Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quand changer le joint d'un poêle à bois ?

5 min de lecture

Le joint d’un poêle à bois est un élément particulièrement important dans la diffusion de la chaleur et le rendement énergétique de votre système de chauffage. Lorsque celui-ci est abîmé, vous vous exposez à une surconsommation et un manque de sécurité. Vous pouvez alors vous demander quand changer le joint d’un poêle à bois ? En règle générale, le joint d’étanchéité du poêle à bois se change tous les deux ou trois ans, en fonction de son état. Pour vérifier l’état de ce dernier, il existe une technique : découvrez-la dans cet article !

Étanchéité : quand changer le joint d’un poêle à bois ?

Disposer d’un appareil entièrement étanche garantit des performances de tirage optimales et donc une meilleure qualité de chauffage. Votre poêle à bois ne perd plus d’air, il consomme donc moins de bois et est plus longtemps préservé des saletés et des dépôts liés à la combustion. Pour faire des économies, il est primordial de contrôler le joint de votre poêle. Mais quand changer le joint d’un poêle à bois ? Si celui-ci montre des signes d’usure, il est certainement temps de le changer.

Certains signes ne trompent pas, notamment lorsque :

  • La fibre du joint s’effiloche

  • La vitre du poêle à bois noircit de plus en plus rapidement à cause de la suie

  • La porte claque toute seule en fonctionnement

Sachez qu’en temps normal, un changement tous les ans n’est pas nécessaire. Néanmoins, nous vous recommandons de contrôler son étanchéité tous les 2 à 3 ans pour vous assurer les meilleures performances de l’appareil.

Le remplacement du joint est aussi une mesure de sécurité.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Comment contrôler l’étanchéité du joint de son poêle à bois ?

Les quelques signes que nous vous avons précédemment indiqués sont quelques exemples de cas dans lesquels il est indispensable de changer le joint de votre poêle à bois pour ne pas surconsommer ni se mettre en danger. En revanche, pour être certain que ces petits travaux de rénovation ne soient pas précipités, il existe une astuce pour compléter la vérification.

Pour cela, vous n’aurez besoin que d’une simple feuille A4. Placez cette dernière entre la porte et le poêle en la laissant à moitié dépasser, à n’importe quel niveau du joint d’étanchéité. Fermez la porte en maintenant la feuille entre la porte et le poêle. Tirez lentement la feuille vers le haut ou le bas, en fonction d’où celle-ci a été préalablement placée.

  • Si la feuille reste coincée, c’est que votre joint est étanche et fonctionne correctement.

  • Si la feuille glisse et peut être retirée, c’est que votre joint n’est plus étanche et doit être remplacé.

Le remplacement de l’ancien joint est rapide et facile, néanmoins il nécessite l’arrêt de votre poêle à bois. Il suffit de retirer l’ancien joint en prenant soin de débarrasser la gorge de tout résidu, puis d’appliquer le nouveau joint de porte en suivant les indications du fournisseur.

Vous savez désormais quand changer le joint d’un poêle à bois : tous les deux ou trois ans, en fonction de son état. Pour que votre poêle à bois continue d’offrir les mêmes performances, veillez également à son entretien régulier.