Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Poêle à granulés ou cheminée ?

5 min de lecture

Poêle à granulés ou cheminée, le choix peut s’avérer difficile. Ces deux systèmes de chauffage au bois ont beaucoup de points communs, du confort qu’ils procurent à leur entretien en passant par les différents design que vous pouvez trouver. Cependant, quelques différences pourraient faire basculer votre décision pour l’un ou pour l’autre telles que le stockage du combustible, l’installation selon la typologie de votre logement ou encore le rendement énergétique qui n’est pas le même pour le poêle à bois (sous forme de pellets/granulés) ou la cheminée.

Poêle à granulés ou cheminée ? Les similitudes

  • Combustible recyclé et recyclable : les deux systèmes de chauffage fonctionnent grâce à un matériau biosourcé : le bois. Il se présente sous forme de granulés pour le poêle et sous forme de bûches pour la cheminée ;

  • Confort thermique : le poêle à pellets, tout comme la cheminée, vous offre le bien-être de la chaleur douce et conviviale d’une flambée. Le spectacle des flammes dans l’âtre est tout aussi agréable ;

  • Design : Le poêle à granulés se décline dans de multiples modèles (ronds, suspendus, rectangulaires) et dans différents matériaux (acier, verre trempé, parement de pierres, etc.). C’est également le cas de la cheminée qui se réinvente. S’il existe toujours les adeptes du modèle classique poutre de chêne et pierres apparentes, vous trouvez aujourd’hui sur le marché une grande variété de looks. De la cheminée encastrée au style minimaliste à la cheminée d’angle à double vitrage, il y en a pour tous les goûts ! ;

  • Usage hivernal : ces deux systèmes de chauffage ne produisant pas d’air frais, ils sont utilisables lorsque les températures sont rudes ;

  • Entretien : le poêle à pellets et la cheminée nécessitent un entretien à chaque usage : nettoyage de la suie sur la vitre (s’il s’agit d’un âtre à foyer fermé), aspiration des cendres et ramonages deux fois par an effectués par un professionnel ;

  • Occupation de l’espace : ces deux types de chauffage demandent de la place au sol et du dégagement (aucun meuble ou obstacle trop proche) devant leur vitre ;

  • Manutention : pour le poêle à granulés comme pour la cheminée, vous devez recharger en pellets ou en bûches régulièrement afin de pérenniser la combustion.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Poêle à granulés ou cheminée ? Le comparatif

Poêle à granulés

  • Bruit : il peut s’avérer être bruyant pour plusieurs raisons : son système de soufflerie, le bruit des pellets tombant dans le creuset, phase d’allumage et d’extinction, etc.

  • Installation : il est possible d’installer un poêle à granulés sans conduit de cheminée, grâce à un système de ventouse. Il s’adapte à toutes tailles de pièces.

  • Rendement énergétique : le taux de rendement énergétique d’un poêle à granulés va de 85 % à 107 %, ce qui est excellent.

  • Stockage : les sacs de pellets, vendus en général par 15 kg, sont plus faciles à stocker que les bûches. Ils doivent être rangés à l’abri de l’humidité.

Le rendement du poêle à granulés est bien plus supérieur à celui de la cheminée. Le foyer ouvert, quant à lui, a un rendement catastrophique : entre 10 et 20 %.

Cheminée

  • Bruit : la cheminée n’émet aucun bruit gênant. Le seul son qui ressort est celui des bûches qui crépitent, mais il est plutôt agréable et participe au confort.

  • Installation : elle nécessite un conduit de cheminée afin d’évacuer les fumées. La cheminée est difficile à installer dans un petit espace.

  • Rendement énergétique : pour une cheminée à foyer ouvert, le rendement est de 10 % à 20 %. La majorité de la chaleur produite est donc perdue. Pour une cheminée à foyer fermé, le taux de rendement est de 70 % à 80 %.

  • Stockage : vous devez pouvoir stocker les stères de bois d’un hiver à l’autre. Cela vous demande d’installer un abri couvert mais bien ventilé, avec un plancher.