Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quels sont les différents types de pellets ?

5 min de lecture

Dans le commerce, il est possible de trouver des pellets résineux, feuillus ou encore mixtes à destination de la chaudière à granulés. La composition des pellets permet de déterminer la catégorie dans laquelle il se trouve. Si les uns disposent d'un taux d'humidité idéalement bas, les autres permettront une composition 100 % naturelle.

Dans cet article, nous vous proposons de partir à la découverte des différents types de pellets disponibles sur le marché. Il s'agira pour vous de l'opportunité de découvrir ceux qui vous permettront de profiter des meilleures performances, tout en assurant le bon fonctionnement de votre système.

quels sont les différents types de pellets

Qu’est-ce que les pellets ?

Les pellets sont des granulés composés majoritairement ou à 100 % de bois. Ils pourront être utilisés pour faire fonctionner un poêle à granulés ou une chaudière à granulés. On obtient cette matière grâce à l'agglomération de silure et de copeaux de bois. Il s'agit donc d'une matière première qui peut parfaitement être récupérée suite au travail des acteurs de l'industrie du bois. Il en existe plusieurs types sur le marché, que vous pourrez acheter si vous disposez d’une chaudière à granulés ou un poêle à granulés.

Les pellets résineux

Les pellets résineux sont ceux qui sont obtenus à partir de bois comme le sapin, le cèdre, l'épicéa ou le pin. On les reconnaît généralement grâce à leur aspect légèrement brillant. La résine contenue dans ce type de bois permettra donc de créer un lien naturel, permettant aux fibres de rester agglomérées entre elles. Par rapport à des pellets ne disposant pas de ce liant naturel, les pellets résineux proposent un encrassement moindre.

Notez toutefois que le taux d'humidité des pellets résineux est généralement beaucoup plus élevé que celui des pellets feuillus. En général, on considère que le taux d'humidité de ce genre de matière devrait être inférieur à 10 % pour offrir une combustion optimale. Le pouvoir calorifique des pellets résineux reste néanmoins le plus prometteur, par rapport aux autres disponibles sur le marché.

Les pellets feuillus

Les pellets feuillus sont obtenus à partir de bois comme le chêne, le châtaignier, l'eucalyptus, le bouleau, le frêne ou encore l'érable. Lorsque le combustible est composé exclusivement de feuillus, le liant présent naturellement sera insuffisant. Il est donc fort possible que les fabricants y ajoutent des produits chimiques pour créer ce phénomène des agglomérations des fibres de bois.

Attention, si vous choisissez un sac de pellets exclusivement composé de ce type de matière, l'encrassement de votre chaudière à granulés pourrait intervenir de façon prématurée. Par ailleurs, il s'agit du type de pellets disposant du taux d'humidité le plus bas. Cela évite ainsi les fumées et permet de ne générer que très peu de cendres. Il y a donc bien des avantages à miser sur ce combustible.

Attention, si vous choisissez un sac de pellets 100 % feuillus, l'encrassement de votre chaudière à granulés pourrait intervenir de façon prématurée.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Les pellets mixtes

Conscient des avantages et des inconvénients de chaque type de pellets, de plus en plus de fabricants vous proposent des pellets mixtes. Ils seront donc composés de 80 % de pellets feuillus et de 20 % de pellets résineux. Il est aussi possible que la composition inverse vous soit proposée. En vous invitant à choisir des recettes mixtes, les marques de pellets cherchent à vous proposer des combustibles avec un liant naturel, profitant d'un encrassement moindre et d'un taux d'humidité idéalement bas.

Quels pellets choisir pour sa chaudière à granulés ?

Plusieurs critères peuvent vous permettre de choisir parmi plusieurs variétés de pellets. Les fabricants peuvent tout d'abord vous indiquer le pouvoir calorifique des pellets. Il s'agira pour vous de choisir le meilleur possible, pour bénéficier d'un rendement efficace. Vous pouvez aussi choisir les pellets en fonction de leur composition. En principe, les particuliers soucieux de l'écologie privilégieront les compositions les plus naturelles possibles. Il s'agit par ailleurs d'éviter l'encrassement du dispositif.