Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment détecter une mauvaise isolation ?

5 min de lecture

Isoler sa maison est primordial pour le confort de votre famille, mais aussi pour limiter les hausses de dépenses en chauffage et climatisation. Pour détecter une mauvaise isolation, intéressez-vous de près à la somme de votre facture énergétique, à la répartition de la chaleur dans votre habitation, à l’apparition de courants d’air ou de moisissures, mais aussi à l’aspect visuel de votre toiture. Ces quelques signes vous aideront à savoir si oui ou non, votre habitation est une passoire énergétique.

Les 5 signes d’une mauvaise isolation

Identifier à temps les symptômes de la mauvaise isolation de votre logement vous permet de faire de grandes économies et d’éviter, à long terme, un désastre matériel. Pour reconnaître ces indices qui ne trompent pas, nous avons recensé pour vous les 5 signes d’une mauvaise isolation.

1 - Vos factures d’énergie sont élevées

Une mauvaise isolation peut entraîner des factures élevées en chauffage ou climatisation. Parce que votre habitation ne retient ni la chaleur en hiver, ni la fraîcheur en été, vous aurez tendance à augmenter la capacité de chauffe ou de climatisation de vos appareils. Il faut alors assumer le coût de la surconsommation.

2 - Vous remarquez une mauvaise répartition de la chaleur

Lors d’un problème d’isolation, vous pouvez également constater une mauvaise répartition de la chaleur dans votre logement. Ainsi, une trop grande différence de chaleur entraîne une surconsommation des appareils. Parce que la température n’est pas maintenue dans une pièce, vos radiateurs ou climatiseurs continueront de fournir en énergie jusqu’à ce que ce soit le cas. Il s’agit alors d’un cercle vicieux.

Cette forte différence de chaleur peut se manifester dans l’air, ou au toucher en comparant la température du plancher et du plafond des différentes pièces.

3 - Vous sentez des courants d’air

Si vous sentez des courants d’air dans votre habitation, c’est le signe que l’isolation et l’étanchéité sont à revoir. Bien souvent, ce signe de mauvaise isolation se manifeste autour des fenêtres ou encore près des prises de courant. En créant un passage, ces courants d’air vont laisser s’échapper la chaleur de votre maison et même créer des points de condensation au niveau des fuites. Pour maintenir une température stable, vous allez devoir chauffer plus et en ce sens aggraver le problème de condensation.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

4 - Vous constatez la présence de moisissures

La moisissure est un signe qui ne trompe pas. Elle est le résultat d’un manque d’isolation à l’intérieur des murs ou d’une ventilation inappropriée (fréquemment constatée dans les salles de bains). L’écart produit par la différence de température entraîne un phénomène de condensation. Ce dernier se manifeste par l’apparition d’une fine couche de vapeur d’eau qui, au fil du temps, se transformera en moisissure sur les points sensibles de votre habitation.

5 - Votre toiture dégèle (trop) rapidement

Ce dernier point n’est certes pas le plus évident, et pourtant il peut s’agir d’une indication de mauvaise isolation dans vos combles. Si en effet les températures sont relativement froides dehors et que votre toiture s’égoutte à une vitesse relativement anormale par rapport aux habitations voisines, la température de votre grenier est probablement trop élevée. Cette fuite de chaleur par le toit peut peser lourd sur votre facture d’énergie et causer des moisissures sur les éléments extérieurs de votre logement.

Si vous identifiez un ou plusieurs de ces signes dans votre maison, il est temps d’agir. En plus d’avoir un impact sur vos factures énergétiques, la mauvaise isolation de votre maison peut entraîner des dégradations plus importantes à long terme.

En tant que propriétaire, vous pouvez faire établir un diagnostic de performance énergétique (DPE) avant de prendre une décision. Celui-ci déterminera avec précision les forces et faiblesses énergétiques de votre maison. À la suite de celui-ci, il sera peut-être nécessaire d’envisager des travaux d’isolation. À savoir que des aides peuvent être octroyées sous certaines conditions.