chaudière à granulés

Dans le calcul de la surface pouvant être chauffée grâce à une chaudière à granulés, il faudra prendre en compte son rendement. En principe, pour ce type d'équipement, vous profiterez d'un excellent rendement. Il pourra atteindre 90 %. Cette donnée indique l'efficacité de la chaudière, en calculant la différence entre la quantité d'énergie combustible utilisée, et celle produite.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

La puissance de la chaudière à granulés en fonction du logement

Pour une maison mal isolée

Nous considérons généralement les maisons comme étant mal isolées, lorsqu'elles ont été construites avant le début des années 90, et qu'elles n'ont pas été isolées par la suite. Cette estimation tient donc compte des potentielles pertes de chaleur constatées sur ce type d'habitation. La plupart du temps, on y retrouve des isolants plutôt minces au niveau des murs et des menuiseries avec un simple vitrage.

Pour chauffer un logement de 70 mètres carrés, il faudra compter entre 8 et 13 kW. Pour un logement de plus de 70 m2, le système des chaudières à granulés peut être insuffisant.

Pour ceux qui souhaitent se doter de ce type de système, vous aurez la possibilité d'effectuer des travaux d'isolation préalable. Il est aussi possible de miser sur une chaudière à granulés pour chauffer une partie de la maison. Il est aussi fréquent que les particuliers habitant dans ce type de logement choisissent de n'utiliser la chaudière à granulés que pour chauffer l'eau sanitaire. Il s'agit de celle qui sera utilisée dans la cuisine et dans la salle de bain.

Pour une maison à l’isolation moyenne

Les maisons considérées comme ayant une isolation moyenne sont celles qui ont été construites entre 1990 et 2000. Ils sont souvent caractérisés par des menuiseries avec un simple vitrage. Au niveau des murs, l'isolation est cependant généralement plus efficace que celle constatée sur des logements construits avant les années 90.

En principe, pour chauffer une surface de 70 mètres carrés, 7 kW seront suffisants. Il sera possible de chauffer 140 m2, avec une chaudière à granulés d'une puissance 2 13 kW.

Pour une maison bien isolée

Pour les maisons bien isolées, construites après 2000 et/ou respectant les normes RT 2012, la puissance nécessaire est beaucoup moins importante. Il peut aussi s'agir des logements ayant subi une rénovation, pour s'éloigner du statut des passoires thermiques. Plusieurs éléments caractérisent ce type de logement. Ils bénéficient généralement d'une bonne isolation au niveau des murs, des combles ou encore des menuiseries. 6 kW seront par exemple parfaitement suffisants pour chauffer une surface de 90 m2. Avec 13 kW, il sera possible de chauffer jusqu'à 190 mètres carrés.