Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle est l'efficacité énergétique du bois de chauffage ?

7 min de lecture

Alors que la planète est mise à rude épreuve, il est nécessaire de s’intéresser de près aux combustibles naturels et écologiques tels que le bois pour limiter nos rejets nocifs et réduire notre consommation. Mais quelle est l’efficacité énergétique du bois de chauffage ? Alors que les bois mi-durs comme le châtaigner produisent jusqu’à 1 700 kWh/m3 d’énergie et les résineux (pin) seulement 600 kWh/m3, il est possible d’atteindre les 2 000 kWh/m3 avec les bois durs comme tels que le chêne ou le hêtre. Comment se calcule l’efficacité énergétique du bois ? Quel type de poêle à bois choisir ? On vous répond !

quelle est l'efficacité énergétique du bois de chauffage

Quelle est l’efficacité énergétique du bois de chauffage ?

Pouvoir calorifique des différents bois de chauffage

Pour profiter de la meilleure configuration appareil de chauffe/bois de chauffage, il est absolument nécessaire de prendre en considération le pouvoir calorifique des différentes essences de bois. Il s’agit par définition de la chaleur maximale que le combustible dégage lors de sa combustion complète.

Le pouvoir calorifique inférieur s’obtient en déduisant du PCS (pouvoir calorifique supérieur) la chaleur de vaporisation de l'eau formée au cours de la combustion et éventuellement de l'eau contenue dans le combustible. Le taux d’humidité présent dans le bois est donc un facteur essentiel d’efficacité.

Le PCI s’exprime en kilojoule (kJ) par mètre carré apparent.

Voici ce qu’il en est pour quelques-uns des combustibles les plus courants :

  • Le chêne, le charme, le hêtre, le frêne, l’orme et l’érable offrent le meilleur rendement : 2 000 kWh/m3.

  • Le pouvoir calorifique du châtaignier, de l’acacia et des fruitiers reste intéressant : 1 700 kWh/m3.

  • Les résineux (pin, épicéa, etc.) et certains feuillus (le peuplier, le bouleau et le platane) sont en revanche à éviter : seulement 600 kWh/m3.

Rendement par type de chauffage : quel bois privilégier pour son appareil ?

Avant de mettre n’importe quel type de bois dans votre appareil, il est important de se renseigner sur les caractéristiques des différentes essences. Par exemple, on déconseille le châtaignier pour les foyers ouverts, car il a tendance à éclater lors de sa combustion et à projeter des étincelles. De même, les résineux sont à privilégier pour les démarrages de feu parce qu’ils brûlent très rapidement pour n’offrir qu’un faible pouvoir calorique. Enfin, il est fortement déconseillé d’avoir recours à du bois humide pour allumer ou alimenter votre feu puisque celui-ci brûle mal, graisse votre appareil et pollue l’air.

Pour vous guider dans le choix de votre bois, nous avons recensé les différentes associations par type de chauffage :

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Efficacité énergétique : quelles alternatives au bois de chauffage traditionnel ?

Si vous ne souhaitez pas utiliser du bois de chauffage traditionnel pour votre appareil, il existe deux autres alternatives :

  • Les bûches de bois densifié pour les cheminées et poêles à bois

  • Les granulés ou pellets pour les poêles à granulés

La première option présente un pouvoir calorifique de près de 4 000 kWh par m3. Il s’agit d’un combustible qui brûle rapidement et offre un confort thermique très élevé. Souvent présentées sous forme de briquettes, elles sont idéales pour lancer le feu puisqu’elles augmentent rapidement la température dans le foyer. Enfin, les bûches de bois densifié sont faciles à stocker : elles ne dépassent pas les 35 cm.

La seconde option présente un pouvoir calorique tout aussi élevé que les bûches de bois densifié : au minimum 4 600 kWh par m3. Aussi fabriqués à partir de la sciure de bois, les granulés flambent facilement grâce à la lignine naturellement présente.

Les granulés flambent facilement grâce à la lignine naturellement présente.

En résumé, l’efficacité énergétique du bois de chauffage est particulièrement élevée lorsqu’il s’agit de bois dur comme le chêne ou le hêtre : jusqu’à 2000 kWh d’énergie produite par mètre cube. Afin de préserver le pouvoir calorifique du bois, ce dernier doit être sec. Néanmoins, sa conservation est également primordiale, il est donc important de le stocker dans de bonnes conditions.