Chauffage électrique basse consommation : des radiateurs à chaleur douce

Parce que le chauffage est un poste de dépense important, notamment lorsqu’il repose sur l’énergie électrique, il est important de chercher des solutions techniques économes. N'oublions pas que le chauffage représente jusqu'à % de la consommation électrique en période hivernale ! Le chauffage électrique basse consommation s'impose donc comme la solution idéale si vous souhaitez conserver votre mode d'alimentation mais opter pour des convecteurs moins énergivores dans le cadre de vos travaux de rénovation. Mais voilà : la consommation d’un chauffage électrique varie grandement selon la qualité des appareils que vous installez - radiateur électrique à inertie, radiateur d'appoint etc. - les caractéristiques de votre logement ou encore votre profil de consommation. Pour vous aider dans votre choix, nous vous proposons de dresser la liste des avantages du chauffage basse consommation et notamment du radiateur électrique basse consommation. Vous serez plus à même de faire votre choix parmi les appareils en vente sur le marché.

Financez votre chauffage écologique avec une éco-prime

Un chauffage écologique vous permet de polluer moins mais aussi de dépenser moins. Faites financer votre chantier et bénéficiez de performances thermiques accrues.

  • Jusqu’à 75 % d’économies d’énergie par rapport à un chauffage ancien

  • Votre chauffage écologique indemnisé jusqu’à 12 000 €

  • Des équipements propres, fonctionnant aux énergies renouvelables

Instantané, gratuit et sans engagement.

Chauffage électrique basse consommation : quels sont ses avantages ?

Qui dit chauffage électrique basse consommation dit forcément économies d'énergie. Votre radiateur électrique basse consommation est conçu pour chauffer davantage, tout en consommant moins d'électricité. Votre confort thermique (la sensation de chaud et de bien-être à l'intérieur de l'habitation) augmente alors tout naturellement. La chaleur restituée est homogène et continue, bien loin des courants d'air chaud des anciens convecteurs électriques.

De l'autre côté, votre facture d'électricité, elle, se voit fortement réduite. On estime généralement que sur une habitation située en zone climatique H2 (tempérée), le montant des économies d'énergie annuelles par rapport à l'utilisation de vieux convecteurs est d'environ 300 € ! Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, choisir des émetteurs électriques basse consommation en remplaçement de vos vieux radiateurs, et en complément d'un chauffage central basse consommation est toujours une excellente idée. C'est d'ailleurs fortement recommandé par les professionnels.

N'oubliez pas qu'en consommant moins d'énergie électrique, vous oeuvrez aussi pour limiter votre empreinte carbone, l'électricité restant en grande majorité une énergie fossile, même dans le cas où elle est supportée par le nucléaire. Pour maximiser autant que possible votre action environnementale, vous pouvez sinon opter pour une offre d'énergie verte en sus de l'installation de votre chauffage basse consommation.

Chauffage électrique basse consommation

Chauffage électrique basse consommation : optez pour le radiateur électrique à inertie

Les radiateurs électriques ont longtemps été critiqués et pointés du doigt pour leurs mauvaises performances : rendement, air sec et désagréable et surtout, coût énergétique extrêmement élevé. Ils étaient devenus les mauvais élèves en matière de chauffage. Cependant, la technologie a évolué, et il est aujourd’hui possible d’acheter des radiateurs électriques basse consommation, les plus plébiscités en matière de chauffage électrique basse consommation. Plusieurs produits sont disponibles et viennent combler les lacunes des anciens radiateurs électriques. C'est notamment le cas des radiateurs électriques basse consommation à inertie, que l'on appelle aussi radiateurs rayonnants.

Affublés d'une technologie bien plus récente que les radiateurs à accumulation électrique (lourds et volumineux), les radiateurs à inertie possèdent un encombrement réduit et sont relativement légers. L’inertie thermique, c’est-à-dire la diffusion progressive de chaleur, permet un rayonnement même lorsque l’appareil est arrêté, idéal pour bénéficier d’une bonne température dans toutes les pièces concernées tout en réalisant des économies sur le long terme. On parle d'effet Joule, c'est-à-dire d'énergie électrique transformée en énergie calorifique au moyen d'une résistance.

La chaleur procurée est douce, l'air est moins sec et respirable. Quant aux économies d'énergie, celles-ci sont encore plus grandes du fait de la présence d'un régulateur ! Cet accessoire permet de déterminer avec une extrême précision la température des pièces de l'habitation, voire même pour certains modèles, de piloter l'allumage et l'extinction à distance de votre chauffage électrique basse consommation. Les modèles à régulation sont bien entendu plus onéreux, mais ce coût d'acquisition est rapidement réduit du fait de la diminution des factures électriques.

En matière de chauffage électrique basse consommation, deux choix s'offrent à vous : le radiateur électrique à inertie fluide, et le radiateur électrique basse consommation à inertie sèche. La principale différence réside dans les caractéristiques de diffusion de la chaleur : par fluide caloporteur ou directement via le corps de chauffe.

Le radiateur électrique basse consommation à inertie fluide

Les radiateurs électriques basse consommation à inertie fluide sont également appelés radiateurs à fluide caloporteur. Le principe est simple : un fluide circule dans le radiateur et est chauffé par une résistance. Le rôle de cette résistance ? Transformer les calories reçues en chaleur ! Ce fluide stocke donc les calories puis les diffuse progressivement dans la pièce par rayonnement. Contrairement au fonctionnement d’un radiateur électrique classique, la diffusion se fait donc de manière bien plus douce et agréable, le coefficient d'émissivité de ce type de radiateur électrique est excellent !

Un fluide caloporteur pour diffuser la chaleur

Le fluide qui circule à l’intérieur d’un radiateur électrique basse consommation caloporteur peut être de l’huile minérale, de l'huile végétale ou encore du glycol. Ces liquides sont choisis en fonction de leurs propriétés thermiques fortes, qu'ils conservent sur le long terme : viscosité, capacité thermique volumique, conductivité électrique, propriétés oxydantes etc. Pour un modèle de chauffage électrique basse consommation plus économique, on opte généralement pour de l'eau glycolée, mais celle-ci peut encrasser en partie la résistance au fil des années, ce pourquoi un entretien plus poussé est généralement recommandé pour éviter de perdre en performances de chauffe ou de générer des fuites. 

Quant au matériau du radiateur électrique basse consommation à inertie fluide, celui-ci est généralement de l'aluminium ou de l'acier. Les modèles de chauffage basse consommation en acier assurent généralement un meilleur rayonnement puisqu'ils sont intégralement remplis de ce fluide caloporteur. Les modèles en aluminium contiennent moins de fluide mais sont adaptés à tous types de pièces de l'habitation et disposent d'une très bonne vitesse de chauffe.

Quel est le prix d’un radiateur électrique basse consommation à inertie fluide ?

En règle générale, le fluide caloporteur ne permet pas une aussi bonne accumulation de chaleur que les matériaux réfractaires. La conséquence positive à cela, c'est que le radiateur à inertie fluide est généralement moins coûteux que le radiateur électrique basse consommation à inertie sèche ! On trouve certains modèles accessibles à partir de 200 €. Les modèles les plus puissants mais également les plus technologiques dépasseront allègrement 1 000 € pièce. Tout dépend également des équipements du radiateur : programmateur, thermostat électronique, commande digitale, radiateur électrique basse consommation connecté etc. Notons que la puissance ou le design du chauffage électrique basse consommation entre aussi en jeu en matière de coût : les modèles verticaux plus design et généralement moins encombrants restent généralement plus coûteux.

Chiffrez votre chauffage écologique, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Le radiateur électrique basse consommation à inertie sèche

Comme pour le radiateur électrique à inertie fluide, l’idée de ce système est ici d’effectuer un stockage de la chaleur, pour la diffuser progressivement. Dans les radiateurs à inertie sèche, pas de fluide caloporteur. Ici, la résistance thermique est directement en contact avec le matériau du panneau rayonnant (matériau dit "réfractaire"). La résistance peut même être intégrée au matériau dans certains modèles, pour permettre une optimisation énergétique totale. Ce matériau se réchauffe au contact de la chaleur puis restitue cette chaleur sous forme de rayonnement dans toute la pièce une fois le radiateur éteint.

Quel matériau choisir pour ce radiateur électrique basse consommation ?

Ce matériau peut être selon le choix effectué par les fabricants : de la brique, de la céramique, de la fonte ou encore de la pierre de lave ou de la stéatite. Le choix du matériau est effectué en fonction de sa résistance aux fortes chaleurs, c'est pourquoi on retrouve généralement ces derniers dans la constitution des poêles à bois, par exemple.

En règle générale, le plus performant des radiateurs électriques basse consommation à inertie sèche sera en fonte, un matériau certes lourd mais disposant des meilleures capacités de restitution de la chaleur. Pour un chauffage électrique basse consommation relativement moins onéreux, préférez le radiateur électrique à inertie sèche en aluminium (très répandu) ou en céramique. Attention : l'aluminium permet une montée en température rapide mais dispose d'une inertie toutefois plus faible.

Dans tous les cas, et comme évoqué précédemment, le radiateur à inertie sèche permet un emmagasinement plus durable de la chaleur et offre donc de meilleures performances thermiques. Il est également moins coûteux à l'usage et parfaitement étanche : aucun risque de fuite de liquide ! Mais combien ça coûte ?

Combien débourser pour l'acquisition de ce chauffage électrique basse consommation ?

Selon le cœur de chauffe qui est utilisé, donc le matériau réfractaire ou métallique choisi, le prix varie du simple au quadruple. Ainsi, il est possible de trouver des radiateurs électriques basse consommation à inertie sèche d’entrée de gamme à partir de 400 ou 500 €. Toutefois, pour vous offrir un radiateur électrique basse consommation à inertie sèche très haut de gamme, il faudra débourser au moins 1 500 à 2 000 €. Les modèles les plus coûteux à l'achat sont aussi ceux qui vous offriront de meilleures possibilités de personnalisation : réglage de la température en fonction des pièces de l'habitation, allumage ou extinction automatique grâce à un mode de détection de fenêtres ouvertes, etc.

Bon à savoir : plus vous optez pour l'installation d'un chauffage électrique basse consommation performant, plus vous pouvez prétendre à des aides à la rénovation énergétique comme la prime CEE. Celle-ci indemnise les émetteurs électriques à fonctions avancées et les radiateurs rayonnants, à hauteur de 50 à 100 € par équipement environ. Cela peut réellement changer la donne ! Pour en savoir plus, parlez-en à votre artisan ou maître d'oeuvre.

Vous l'aurez compris, vous pouvez désormais profiter d’une chaleur agréable, diffusée de manière continue sans voir la facture être gonflée à la fin du mois, en optant pour un chauffage électrique basse consommation. Si vous avez encore en tête les clichés à propos des radiateurs électriques « grille-pain » fixés au mur, le moment est venu pour vous de changer de vision. En cas de doute sur le radiateur électrique basse consommation à installer, n'hésitez pas à en parler à votre artisan.