Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment isoler phoniquement une maison mitoyenne ?

5 min de lecture

Pour isoler phoniquement une maison mitoyenne, il est possible de construire une contre-cloison au niveau des murs à isoler. Pour perdre moins de place, on pourra aussi coller les isolants phoniques directement sur les murs ou encore miser sur les peintures isolantes.

Dans certaines maisons mitoyennes, les nuisances sonores ont une véritable répercussion sur la qualité de vie des habitants. Les travaux pour isoler la maison sont donc assez fréquents, pour atténuer les bruits des voisins. Entre les solutions efficaces qui réduisent la surface habitable et celles qui vous assurent une isolation phonique sans perte de place, le choix peut être difficile.

L’isolation par la création d’une contre-cloison

L'isolation par la création d'une contre-cloison est privilégiée par de nombreux particuliers.

Pour créer une contre-cloison, il faudra :

  • Installer un rail métallique

  • Disposer le matériau isolant, qui tiendra grâce à cette structure

  • Couvrir le tout par des plaques de placo

Cette méthode, d'une efficacité redoutable, permet d’amoindrir l’impact des bruits provenant de l'autre côté de la cloison. Il est conseillé d'utiliser un bon isolant comme la laine minérale. Nous soulignons le fait que le doublage sur ossature fait perdre de la surface habitable. On estime que l'épaisseur d'une telle isolation serait au minimum de 7 cm.

Dans le cas où les nuisances sonores sont importantes, il peut également être nécessaire de créer une lame d'air importante entre la cloison et la contre-cloison. La surface habitable perdue sera alors encore plus conséquente. Vous devrez donc peser le pour et le contre entre la surface habitable réduite et le gain de confort potentiel, obtenu grâce à ces travaux.

Le double collé pour une meilleure isolation phonique

Il est également possible de coller directement l'isolant sur le mur à isoler. La plupart du temps, il faudra miser sur un isolant 2 en 1, composé de laine de roche et de polystyrène. Le mur doit être correctement nettoyé, avant de recevoir des plots de colle répartis avec régularité. Les panneaux seront ensuite posés à l'aide d'un niveau, pour assurer la régularité de leur disposition.

La plupart du temps, les isolants utilisés sont d'une épaisseur de 8 à 12 cm. Ici aussi, la part de surface habitable perdue peut donc être conséquente dans certaines pièces. Cette solution reste privilégiée pour sa simplicité. Elle ne s'adapte néanmoins pas à toutes les situations. Il faudra effectivement que le mur soit parfaitement lisse pour pouvoir accueillir les panneaux isolants sur le long terme. Dans le cadre d'une rénovation, les isolants acoustiques à coller restent généralement moins efficaces que la première méthode mentionnée.

La plupart du temps, les isolants utilisés sur les murs ont une épaisseur de 8 à 12 cm.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Les peintures isolantes pour les maisons mitoyennes

Certaines marques de peinture vous proposent une isolation acoustique. Les particuliers peuvent avoir envie de se laisser tenter par la méthode. Au programme, on vous propose seulement quelques couches de peinture sur un mur pour pouvoir bénéficier d'une réduction du bruit.

Dans les faits, il est important de comprendre que ce type de peinture peut réduire la résonance des bruits dans une pièce. Il s'agit donc bien d'une légère isolation acoustique, et non d'une isolation phonique. La méthode n'est donc pas adaptée, si vous souhaitez vous isoler des bruits extérieurs, provenant d'une maison mitoyenne.

Le diagnostic acoustique pour choisir la bonne solution

Le diagnostic acoustique est réalisé par un professionnel, grâce à des outils comme le sonomètre. Ce type de professionnel pour notamment vous guider sur la méthode la plus adaptée pour vous permettre de vous isoler des bruits provenant d'une maison mitoyenne. Il ne sera pas forcément nécessaire d'effectuer l'isolation phonique de la totalité des murs d'une pièce. Cela vous permettra donc éventuellement de réduire la surface habitable perdue.

Il sera également en mesure de vous indiquer quelle partie de la maison doit être isolée, et de quelle façon cela doit être fait. L'appel à un professionnel met les meilleures chances de votre côté de bénéficier d'une isolation optimale. Il pourra aussi éventuellement vous proposer des solutions d'isolation acoustique, pour éviter les résonances dans les pièces concernées par le problème.

Notez par ailleurs que l'isolation phonique peut être faite conjointement à une isolation thermique.