Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment neutraliser une cuve à fioul ?

6 min de lecture

Pour neutraliser une cuve associée à une chaudière fioul, il faut d’abord procéder à son dégazage puis à son nettoyage. Ensuite, avec des machines adaptées, on pulvérise un matériau inerte (comme du béton, du sable ou de la terre) qui va rendre l’accumulation de gaz impossible et mettre en sécurité l’ensemble de la cuve.

Neutraliser une cuve à fioul : la mise en sécurité

Si votre logement utilise un chauffage au fioul domestique mais que vous souhaitez passer à une autre énergie, il est indispensable de réaliser certaines opérations de maintenance sur la cuve.

En effet, en basculant sur une autre solution pour vous chauffer, vous devez mettre en sécurité votre cuve à fioul et procéder pour cela à sa neutralisation ou à son démantèlement.

Ne laissez jamais une cuve à fioul abandonnée, sans prendre le temps de la dégazer et de la nettoyer pour la mettre hors service.

  • Dans le cas d’une cuve à fioul aérienne, c’est-à-dire positionnée en extérieur et facilement accessible, c’est le démantèlement qui est souvent privilégié. Dans ce cas, on procède au dégazage puis à la découpe en morceaux de la cuve pour qu’elle soit enlevée. L’évacuation comme la valorisation de la cuve à fioul sont à réaliser par des professionnels. Ils vont se charger du transport des différentes pièces vers un centre de traitement des déchets agréé.

  • Dans le cas d’une cuve à fioul enterrée, les opérations permettant de l’extraire du sol pour la valoriser sont plus complexes. C’est ainsi que l’on préfère l’opération de neutralisation. Là encore, tout doit être réalisé par des professionnels certifiés, avec un savoir-faire technique particulier.

Que votre cuve à fioul soit totalement retirée ou mise en sécurité à l’aide d’une opération de neutralisation, plusieurs étapes doivent se succéder. Tout commence généralement par la vidange, c’est-à-dire l’aspiration des boues et des résidus d’hydrocarbures contenus à l’intérieur de la cuve. On réalise ensuite un dégazage en injectant de l’air sous pression dans la cuve ou en aspirant les vapeurs résiduelles. Ce n’est qu’après ces deux premières étapes que l’on peut procéder à la neutralisation.

La neutralisation doit intervenir dans un délai maximum de 48 heures après le dégazage de la cuve. Cette période permet de remplir la cuve sans danger. Si cela n’est pas fait, il faudra alors procéder à nouveau à un dégazage car le fioul risque de s’accumuler et de former des poches dangereuses.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Neutraliser sa cuve à fioul

Le fait de neutraliser une cuve à fioul consiste à combler l’espace vide à l’intérieur grâce à un matériau inerte. Avec du sable, du béton ou tout autre élément permettant de combler l’intérieur de la cuve à fioul (parfois de la terre), on a l’assurance que le gaz ne peut plus s’accumuler. La neutralisation revient donc à une opération de mise en sécurité.

Pour neutraliser une cuve à fioul, ce sont souvent des camions pulvérisateurs ou des tracteurs avec un équipement spécifique qui permettent de combler le réservoir.

Le certificat de neutralisation pour une cuve à fioul

Comme vous avez pu le faire par le passé en utilisant votre cuve à fioul et en procédant à son dégazage (nettoyage classique), la neutralisation aboutit sur la délivrance d’un certificat. Le prestataire qui réalise la neutralisation doit vous remettre ce document qui résume les opérations réalisées et indique que votre cuve à fioul est désormais hors d’usage. Ne négligez pas ce document. Il est important de le conserver notamment pour justifier en cas de vente du bien de la bonne gestion qui a été faite de la cuve à fioul.