Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment augmenter le tirage d'un poêle à bois ?

6 min de lecture

Pour augmenter le tirage d'un poêle à bois, il faudra parfois rectifier sa pose, pour qu'elle épouse les réglementations en vigueur. Il est aussi possible d'installer un aspirateur de fumée ou un régulateur de tirage. Pour finir, un entretien régulier du poêle à bûches reste indispensable pour optimiser le tirage.

On repère un tirage insuffisant à plusieurs facteurs. Il peut s'agir d'un poêle à bois anormalement encrassé. Il est aussi possible que la combustion du bois soit plus lente qu'à l'accoutumé, ou encore que la quantité de fumée produite soit plus importante. Des solutions existent, lorsqu'on constate ce genre de phénomène.

3 astuces pour augmenter le tirage d’un poêle à bois

L’aspirateur de fumée pour augmenter le tirage

Lorsque le tirage est désigné comme étant insuffisant, il est possible de positionner un aspirateur de fumée au niveau de la bouche d'évacuation. Le conduit d'évacuation des fumées - qui débouche généralement sur le toit de l'habitation - pourra être doté de ce type de système. Il s'agit de forcer les fumées à monter grâce à un système de ventilation. Il assure ainsi d'augmenter le tirage, en fonction des besoins des utilisateurs.

Le régulateur de tirage du poêle à bois

Le régulateur de tirage est généralement utilisé pour réguler le tirage. On pourra ainsi réduire ce dernier lorsqu'il est trop important et entraîne une surconsommation de bois. Dans certains cas, ce type de système peut aussi permettre la circulation d'une plus grande quantité d'air. Il s'agit donc d'un système qui peut répondre à deux types de problèmes pour faire face à toutes les situations.

L’entretien régulier pour un tirage optimal

En France, l'entretien annuel ainsi que deux ramonages par an sont obligatoires lorsqu'on dispose d'un poêle à bûches. L'entretien sera l'occasion de vérifier que le système fonctionne correctement, et assure la sécurité de l'habitation. Le ramonage permet d'agir sur l'encrassement des équipements. Il est possible que le problème de tirage provienne d'un encrassement. Le dépôt de suie au niveau du foyer ou du conduit d'évacuation peut entraîner une moins bonne évacuation des fumées. Il vous appartient donc d'entretenir régulièrement votre équipement, pour lui assurer un fonctionnement optimal.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Pourquoi augmenter le tirage d’un poêle à bois ?

Lorsqu'on pose un poêle à bois, la mise en place du bon tirage fait partie des éléments essentiels pour assurer la sécurité du dispositif. Une évacuation insuffisante des fumées peut véritablement être dangereuse pour les habitants de la maison. La combustion plus lente entraînée par un phénomène de tirage insuffisant entraîne également une perte d'efficacité du système de chauffage.

Il est ainsi possible que la quantité de chaleur produite soit nettement inférieure à celle attendue par les utilisateurs. Par ailleurs, un mauvais tirage entraîne un encrassement, qui vient noircir la vitre du poêle. Lorsque l'un des phénomènes symptomatiques d'un tirage insuffisant se produit, vous avez donc tout intérêt à agir vite.

Le tirage du poêle répond-il aux règles de base ?

Lorsqu'on pose un poêle à bûches dans une invitation, il faudra répondre aux normes les plus exigeantes. On parle notamment de la norme NF DTU 24.1. Les règles sont les suivantes :

  • Le conduit de fumée doit respecter une dimension suffisante et une pose dans les règles de l'art. Il faudra notamment que l'évacuation dépasse d’au moins 40 cm par rapport au faîtage du toit.

  • Le conduit doit également être isolé, notamment lorsqu'il s'agit d'un ancien conduit de cheminée, qui devra être adapté pour supporter la chaleur du poêle à bois.

  • L'aération et l'arrivée d'air doivent être suffisantes pour alimenter correctement le poêle à bois.

C'est la norme NF DTU 24.1 qui est la référence réglementaire du tirage d'un poêle à bois.

On note par ailleurs que la qualité du combustible utilisé rentre aussi en ligne de compte. Le taux d'humidité du bois utilisé ne devra pas dépasser les 20 % pour éviter un encrassement prématuré du poêle à bois et du conduit d'évacuation. Vous ne devez également pas surcharger le foyer, pour éviter qu’un tirage, habituellement suffisant, ne puisse plus garantir une évacuation optimale des fumées.