Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment savoir si un appartement est bien insonorisé ?

6 min de lecture

Pour savoir si un logement et particulièrement si un appartement est bien insonorisé, il est possible de faire un diagnostic à travers des tests prévus à cet effet afin de vérifier s'il est nécessaire d'isoler son appartement ou d'isoler sa maison. Le professionnel utilisera par exemple un sonomètre, pour évaluer la pénétration des sons extérieurs en dB. Vous pouvez aussi vous intéresser aux caractéristiques du logement, en fonction des menuiseries et des matériaux utilisés. Les logements les mieux isolés obtiendront les certifications NF habitat ou NF habitat HQE.

Dans cet article, vous découvrirez nos meilleurs conseils pour vous permettre de savoir si un logement dispose d'une bonne isolation phonique. Le bruit peut véritablement devenir une nuisance au quotidien. Il s'agira pour vous de l'opportunité de bénéficier d'un œil réaliste, sur la gêne pouvant être occasionnée dans un habitat.

Logement bien insonorisé : les tests pour vérifier l’isolation phonique

Il existe plusieurs types de tests pouvant permettre de déterminer l'isolation phonique d'un appartement. La machine à choc permet par exemple de produire un bruit d’impact. Il existe aussi des appareils pouvant générer des bruits beaucoup plus forts. On parle notamment de reproduire le bruit d'un moteur d'avion. Il s'agit d'exposer l'appartement à des bruits de plus ou moins forte intensité, pour contrôler le son perçu à travers les cloisons.

La mesure du bruit pour ensuite être effectuée à l'aide d'un sonomètre. Il s'agit d'un appareil pourvu d'un micro, qui enregistre les sons perçus au sein de l'appartement et en mesure l'impact sonore. La plupart du temps, les données analysées sont exprimées en décibels.

À titre indicatif, voici une échelle des niveaux de nuisance sonore :

  • 0 dB correspond au seuil où l'oreille humaine commence à percevoir des sons. Idéalement, les sons environnants devront donc être perçus au plus proche de cette donnée, pour ne pas impacter les habitants du logement.

  • À partir de 60 décibels, on considère que la nuisance sonore peut être gênante pour les habitants.

  • À partir de 85 décibels, on parle de seuil de risque pour l'audition, lorsqu'on est exposé régulièrement et sur une longue durée.

  • Au-delà, l'oreille court un véritable danger. À partir de 95 décibels, vous atteignez la nuisance sonore similaire à un coup de klaxon proche de vous.

Qui peut faire un diagnostic sonore ?

Le diagnostic sonore pourra être effectué par un professionnel de ce type de données. Un diagnostic technique immobilier pourra être réalisé par un diagnostiqueur accrédité COFRAC. Il sera en mesure de tester la résistance acoustique du logement au bon endroit et de la bonne façon. Certains particuliers choisissent d'utiliser eux-mêmes le sonomètre, pour effectuer des mesures. Si cette solution est une possibilité, elle ne permettra pas précisément de cibler les points faibles du logement pouvant être améliorés.

Faites appel à un professionnel acousticien pour établir une étude détaillée sur l'isolation acoustique de l'appartement.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Les caractéristiques du logement

Les matériaux permettant une bonne isolation phonique

Au-delà du diagnostic, un simple coup d'œil aux matériaux d'isolation utilisés dans l'appartement peut être un bon indicateur. Une isolation à la laine de roche peut par exemple vous assurer une bonne absorption des nuisances extérieures. N'hésitez pas également à vous questionner sur l'isolant utilisé entre chaque pièce de la maison.

Les murs ne sont pas les seules zones sur lesquelles vous devez vous questionner. Une bonne isolation au niveau des planchers et des plafonds est par exemple nécessaire pour un appartement dans un immeuble à étages.

Les menuiseries peuvent aussi permettre d'accéder à une isolation phonique de meilleure qualité. Il existe par exemple des doubles vitrages phoniques, dont la structure est pensée pour vous isoler des bruits extérieurs. La présence d'un simple vitrage, ou d'un double vitrage classique peut être problématique, dans certaines zones où les nuisances sonores extérieures sont très présentes.

La construction pour une bonne isolation phonique

La construction en elle-même doit attirer votre attention en matière d'isolation phonique. Par exemple, la situation des escaliers peut être une donnée intéressante. D'une manière générale, les bâtiments disposant d'escaliers extérieurs pour accéder aux appartements proposent généralement un meilleur confort de vie. Vous n'aurez par exemple pas à supporter les bruits de cage d'escalier.

Dans le cas où l'escalier est interne au bâtiment, il sera possible de miser sur une porte d'entrée de bonne qualité. Certaines d'entre elles proposent une isolation acoustique idéale dans ce type de situation.

La situation géographique

La situation géographique de l'appartement doit aussi être prise en compte. Dans certains cas, les particuliers peuvent être exposés à des nuisances sonores très fortes. Le fait d'habiter proche d'une autoroute ou encore d'un aéroport peut par exemple générer des nuisances difficiles à absorber, même avec les bons matériaux. Questionnez-vous donc sur l'environnement, pour vous assurer de disposer de toutes les cartes en main avant d'acheter ou de louer un logement.