Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment installer un poêle à granulés ?

7 min de lecture

L’installation d’un poêle à granulés s’effectue en plusieurs étapes de la pose du système de chauffage jusqu’à sa mise en service. La prise en compte de divers paramètres est indispensable notamment l’endroit où le poêle va être installé, les distances à respecter ou l’état du conduit de cheminée si votre logement en possède un. Déterminer les meilleures conditions pour l’installation de votre poêle à bois est donc primordial afin que ce dernier soit performant et que son fonctionnement se déroule en toute sécurité.

Vérifications en amont de l’installation d’un poêle à granulés

Tout d’abord, l’installation de votre poêle à granulés doit se faire dans une pièce avec un volume d’air suffisant (environ 50 m3/h) afin que la combustion se fasse en toute sécurité.

Ensuite, il est nécessaire de vérifier que le sol, sur lequel va être posé votre poêle, puisse supporter le poids de cet appareil lourd (entre 70 kg et 250 kg selon les modèles).

La vérification du conduit de cheminée sur lequel va être raccordé votre poêle pour l’évacuation des fumées est une étape très importante. Vous devez vous assurer que ce tuyau ne soit pas déjà utilisé par un autre système de chauffage. De plus, selon son état, il sera peut-être nécessaire de le rénover en faisant faire un débistrage c'est-à-dire un ramonage mécanique. Il permet de retirer le bistre, matière inflammable qui pourrait être responsable d’un départ de feu. L’autre solution possible pour rendre fonctionnel le conduit est de l’isoler et de le tuber. Dans les deux cas, vous devez faire appel à un professionnel.

Les étapes d’installation d’un poêle à granulés

  1. La pose du poêle à granulés dans la pièce à chauffer. Au moment de placer votre poêle, il est nécessaire de prendre en compte quelques critères :

    • Le respect des distances : il ne doit y avoir aucun obstacle entre 80 et 150 cm devant la vitre. De plus, un intervalle de sécurité avec les murs adjacents doit également être respecté, notamment lorsque la cloison est combustible telle que du placo qui contient du carton dans sa composition. L’espace entre le poêle et la paroi derrière ce dernier doit représenter au minimum trois fois le diamètre de votre conduit de cheminée, sachant qu’un minimum de 37,5 cm est requis à la base. Par exemple, si le diamètre de votre conduit de foyer est de 20 cm, l’intervalle entre votre mur et votre chauffage devra donc être de 60 cm. Si vous ne pouvez cependant pas prévoir une telle distance, il est possible de poser un écran thermique c'est-à-dire une plaque constituée d’un isolant et d’une feuille d’acier ou d'aluminium. Votre mur est ainsi protégé de la chaleur dégagée par le poêle. Cela vous permet de réduire l’écart à 1,5 fois le diamètre de votre conduit. Donc si ce dernier est de 20 cm, l’intervalle entre la cloison et votre système de chauffage ne sera plus que de 30 cm.

    • La pose d’une plaque de parement au sol de 2 mm, placée sous le poêle, est obligatoire si votre plancher est combustible (parquet, moquette, etc.). Cette plaque doit être suffisamment grande pour protéger le sol des rayonnements.

  2. Raccordement du poêle au système d’évacuation des fumées et d’arrivée d’air. L’emboîtement des divers corps s’effectue avec la partie mâle vers le bas afin de faciliter l’écoulement des condensats ;

  3. Étanchéité des éléments de tubage ;

  4. Branchement du poêle à l’électricité si nécessaire.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Quelques règles techniques à respecter lors de l’installation d’un poêle à granulés

Vous pouvez retrouver ces règles dans le DTU (document technique unifié) :

  • Le conduit de raccordement, qui relie le poêle au plafond, doit être le plus droit possible : ses dévoiements ne doivent pas être à angle trop vif, il est donc préférable de placer deux éléments à angle de 45° afin d’atténuer la courbe. Ainsi, la suie s'accumule moins.

  • Les joints entre les éléments de tubage doivent être vérifiés régulièrement. Ces derniers peuvent, avec le temps, se déchirer ou se durcir et ne plus assurer leur fonction d’étanchéité. De la fumée s’échapperait alors de votre poêle et se répandrait dans la pièce.

  • Il faut éviter que le conduit des fumées comporte plus de deux coudes à 45°afin de faciliter l’évacuation. Ce tuyau relie le plafond à la sortie du toit.

  • Si vous avez coffré le tubage afin qu’il soit moins visible, le coffrage doit être démontable et ventilé par deux ouvertures.