Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quel est le prix d'un m3 d'eau chaude ?

4 min de lecture

Le prix de l’eau chaude sanitaire (ECS) - et ainsi le coût au m³ que vous devrez régler – varie selon la technique utilisée pour chauffer l’eau. Ce prix est généralement compris entre 2,5 et 4 €/m³. Il est toutefois largement dépendant des variations des prix de l’énergie et de si un travail autour de la réduction de la consommation énergétique a déjà été effectué au sein du logement.

quel est le prix d'un m3 d'eau chaude

Calculer le prix d’un mètre cube d’eau chaude : mode d’emploi

Le prix d’un mètre cube d’eau chaude correspond au coût d’un mètre cube d’eau froide (délivrée par votre fournisseur en eau), auquel il faut ajouter le prix pour chauffer l’eau.

On peut assez aisément estimer l’effort nécessaire pour chauffer de l’eau froide grâce à la chaleur massique de l'eau. La chaleur massique de l’eau désigne la quantité d'énergie nécessaire pour élever la température d'un litre d'eau d'un degré Celsius. Cette valeur est de 1,162 Wh/litre.

En partant du postulat que l’eau froide délivrée dans le réseau l’est à une température de 12 °C, il faut ainsi 38° C pour atteindre une température d’eau chaude de 50° C, souvent observée. Il faut donc réaliser une montée en température équivalent à 38 x 1,162 = 44,156 kWh.

Bien que le calcul puisse paraître fiable, il ne faut pas le prendre comme une valeur garantie. En effet, des surcoûts en comparaison avec les calculs théoriques sont souvent constatés. Ils peuvent s’expliquer par des déperditions de chaleur au niveau de l’appareil de chauffe, des tuyaux non calorifugés ou encore des problèmes de rendement (chaudière encrassée, pompe à chaleur mal réglée, etc.).

Les paramètres qui influent sur le prix d’un mètre cube d’eau chaude

Pour effectuer une estimation du coût mensuel dans votre logement, intéressons-nous aux paramètres à prendre en compte dans le calcul du m3 d’eau chaude.

  • La technique utilisée pour produire de l’eau chaude influence directement le coût au mètre cube. Selon que vous utilisiez une pompe à chaleur, une chaudière au gaz ou encore au fioul, le coût de fonctionnement des appareils ne sera pas le même. Chercher à trouver le mode de chauffage de l’eau avec le meilleur rendement est la garantie d’obtenir un coût réduit.

  • En utilisant un mode de chauffage de l’eau électrique, ce sont aussi les heures auxquelles les appareils fonctionnent qui vont avoir une incidence sur le prix. Une utilisation en heures creuses est plus économique qu’en heures pleines.

  • Le logement aussi est un élément à prendre en compte. Vous pouvez par exemple disposer d’un système de chauffage collectif performant ou au contraire vieillissant. Dans un logement individuel, c’est vous qui êtes maître de votre installation.

  • Enfin, les équipements avec lesquels vous délivrez votre eau chaude sanitaire dans votre maison ou appartements ont aussi une importance. En consommant moins d’eau chaude, vous solliciterez moins votre réseau et le coût total sera plus faible (avec une conséquence sur le coût au mètre cube certes légère mais possible). Il est recommandé par exemple d’installer des douchettes avec effet Venturi ou encore des mousseurs/aérateurs qui accélèrent le flux d’eau sur les robinets tout en réduisant le débit.

Le prix de l’eau chaude est, comme nous venons de le voir, lié à votre type de logement, à la qualité des équipements en place mais aussi à vos habitudes d’usage. C’est également la température initiale à laquelle est délivrée l’eau et la température finale demandée qui vont avoir l’impact le plus fort.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !