Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment isoler une maison en pisé ?

5 min de lecture

Vous projetez de rénover une maison ancienne ? Vous vous demandez comment faire l’isolation d’une maison en pisé ? Il s’agit d’une question légitime, puisque le matériau a ses spécificités. En revanche, il existe une solution pour isoler une maison en pisé sans nuire à ses performances thermiques : c'est l’isolation déportée. Cela nécessite de créer une seconde paroi, à quelques centimètres des murs en pisé, pour venir poser un isolant sans compromettre l’intégrité du bâtiment tout en assurant l'isolation de la maison. Explications.

Maison en pisé : la solution de l’isolation déportée

Il est particulièrement difficile d’isoler une maison en pisé en raison de la spécificité du matériau. En effet, le mur en pisé a la particularité d’absorber la chaleur du soleil la journée et de la restituer en soirée, lorsque les températures se sont rafraîchies. Ce matériau a également la capacité d’absorber l’humidité à l’intérieur de la maison et de la rejeter à l’extérieur. Il fonctionne comme un véritable garant de la qualité de l’air de votre logement.

C’est pourquoi il est si compliqué d’imaginer une isolation fonctionnelle, sans endommager les propriétés naturelles du pisé. Néanmoins, il existe une solution pour contourner le problème. Il s’agit de l’isolation déportée. Cette technique demande des arrangements spécifiques. En effet, il est nécessaire de laisser un vide d’au moins 5 cm entre le mur et l’isolant

Voici les étapes pour réussir l'isolation déportée :

  • Fixez un rail au sol, à au moins 5 cm du mur en pisé.

  • Fixez un rail au plafond, à au moins 5 cm du mur en pisé.

  • Posez une plaque de plâtre BA13 entre les rails.

  • Posez l’isolant.

  • Créez un courant d’air en perçant un trou de 6 à 10 cm d’aération en haut et en bas pour venir placer une grille d’aération.

Cet espace nouvellement créé permettra à vos murs en pisé de respirer, tout en profitant d’un espace parfaitement isolé. Vient alors le choix de l’isolant.

Comment isoler une maison en pisé : quel matériau privilégier ?

On vous l’expliquait à l’instant, le pisé a de nombreuses qualités. Cependant, il est compliqué à travailler et à associer. Il nécessite d’être associé à un isolant respirant et naturel, qui cohabite parfaitement avec ce type de structure. Nous vous conseillons d’opter pour de la laine de bois.

Habituellement vendue sous forme de panneaux, la laine de bois est, comme son nom l’indique, composée de fibres de bois densifiées. Elle offre un très bon déphasage thermique, une remarquable isolation acoustique et une excellente isolation thermique (0.037 à 0.050 W/mK). Durable et écologique, la laine de bois est aussi ignifuge. Elle offre un parfait compromis pour les maisons en pisé puisqu’elle a des propriétés absorbantes. Enfin, la laine de bois est naturellement respirante. Ainsi, elle ne nuit pas aux propriétés naturelles du matériau et ne risque pas de compromettre l’intégrité du bâtiment.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Qu’est-ce qu’une maison en pisé ?

C'est au XIIIᵉ siècle, selon les archéologues, que la construction en pisé de terre serait apparue en France. De l’antiquité à aujourd’hui, la technique de construction en pisé n’a pas connu d’évolution marquante, si ce n’est l’automatisation du compactage. Mais qu’est-ce qu’une maison en pisé ?

Le pisé est une sorte de terre crue compactée, associant à la fois de l’argile, du silt, du sable, des graviers et des petits cailloux. Une fois compactée, la terre forme un mélange homogène et solide qui n’a besoin d’aucun soutien et permet ainsi de créer des murs robustes destinés à la construction de bâtiments.

Généralement, il s’agit de terre locale, souvent récupérée sur les lieux du chantier en construction. Néanmoins, il est important de souligner que toutes les terres ne conviennent pas à la formation du pisé. En effet, le pisé utilisé en construction est mélangé à d’autres éléments pour obtenir une granulométrie variée. Cela permet par exemple d’obtenir un matériau final capable de réguler l’humidité, avec d’excellentes propriétés isolantes.