Illustration article

Quelle est la durée de vie d'un chauffe-eau thermodynamique ?

7 min de lecture

En 2022, le marché du chauffe-eau thermodynamique est en forte croissance. Rentable, économique et facile d’utilisation : il s’avère être un modèle parfait pour répondre aux nouvelles normes pour la transition écologique. Reste à savoir quelle est la durée de vie d’un chauffe-eau thermodynamique. Si le délai varie en fonction de la qualité de l’appareil, de la qualité de l’eau, de son emplacement et de sa capacité, la durée de vie d’un chauffe-eau thermodynamique est en moyenne de 15 à 20 ans. Focus.

Durée de vie d’un chauffe-eau thermodynamique

En moyenne, un chauffe-eau thermodynamique a une durée de vie qui varie de 15 à 20 ans. Évidement, cela dépend de plusieurs critères, et notamment de son entretien. Pour s’assurer le meilleur état de marche, il est nécessaire de :

  • Faire réaliser un entretien chaque année par un professionnel

  • Nettoyer les grilles et vérifier le débit d’eau

  • Réaliser un détartrage tous les 18 mois pour les eaux dures

  • Faire contrôler le bon fonctionnement de la cuve et de la pompe à chaleur

  • Effectuer une vidange si l’appareil n’a pas été utilisé sur une longue période.

Quels critères influencent la durée de vie d’un chauffe-eau ?

Si la durée de vie d’un chauffe-eau thermodynamique se situe en moyenne entre 15 et 20 ans, il est tout à fait possible de la prolonger en veillant à quelques points. Parmi les plus décisifs, on retrouve :

La qualité du chauffe-eau thermodynamique

Investir dans un produit de qualité ne vous apportera que des bénéfices. En plus de prolonger la durée de vie de votre équipement, vous profiterez d’un meilleur confort de chauffe, de moins de nuisances sonores et effectuerez plus d’économie à la longue. Mais alors, comment reconnaître un chauffe-eau de qualité ?

Pour cela, vous pouvez baser votre comparaison sur trois points :

  • La certification NF PAC : ce label certifie les performances énergétiques et la puissance acoustique des produits selon la norme européenne AFNOR. Elle garantit en outre un seuil d’efficacité (coefficient de Performance minimal de 3) et de niveaux sonores.

  • La qualité des matériaux : pour améliorer la longévité de l’appareil, assurez-vous qu’il a été construit avec des matériaux solides. Par exemple, privilégiez une cuve en inox si vous êtes raccordé à un réseau d’eau dure.

  • La marque : de façon très générale, les marques les plus connues sont celles qui offrent les meilleurs indices. De plus, faire le choix d’une marque de renommée vous permet de faire appel à n’importe quel professionnel, plutôt que de devoir en choisir un spécialiste pour votre modèle. Ainsi, vous pouvez vous diriger vers de grandes marques telles que Atlantic, Thermor ou Dietrich.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

La qualité de l’eau

Le principal ennemi du chauffe-eau est l’eau elle-même. En fonction des régions, l’eau peut être « dure ». En d’autres termes, elle contient beaucoup de magnésium et de calcium, des substances néfastes pour la résistance de votre équipement. En revanche, une eau « douce » est toute autant agressive pour votre chauffe-eau puisqu’elle contient du chlorure, du sulfate et du nitrate qui joueront sur la corrosion de votre cuve. Ainsi :

  • Si l’eau de votre zone géographique est dure : privilégiez un chauffe-eau dont la résistance est protégée du tartre.

  • Si l’eau de votre zone géographique est douce : cherchez un modèle pour lequel la cuve est protégée.

  • Si vous n’êtes pas sûr : vous pouvez choisir un chauffe-eau qui combine les deux technologies.

L’emplacement du chauffe-eau thermodynamique

Pour bien fonctionner, le chauffe-eau thermodynamique a besoin d’un environnement optimal. En fonction du modèle (air ambiant ou air extérieur), les critères sont un peu différents. Pour un chauffe-eau thermodynamique air ambiant, il faut :

  • Une pièce non chauffée

  • Un volume d’au moins 20 m3

  • Une pièce protégée du gel et à l’abri des rayons du soleil

  • Une haute sous plafond de 2.10 m minimum

Pour ce qui est d’un chauffe-eau thermodynamique, vous pouvez le placer à peu près n’importe où. Attention cependant à garder une distance avec les pièces de vie et les chambres si vous faites le choix d’un modèle avec une puissance sonore élevée.

La capacité du chauffe-eau

Le choix de la capacité de votre chauffe-eau thermodynamique dépend principalement de l’usage fait de l’appareil et de la composition du foyer. Un chauffe-eau sous-dimensionné consomme davantage pour combler le manque, tandis qu’un chauffe-eau surdimensionné consomme à perte. L’idéal est de demander conseil à un professionnel qui saura au mieux prendre en considération vos besoins réels.