Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Pourquoi garder sa chaudière fioul ?

7 min de lecture

Garder sa chaudière fioul peut être intéressant si celle-ci ne donne pas de signes de fatigue et vous permet de vous chauffer de manière relativement économique. Si votre chaudière fioul est à condensation, voire même s’il s’agit d’un modèle très haute performance énergétique (classe A), la garder tant qu’elle est fonctionnelle est peut-être la meilleure solution. En revanche, si celle-ci est défectueuse et qu’il faut la remplacer, il n’est pas possible de choisir une chaudière au fioul.

La disparition du chauffage au fioul dans les constructions neuves

Avoir une chaudière au fioul dans son logement est aujourd’hui impossible avec une construction neuve. En revanche, cette solution technique reste très présente dans l’ancien, souvent car le logement concerné ne pouvait pas faire l’objet d’un raccordement au réseau de gaz naturel au moment de sa construction.

Si vous occupez une maison ou un appartement avec une chaudière au fioul, devez-vous la garder ? La réponse dépend avant tout de l’état de votre mode de chauffage, de son coût à l’usage… et des obligations légales.

Depuis le 1er juillet 2022, il n’est plus possible de conserver son chauffage au fioul lorsque sa chaudière ne fonctionne plus et qu’il faut la remplacer. En effet, jusqu’à cette date, il était possible de remplacer une chaudière au fioul par un modèle à haute performance ou même à très haute performance énergétique (c’est-à-dire correspondant à la classe énergétique A ou B). Mais parce que le chauffage au fioul est polluant, ces équipements ne peuvent désormais plus être installés.

Si votre chaudière au fioul présente une anomalie et qu’elle ne fonctionne plus, il est toujours possible de la réparer. En revanche, si un remplacement est nécessaire, vous ne pouvez plus la garder :

  • Un remplacement avec une chaudière au fioul fonctionnant au biofuel F30 (à base de colza) est possible. Il s’agit du minimum technique pour conserver un chauffage avec ce type d’énergie.

  • Vous pouvez également installer une chaudière fioul si celle-ci intervient en relève d’un autre système de production de chauffage comme par exemple une pompe à chaleur. Il ne s'agit pas, alors, du système de production principal.

  • Pour basculer sur une énergie plus verte et économique, changez votre mode de production de chauffage et ne gardez pas votre chaudière fioul. Vous pouvez passer à l’aérothermie ou à la géothermie avec une pompe à chaleur (PAC). Vous bénéficierez alors d’aides financières auxquelles échappent les chaudières au fioul.

Permettant un fonctionnement autonome avec un seul rechargement par an, proposant un bon rendement et une compatibilité avec de nombreux systèmes de régulation, les chaudières au fioul possèdent également des limites. L’encombrement pour la cuve de fioul n’est pas négligeable et le combustible polluant utilisé est fortement soumis aux fluctuations des prix de l’énergie. Si votre chaudière au fioul commence à être âgée (la durée de vie de ce genre d’équipement est comprise entre 20 et 25 ans) et si vous voulez passer à une énergie plus durable et moins chère, mieux vaut ne pas la garder.

Depuis le 1er juillet 2022, il n’est plus possible de conserver son chauffage au fioul lorsque sa chaudière ne fonctionne plus et qu’il faut la remplacer.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Garder sa chaudière au fioul en utilisant les cas d’exemption

Parce que le chauffage au fioul est très polluant et est aujourd’hui considéré comme incompatible avec les principes du développement durable, la pose des chaudières qui utilisent cette énergie est interdite. Il existe toutefois certains cas prévus par la loi qui permettent de contourner cette interdiction.

Plus précisément, on parle d’exemptions qui permettent d’installer une chaudière au fioul.

  • En cas d’impossibilité technique liée aux caractéristiques du bâtiment ;

  • En cas d’absence de solution de raccordement à des réseaux de chaleur ou de gaz naturel et si l’installation d’un nouvel équipement nécessite des travaux de renforcement sur le réseau de distribution publique d’électricité.

Si vous faites partie des rares logements qui n’ont pas d’autres moyens que de se chauffer au fioul, vous pouvez utiliser ces cas d’exemption et justifier de votre situation. Il vous sera alors possible de conserver cette énergie et de vous équiper en gardant votre chaudière au fioul ou en achetant un nouveau modèle.