Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment isoler sa maison quand on est locataire ?

5 min de lecture

En tant que locataire, on se retrouve parfois à occuper des logements à l’isolation inexistante. En plus de la sensation désagréable de froid et d’humidité, ces déperditions de chaleur impactent fortement vos factures d’énergie. N’attendez plus pour prendre les choses en main. Isoler sa maison quand est locataire est tout à fait possible à l’aide de nouveaux joints, de rideaux thermiques, de tapis épais ou encore de réflecteurs pour radiateur. Découvrez tous nos conseils en isolation !

Calfeutrez les portes et fenêtres

Les portes et les fenêtres représentent sans aucun doute la première source de déperdition de chaleur dans les maisons et appartements anciens. Mal isolés, ces différents éléments ne vous protègent que trop peu de l’infiltration des courants d’air. Le choc thermique créé entre la température intérieure et extérieure se caractérise par des petites gouttelettes d’humidité, souvent visibles sur les carreaux des fenêtres. Ainsi, en plus de faire fluctuer la température de votre logement, les portes et fenêtres peuvent être à l’origine de moisissures peu esthétiques et parfois dangereuses pour la santé.

Joints pour encadrements

Pour calfeutrer efficacement vos portes et fenêtres, la première solution est de poser de nouveaux joints sur les encadrements. Abimés ou inexistants, ces espaces non protégés sont responsables d’une grande partie de vos déperditions de chaleur. Peu coûteux (à partir de 2 €) et accessibles sans compétence particulière, le remplacement des joints est essentiel pour faire des économies sur la facture d’énergie.

Isolez les bas de porte

Par ailleurs, il existe des solutions pour ce qui est du dessous de la porte. En effet, vous trouverez facilement dans les magasins de décoration ou de bricolage des bas de porte pour calfeutrer les entrées d’air en dessous de vos portes. En mousse, adhésif, à visser ou même encore en textile : les bas de porte permettent à la fois d’isoler efficacement votre porte, mais aussi d’améliorer l’étanchéité de celle-ci. Les bas de porte se trouvent à partir de 3 €, en fonction de la taille, du type de joint et du type de pose.

Rideaux épais ou thermiques

Enfin, la solution la plus simple pour empêcher la fraicheur extérieure de pénétrer dans vos pièces est bien évidemment l’installation de rideaux épais ou thermiques à l’intérieur, et celle de volets à l’extérieur. Il existe aujourd’hui dans le commerce des rideaux thermiques en polyester, en laine ou en molleton, capables de retenir la chaleur à l’intérieur, et donc de réduire la consommation énergétique. L’entrée de gamme des rideaux épais se situe autour de 12 € le pan, tandis qu’il faut compter au minimum 50 € pour un rideau thermique.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Protégez les sols et les murs

Tapis épais et moquette

La pose d’un tapis épais sur le sol permet d’atténuer la sensation de froid qui peut s’en dégager. Dans le cas où votre maison souffre d’une perte de chaleur par le sol (constatée lors d’une mauvaise isolation de la dalle), cette technique simple et abordable (environ 25 € pour un grand tapis d’entrée de gamme) vous permet de créer une barrière isolante et contribue à limiter la consommation d’énergie. Si toutefois vous souhaitez privilégier la moquette, il est judicieux d’en discuter avec votre propriétaire au préalable. Effectivement, cela serait dommage que la démarche ne lui convienne pas et que vous deviez vous en débarrasser lors de votre départ.

Décorations murales et meubles

On l’oublie parfois, mais les murs peuvent aussi être froids et humides lorsqu’ils souffrent d’une mauvaise isolation. Ainsi, recouvrir les murs de nombreux objets de décoration (tableaux, miroirs, cadres) et installer des meubles à proximité directe (bibliothèque, rangement) permet à la fois de décorer votre intérieur, mais aussi de retenir la chaleur.

Optimisez l’efficacité des radiateurs

Il existe des astuces simples et efficaces pour optimiser le rendement de vos radiateurs, peu importe s’ils sont anciens ou récents. Par exemple, vous pouvez investir dans des panneaux réflecteurs pour faire des économies d’énergie. En effet, la mise en place d’un panneau réfléchissant derrière chaque radiateur va renvoyer la chaleur émise vers l'intérieur de la pièce au lieu d’aller vers les sources de fraîcheur (comme les murs). De cette manière, vous bénéficiez de toute l’énergie produite. S’il est possible de concevoir soi-même son réflecteur à l’aide d’un panneau rigide et d’aluminium, l’achat de ce produit coûte en moyenne 10 € pour une feuille à découper de 100 × 60 cm.

Installer des panneaux réflecteurs permet d'optimiser la production de chaleur des radiateurs en la renvoyant vers la pièce plutôt que le mur.

Envisagez des travaux de rénovation énergétique

Malgré ces solutions, il est parfois nécessaire d’envisager des travaux d’isolation dans un logement en location.

Les travaux qui permettront à votre logement d’être mieux isolé concernent :

  • Le changement ou la rénovation des portes et fenêtres

  • L’isolation des combles, des murs, des sols et de la toiture.

Votre premier instinct doit être d’en discuter avec votre propriétaire. Si celui-ci refuse de prendre en charge les frais de rénovation, rien ne vous empêche de les faire vous-même. Afin de réduire le nombre de logements qui présentent de faibles performances thermiques, la loi permet aux locataires de demander aux propriétaires une amélioration de l’isolation ou le remplacement du système de chauffage s’il est obsolète. Le confort thermique dans un logement est donc un droit pour tout habitant, qu’il soit locataire ou propriétaire.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour passer un hiver au chaud dans votre logement en location. Réduisez vos factures et rendez votre maison plus confortable en isolant vous-même votre maison !

Chiffrez vos travaux d'isolation, estimez vos aides.